• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

marat

marat

agent immobilier, chroniqueur bd, tourangeau et fêtard occasionnel...

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • marat marat 6 novembre 2008 16:09

    merci pour cet article (sujet trop rarement traité)...

    Depuis la mort de Kim Il Sung, en 1994, kim le fils n’a jamais pu être aussi charismatique que le papa et malgré les efforts du ministère de la propagande de le diviniser au travers d’un culte de la personne jusqu’ alors jamais atteint, Kim Jong Il reste peu apprécié dans la population.

    Pour autant, il est difficile d’imaginer un soulèvement venant du peuple :

    -Il est (le peuple) sous écoute constante des RG locaux, avec camps de concentration et brimades  qui limitent les éventuelles actions révolutionnaires…La délation est une « vertu » en RPDC…

    -le peuple a faim : même si cet état peut prêter a des actes désespérés de révolte, la faim tiraille, divise et ne permet pas de cohésion entre groupes. Difficile de s’insurger dans ces conditions.

    L’insurrection (ou coup d’état) peut elle venir des élites, notamment militaires ? elles ne veulent pas (c’est bien compréhensible) se séparer des avantages acquis. L’élite intellectuelle n’existe pas, hormis quelques diplomates bien serviles. Je ne parle même pas d’opposition, dans un pays ou le mot « démocratie » ne se traduit pas, faute de synonyme.

    On peut se diriger vers une coalition de généraux, qui auraient un discours moins belliqueux  vis-à-vis des pays (japon, USA, Corée du sud…) impliqués dans le processus de paix, à la manière de la Corée du Sud des années 80/90…un dictature plus souple, moins centrée sur le culte de la personnalité…et tournée vers l’économie (comme le voisin Chinois, qui fait beaucoup rêver).

    Son salut viendra peut être du voisin du Sud…Non qu’il souhaitent la réunification (les jeunes générations n’ont plus les mêmes attentes), les Sud coréens feront beaucoup pour empêcher une fin de règne trop brutale, au Nord, avec pour eux le risque d’un exode massif, et d’une fragilisation de leur économie.  

    Mais a présent, Kim Jong Il, vivant ou mort, ce pays voit sa population mourir de faim, ou survivre dans des conditions atroces, sans que cela semble émouvoir l’opinion internationale.



  • marat marat 31 octobre 2008 13:18

    petit rappel : la famine des années 90/95 aurait fait entre 2 et 3 millions de morts, pour une population estimeé a environ 20 millions d’habitants...A cela s’ajoute des problèmes graves de malnutrition, sous nutrition, anémie, oedèmes, carences diverses et irréversibles...
    Je vous invite a lire les dossiers de MSF à ce sujet, consultables sur leur site internet.




  • marat marat 31 octobre 2008 12:28

    Le sujet aurait pu être mieux traité...Mais il a le mérite de parler de la RPDC, c’est déjà ça !
    Si il semble que le système dynastique soit privilégié par certains, l’experience politique et la formation des rejetons de Kim a l’art difficile de la représentation du pouvoir ne permettent pas de les placer comme favoris pour le poste de "chef suprème".

    - Pas de légitimité à l’interieur (kim jong Il avait, lui, dû gravir les échelons, et faire ses preuves, avec notamment l’organisation de l’attentat reussi contre le vol de Korean Airlines dans les années 80), ni à l’éxterieur (rôle diplomatique)

    - Une population désanchantée depuis très longtemps (si Kim IL Sung bénéficiait d’une opinion très favorable, le fils semble moins apprécié, malgré les efforts considérables de la propagande, pour le diviniser).

    - Un état major de l’armée qui reste très influent, surtout quand il s’agit de sa survie

    - Un monde qui change (les rapports est-ouest ne sont plus les mêmes, la "sunshine policy" est terminée, l’embargo américain, le voisin chinois...le contexte est très différent de 1994 -année de la mort du "père Kim).
    Au lieu d’un pouvoir héréditaire, j’imagine plutôt un général fantôche à la tête du pays, dirigé par un petit groupe de militaires, avec une politique de "diplomatie du rackett", chantage auprès des USA, du PAM, du voisin du sud, etc...
    On prend les mêmes et on recommence, quoi !!








Palmarès