• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

lusio

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 11 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • lusio 13 août 2014 15:34

    Merci pour cet article très bien écrit dont j’ai apprécié le ton décalé...

    Ton décalé..., mais qui, comme tout ton décalé, ne fait pas pleurnicher... Voilà l’erreur. En France, et surtout avec les socialistes, point de salut sans une bonne pleurnicherie, les subventions et les bourses ne sont en fait, en France, qu’un immense concours de pleurnicherie... auquel les meilleurs du bac semblent assez mal préparés.

    Ceci dit, comme vous le notez dans l’article, la mention TB se distribue désormais comme une médaille en chocolat et vous n’êtes pas sans ignorer même si vous semblez l’évoquer (analyse bourdieusienne) que, malgré tout, les meilleures mentions sont issues des meilleurs quartiers...

    Quant au titre, pour faire le buzz sur Agoravox, rien de compliqué, suffit de mettre « Gaza » dans le titre. Dès lors quelques suggestions de titre ’Gaza : ’Gaza, quand l’Etat sioniste assassine les bourses’, ’Gaza, la bourse ou la vie...’, ’Gaza : la France complice supprime les bourses’.

    Seul problème avec Gaza, c’est que la fenêtre d’opportunité ne s’ouvre vraiment que tous les 2 ans et là, elle semble se refermer après un mois d’intense activité...

    Au hit parade des titres qui marchaient bien, il y a bien eu le mot Sarkozy à une époque mais avec Hollande, ça marche moins bien...

    Sinon pour pouvez revenir aux bonnes vieilles recettes de la presse pour attirer le chaland et bien en vogue ici aussi : grossir outrageusement le trait, effrayer... ’guerre nucléaire’ ou ’3ème guerre mondiale’ semblent être une valeur montante sur laquelle il faudrait miser.




  • lusio 23 mai 2014 16:13

    Si la SNCF meure, ce qui reste à démontrer, ce n’est pas des privatisations dont on comprend bien qu’elles sont votre bête noire, mais des privilèges exorbitants (salaires, retraites, avantages en nature, billets gratuits aux proches...) qu’une catégorie de salariés prédateurs (les cheminots) s’arrogent depuis des années grâce à un pouvoir de nuisance largement utilisé...

    Le niveau de vie de ces salariés prédateurs prospère sur le dos de la collectivité nationale qui ne cesse de manière directe ou déguisée, de financer leurs déficits sans fond que le prix de plus en plus exorbitants du billet de train ne parvient pas à combler...

    Alors évidemment, cette catégorie de salariés prédateurs ne cessent de sauter sur des détails (20 % de quais à raboter (en fait, à mettre aux nouvelles normes)), pour défendre l’indéfendable : le maintien éternel de leurs privilèges et de leurs prédations au détriment de la collectivité publique...

    On a eu les mêmes arguments anti privatisation sur France Telecom qui vendait son téléphone puis son internet à prix prohibitifs, profitant, comme le fait toujours la SNCF de son monopole de droit ou de fait...

    Par ailleurs, ayant eu l’occasion d’utiliser récemment ces trains, j’ai eu le plaisir de constater, que pour une fois, ils sont spacieux, splendides et agréables...

    Si la privatisation pouvait abolir, comme pour France Telecom, vos privilèges dignes des corporations de l’ancien régime et ainsi faire baisser les prix on ne peut qu’applaudir... Mais je rêve, tant votre pouvoir de nuisance assis sur des syndicats catégoriels financés, là encore par le contribuable, est destructeur....



  • lusio 28 avril 2014 20:23

    Ce qui m’a amusé dans votre commentaire, c’est la question de ’l’éventuelle réciprocité’ avec les pays d’immigration... avec l’Allemagne... peut-être...

    Par ailleurs les chiffres annoncés (cf livret d’accueil immigration du ministère de l’intérieur p.54), outre les nombreuses fraudes qui sont à peine traquées (personnes fictives jamais décédées, personnes ne résidant plus sur le territoire français...) ne sont qu’une goutte d’eau par rapport au coût réel des personnes âgées immigrées :

    C’est en effet la période des plus de 65 ans, qui absobe largement les coûts de santé et de dépendance (aide personnalisée pour adulte handicapé...).

    Dès lors, avec un coût d’hospitalisation moyen journalier commençant à 550 euros par jour (gériatrie) pour monter le plus souvent à plusieurs milliers d’euros pour ne parler que de cela..., le coût de la retraite pour les personnes étrangères n’ayant jamais cotisé et tels que décrits dans cet article, n’est finalement, qu’anecdotique..



  • lusio 28 avril 2014 19:54

    très bon article, merci.



  • lusio 21 février 2014 14:35

    Sur de Lesquen, vous avez raison : arrogant, manque de rigueur (digressions permanentes), ne laisse pas parler ses invités, mépris de ses assistantes (assez nunuches).
    Toutefois, il possède une énergie rare, et c’est peut-être ce qui fait que la radio se développe...


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité