• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

mag2

mag2

Je suis maman d'un enfant autiste. Moi meme ai le syndrome d'asperger.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 25 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • mag2 mag2 24 octobre 2011 20:00

    un lien tres expliciet qui peut repondre à vos questions Luc-Laurent, un texte ecrit par 2 autistes :

    http://forum.asperansa.org/viewtopic.php?f=6&t=366&start=495

    lire la 1er message de la page.

    aujourd’hui Temple Grandin, qui a inventer une machine à serrer ( sqeeze machine ) m’a repondu à propos du packing :

    Dear Magali - I would hate packing. The child should be able to control the pressure himself. The squeeze machine works on this principle. Packing would be useless and highly stressful for the child.

    Sincerely,
    Temple Grandin

     

    traduction :

    chere Magali - Je detesterais le packing. L’enfant devrait etre capable de controler la pression lui meme. La sqeeze machine marche sur ce principe. Le packing est inutile et tres stressant pour l’enfant

     

     



  • mag2 mag2 24 octobre 2011 19:56

    le packing vise à provoquer un choc , pas seulement à serrer l’enfant.

    si vous avez froid, vous vous mettez à courir et apers 5minutes vous ressentirez un bien etre du à la chaleur que degage l’ogansime pour lutter contre le froid.

    voila pourquoi on dit que le packing provoque un bien etre.

    maintenant : quel est le rapport entre cette production de chaleur provoquée et l’autisme ??

    c’est simplel il n’y en a aucun. les therapeutes qui sont devan tun enfant, et qui ont une vision psychanlytique de l’autisme ne savent pas comment interagir avec lui. pour eux cet enfant est psychotique, incpapble d’apprendre, il est sur une autre planete. il est vide à l’interieur.

    comment avec cette vision peut on esperer entrer en relation avec lui ??

    le packing est la seule chose que les tehrapeutes ont trouvé pour interagir avec lui, tout simplement.

    maintenant que l’on sait qu’un enfant autiste n’est pas vide, qu’il est capapble d’apprendre à condition qu’on lui montre comment faire, qu’’on lui donne des outils pour qu’il pusise communiquer ses besoins au lieu de hurler et de taper, pour finalement s’isoler.

     

    vous voyez bien que c’est par ce que les therapeutes ont cette vision psychanalytique que le packing est pratiqué.

    La france est l’un des derniers pays au monde à utiliser la psychanalyse pour les autistes ; c’est donc pour cela que le packing a la cote parmi les therapeutes français

    jeter le packing tous les pasy developpé l’ont fait, sauf la france et l’argentine. croyez vous qu’ils le regrettent ? pensez vous que les autistes français font plus de progres que les autistes etrangers par ce qu’en France il ya encore le packing ?

    Je peux vous guarantir ( resultats concrets) que c’est excatement l’inverse qui se produit

     

     



  • mag2 mag2 24 octobre 2011 19:17

    Je suis désolée mais, le packing est bien une consequence de l’approche psychanalytique de l’autisme. D’ailleurs les seances de packing sont defendues par des psychanalystes travaillant avec des autistes donc des personnes qui ont une approche psychanalytique de l’autisme.

    Le but du pakcing est de demanteler les defenses que l’enfant a mis en place pour pouvoir lutter contre son environnement et pour echapper à l’ogre maternel mortifere et toxique qui desire inconsciamment sa mort. ( ce n’est pas moi qui dis cela, ce sont les eminents specialistes en charge des enfants autistes dans une grande partie des insitutions publiques, specialistes payés par l’etat donc par moi et vous )

    Si vous voulez connaitre en profondeur l’approche psychanalytique del ’autisme vous pouvez voir ce documentaire

    http://www.autistessansfrontieres.com/lemur-site-officiel.php

     

     



  • mag2 mag2 1er octobre 2011 20:27

    Réaction du professeur Travis Thompson ( PhD ), à propos du film Le Mur :

    Licensed Psychologist
    Special Education Program
    Dept of Educational Psychology
    University of Minnesota
    Minneapolis, MN 55455

    J’ai regardé les six sections de Le Mur avec un mélange de tristesse et d’indignation. Tristesse parce que la France était le berceau de Jean Itard, qui a le premier décrit l’ autisme et a introduit des méthodes de renforcement ainsi que la communication au moyen de pictogrammes (similaire au PECs) afin d’éduquer Victor, il y a plus de 200 ans ; parce que la France était le berceau de Claude Bernard , le père de la physiologie moderne qui a insisté sur la nécessité de pratiquer des méthodes scientifiques et d’exclure les causes hypothétiques des désordres et des maladies de l’Homme. C. Bernard a été à l’origine du projet revirement de la recherche ABA reversal. La France est aussi le pays de Louis Pasteur, l’une des figures les plus importantes de l’histoire de la médecine, qui a découvert que les maladies infectieuses sont causées pour la plupart par des germes, la « théorie germinale des maladies ». Ses travaux sont devenus la base de la science appelée microbiologie. La France a une histoire médicale remarquable, ce qui rend la présente vidéo encore plus désolante.

    Les notions théoriques exprimées par tous les psychanalystes interviewés n’ont aucun fondement empirique et seraient simplement amusantes ou au pire embarrassantes, si n’était le fait que, apparemment, de nombreuses personnes les prennent au sérieux en France. Elles sont particulièrement dérangeantes car elles perpétuent des idées, préjudiciables et sans fondement, initiées par Bruno Bettelheim, au sujet d’effets maternels nocifs qui seraient propices au développement de l’autisme chez les enfants. Or ces idées ont été depuis totalement discréditées. Concernant l’autisme et le traitement de l’autisme, elles tiennent du conte populaire ou de mythologies : de même que les bergers désignaient les étoiles et les planète dans les ciels nocturnes, racontant des histoires haletantes pour expliquer le mouvement des constellations, on essaie d’expliquer les troubles du spectre autistique des enfants avec autisme.

    Je suis indigné d’apprendre que des professionnels de la médecine et des psychologues apparemment éduqués empêchent les enfants avec autisme de bénéficier du traitement le plus approprié et de méthodes éducatives qui ont montré de manière récurrente lors de recherches contrôlées dans divers pays (Norvège, Royaume Uni, Etats-Unis) leur haute efficacité dans la diminution, la suppression et la prévention de l’émergence des symptômes autistiques. Il est évident que ni les associations professionnelles ni les agences gouvernementales n’attendent des psychanalystes interviewés pour ce film qu’ils soient au courant de la littérature sur la recherche scientifique clinique ayant pour sujet le traitement de l’autisme. La première de ces études a été publiée en 1987, et la plus récente en 2010. L’un des psychanalystes de l’interview traite ces interventions comportementales de « lubies ». Il y a eu plus de 20 de ces études sur un quart de siècle ce qui semble en faire autre chose qu’une lubie.

    Il est de plus en plus évident que l’autisme est un trouble neurologique qui implique une défaillance du développement des composants des connections du cerveau ou synapses. Il y a une évidence convaincante qu’une synaptogénèse induite par l’expérience peut surmonter certains de ces problèmes. Je propose que les psychanalystes interviewés dans cette vidéo lisent, de Murrow et al. (2008) : Identifier les loci et les gènes de l’autisme par traçage de l’ascendance partagée récente , Science volume 321 pp. 2018-223. Les auteurs concluent ainsi : « La relation entre l’activité neurologique dépendant de l’expérience et l’expression des gènes dans la période postnatale constitue la base de l’apprentissage et de la mémoire, et l’autisme apparaît typiquement durant ces phases tardives du développement. Notre conclusion est que les délétions de gènes régulées par l’activité neuronale, ou par des régions potentiellement impliquées dans la régulation de l’expression des gènes dans l’autisme suggère que des défauts dans l’expression de gènes dépendants de l’activité peut être une cause des déficits cognitifs chez des patients avec autisme. Par conséquent, la perturbation du développement synaptique régulé par l’activité pourrait être un mécanisme commun au moins à un sous-groupe de mutations apparemment hétérogènes associées à l’autisme ». L’implication logique de ces conclusions est qu’une expérience compensatrice sous forme d’intervention comportementale intensive et précoce est à même de surmonter certaines des conséquences de ces déficiences des gènes en favorisant la synaptogénèse, ce que j’ai déjà signalé dans un article en 2005 (Thomson T. 2005, Paul E. Meehl et B.F. Skinner : Autitaxie, Autitypie et Autisme. Comportementalisme et Philosophie, 33, 101) dans lequel je faisais une comparaison avec entre l’analyse de l’étiologie de la schizophrénie de Paul Meehls avec l’autisme.

    Je suis vraiment désolé de voir que continuent à s’imposer de telle idées dans un pays aussi développé et scientifiquement sophistiqué que la France .

    Travis



  • mag2 mag2 1er octobre 2011 20:13

    Merci aussi pour cet article, qui décrit simplement la realité de l’autisme en France...

    Une réalité qui est pur cauchemard quand les citoyens etrangers la découvre, que ces citoyens soient parents, professionnels, ou simple personne non touchée par l’autisme.

    En deux mots : La France fait de la psychanalyse, alors que tous les autres pays l’ont depuis longtemps abandonnée ( de puis qu’il est prouvé que l’autisme n’est pas une psychose)

    La France traine les pieds, ne donne pas de moyens aux pratqiues éducatives qui font leurs preuves dans le monde entier depuis des années.

    La politique d’intégration français consiste à inclure les autistes dans des hopitaux ou instituts, tandis que les autres pays les incluent dans les endroits sociaux ( ecoles, MJC, colonies bref...)

    bref : la france est la risée du monde des pays développés.

    Le film de sophie robert « le mur », sous titré en anglais, a été vu par des psychologues americains, qui ont été telllement sidérés qu’ils vont le diffuser à la prochaine conférence internationale de l’ABA à Philadelphie en Janvier 2012 ( cette conference reunit tous les pros de l’autisme, pas uniquement les analystes ABA, aussi les psychologues )

    Le pr Gilberg va aussi diffuser ce film en Suède..au Danemark.

    Ce film sous titré egalement en espagnol va etre diffusé en Espagne etc...

    Tout cela va vientot changer, quand les autres pays decouvriront comment nous prenons en charge les enfants autistes.

    Professionnel n’est pas synonime de « compétent » et encore moins d’expert, comme cela est si souvent le cas dans ce pays après-gardiste

    Pour voir le film...( en anglais )

    http://www.dailymotion.com/runmagali#videoId=xlezv3

     

     

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité