• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Mal’

Feu LibertéPhilo, Francheté, Pugnacité, Ingéniosité.

Tableau de bord

  • Premier article le 13/03/2018
  • Modérateur depuis le 17/03/2018
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 35 413 1151
1 mois 9 17 84
5 jours 3 2 17
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 894 643 251
1 mois 173 144 29
5 jours 49 44 5

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Malcolm 16 juillet 12:33

    Laissez les ronchons et les cons tranquilles : vous n’êtes pas sûr d’opérer avec eux le même ostracisme en miroir. Finalement, c’est comme toujours : chacun ses épouvantes, chacun ses freaks, chacun son musée des horreurs. Cela, au moins, pourrait rassembler : le fait qu’on ait tous une petite réserve de haine ou de rejet pour quelqu’un, ce quelqu’un semblerait-il plus détestable encore, d’exprimer quelque chose que l’on ressent comme de la haine et du rejet, voire dont on affirme que c’est de la haine et du rejet. Tout le monde a quelque chose à rejeter ! et vous-mêmes, aviez besoin de le dire. C’est fédérateur ?





  • Mal’ 12 juillet 10:59

    C’était ironique, évidemment. (Cf. ma réponse @Christian Labrune, au 12 juillet 2018, 10h51, plus bas, afin de comprendre pourquoi.)



  • Mal’ 12 juillet 10:56

    Bref, l’objectivisme est un leurre : ça n’existe pas objectivement, c’est instauré intersubjectivement (sociopolitiquement).



  • Mal’ 12 juillet 10:51

    @Christian Labrune. Non, je dis que ce droit n’est pas naturel, mais sociopolitique. Le manichéisme rend imbécile : pour lui c’est tout ou rien, noir ou plan, pile ou face, zéro ou un. Or, la vie n’est probablement pas manichéenne. Nous en avons des preuves tous les jours : le monde de l’entreprise, libéral dans l’esprit d’initiative, se réalise de facto comme autant de microcosmes absolutistes avec le lucre au principe. Tout cela ne saurait s’harmoniser aussi simplement que vous le rêver : on cauchemarde le totalitarisme (j’ai dit l’absolutisme) et c’est fort bien ; mais on rêve encore, jusqu’au cauchemar, avec le randisme. L’enfer est pavé de bonnes intentions, et la réalisation historique du libéralisme, comme le communisme qui dégénéra en soviétisme, etc. la réalisation historique du libéralisme n’est pas du libéralisme, mais un absolutisme financier, un néo-féodalisme lucratif. Bref : rien n’est manichéen, dans la vie, et je ne suis pas sûr qu’on puisse en sortir. Le tout restant donc de pouvoir vivre décemment. En l’occurrence, même si Ayn Rand se trompe sur le droit naturel d’un homme à sa propre vie, rien n’empêche naturellement, qu’on l’institue politiquement. Pas besoin de métaphysique pour cela : la décision sociopolitique suffit, il n’est que de l’assumer, en prenant la mesure de ses conséquences - c’est-à-dire en prenant réellement nos responsabilités, sans nous déresponsabiliser métaphysiquement sur la nature, comme fait Ayn Rand.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès