• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

LucDolmont

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 94 0
1 mois 0 15 0
5 jours 0 11 0

Derniers commentaires



  • LucDolmont 9 décembre 23:26

    @Eric F
    Je crois que votre optimisme part d’une intention bienveillante, à savoir que vous supposez sincère les ténors de Vatican II dans leurs divergences par rapport à leurs prédécesseurs.

    Mais moi je pense que ces gens, étaient sincèrement attachés à la destruction de l’Eglise : l’attitude de Bea pendant le concile relève clairement du sabotage : Par des manoeuvres peu catholiques, c’est le cas de le dire, il a fait passer à la trappe les travaux préparatoires du cardinal Ottaviani, nommé par Pie XII à la tête du Saint-Office.

    Le problème des Juifs convertis au catholicisme, c’est qu’il y en a de deux sortes :

    Le grand rabbin de Rome pendant la 2e guerre mondiale, s’est converti à la libération car, comme plus de 24000 juifs de Rome, il avait été sauvé par l’action du pape Pie XII, qui leur avait fait ouvrir couvents et monastères pour les protéger des rafles antisémites. Ce grand rabbin, qui avait pourtant le rang de premier Juif de Rome, s’est converti en 1945, après la victoire des alliés, parce qu’il avait reconnu la grandeur divine dans le christianisme de Pie XII, au point qu’il choisit Eugène pour nom de baptême, c’est à dire le prénom de naissance de ce pape.

    L’autre visage du Juif converti, c’est autre chose : le cardinal Bea était membre du B’nai B’rith, franc-maçonnerie réservée aux Juifs. Il a oeuvré pour que l ’Eglise s’incline devant les Juifs à l’issue du concile, alors que depuis l’origine, elle se contentait de les appeler à la conversion, déclarant leur voie comme une voie de perdition. Bea n’était donc catholique qu’en façade : c’était en réalité un Juif infiltré dans l’Eglise pour en saper les fondements, comme un policier s’infiltre dans la pègre mafieuse ou islamique pour la circonvenir afin de la détruire.



  • LucDolmont 9 décembre 20:18

    @Eric F
    Je ne souhaite pas me fâcher avec vous, ce qui serait inutile, voire nocif. Nous pouvons exprimer nos désaccords sans nous manquer de respect.

    Concernant mon audace à prétendre donner des leçons de fidélité, j’ai tout de même du mal à comprendre que vous... ne compreniez pas qu’un catholique puisse être scandalisé par ce que fait l’Eglise depuis Vatican II, et en particulier cette histoire de Pachamama. Vous trouvez sans doute normal qu’Etienne Chouard se fasse « excommunier » des médias pour avoir simplement dit qu’il ne savait rien précisément des chambres à gaz pour n’avoir pas étudié la question, mais vous vous étonnez qu’on trouve scandaleux qu’un pape laisse exposer un phallus, fût-il en bois, dans les jardins du Vatican avec prosternation à la clef. Vous pensez sans doute faire preuve d’une grande largeur d’esprit, mais prenez garde que cela ne devienne une béance propice aux courants d’air.

    Je reviens donc à ma fameuse audace, en vous citant la première épître aux Galates :

    "Non pas qu’il y ait un autre Évangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l’Évangile de Christ.

    Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème !" (Gal, 1,7-8)

    Et Bergoglio m’annonce un Evangile radicalement différent de celui que j’ai reçu.



  • LucDolmont 9 décembre 15:50

    @Eric F
    Bien sûr que ce n’est pas une prophétie en tant que telle, sans quoi Léon XIII l’aurait présenté ainsi. Je pense quel l’auteur parle de prophétie parce que cette phrase de Léon XIII annonce ce qui se passe effectivement depuis Vatican II. Ainsi, sans être conscience de tenir des propos prophétiques, Léon XIII « ne croyait pas si bien dire ».



  • LucDolmont 9 décembre 15:42

    @Eric F
    Le respect envers les croyants d’une autre religion n’autorise nullement le chrétien à participer à leurs rites démoniaques. En approuvant cette participation de prélats catholiques à un culte païen, vous manifestez que vous n’êtes vous-même absolument pas catholique, car vous approuvez ce qui a été explicitement interdit par le Christ et par ses apôtres dès le commencement de l’Eglise.

    Mais bien sûr, si vous êtes agnostique, protestant, voire athée, il est normal que vous ne voyiez aucun problème dans cette histoire de Pachamama au Vatican. En revanche, j’espère que vous n’avez pas l’audace de vous considérer comme catholique.

    Quant au complot judéo-maçonnique, il a été dénoncé, documenté, et abondamment étudié par l’abbé Jouin, qui s’intéressa à cette question parce qu’il se sentait révolté par les persécutions que les Francs-Maçons de la IIIe République exerçaient sur lui dans son humble paroisse. Ses publications furent si sérieuses qu’elles reçurent les félicitations personnelles du pape Benoit XV, qui l’éleva au rang d’évêque honoraire en récompense de ses travaux.

    Alors oui, les complots, ça existe, même si la presse officielle, depuis quelques années, essaie de vous fourrer dans le crâne (et apparemment, dans votre cas, elle y est parvenue) que ça n’existe pas et que le simple fait de croire à leur existence, c’est mal...



  • LucDolmont 9 décembre 15:16

    @Eric F
    Vous parlez comme un musulman...

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès