• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Marc Vasseur

ancien conseiller muncipal.
Informaticien
Militant Socialiste

 

Tableau de bord

  • Premier article le 03/10/2008
  • Modérateur depuis le 24/12/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 26 18 663
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 8 8 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Marc Vasseur 13 juillet 2009 20:55

    vous avez tout dit « si elle est confirmée »... où sont les faits... ?



  • Marc Vasseur 19 avril 2009 23:08

    Allez juste pour rire... un article du Times... on peut faire un bottin avec les articles aux 4 coins de la planète... mais bon ce n’est pas grave une sarkonnerie

    Pourquoi Sarkozy ne peut pas s’entendre avec Obama.

    Tous ceux qui pensent que seuls les filles et les homos peuvent jouer les salopes auraient dû être là, dans mon école, quand ce nouveau garçon est arrivé. Il était grand, beau, élégant et sportif, et voilà les mâles qui se hérissent quand les filles fondent.
    « Il est pas si terrible » entendit-on persifler un de ces anciens coqs.

    Il y a des garçons qui ne grandissent jamais. Et les voilà qui entrent en Politique. Les tactiques « meufs de base » à la Damian McBride (NdT : ancien conseiller politique de Gordon Brown - on pourrait lire notre Frédéric Lefêvre à nous) et Derek Draper (NDT : ancien journaliste, auteur des "100 jours de Blair" - on pourrait lire notre Dominique Paillé à nous) ne devraient pas en surprendre beaucoup ; ce sont des serpents et des hargneux qui persiflent et qui aboient tendus vers leur but concret de terrasser leur rival - tout en ricanant en permanence sur leur comportement auto-proclamé de « collégien ».

    Nicolas Sarkozy n’a pas de telles excuses. Il n’est pas un de ces conseillers de l’ombre, il est à la tête de l’État. Il est sensé diriger un pays. Mais ça n’a pas empêché l’entrée en scène d’un nouveau président - grand, plus beau et populaire - qui l’a changé en une espèce de petite princesse hargneuse, qui aurait coupé tous ses effets à Graham Norton (NdT : le PPDA des Anglais).

    Barack Obama ? « Pas du niveau pour décider efficacement », chuchote le Président Sarkozy. « Il n’a jamais conduit un ministère ». Ça pourrait être drôle si ça n’était pas si consternant. M. Sarkozy n’est pas près de ternir l’aura du nouveau garçon.

    Ou de n’importe lequel de ses voisins, apparemment. José Luis Rodríguez Zapatero d’Espagne ? « Pas très intelligent ». José Manuel Barroso, Président de la Commission Européenne ? « Totalement absent ». Même la loyauté politique pèse peu. Angela Merkel, qui s’était tenue épaule contre épaule avec M. Sarkozy au G20 pour une plus grande réglementation financière globale s’est fait moquer de n’avoir pris le train en marche qu’après avoir réalisé l’état de l’industrie allemande. Sarkozy est le traître type, souriant et minaudant en face de vous avec un poignard dissimulé près à vous frapper sitôt que vous aurez le dos tourné.

    Il y a un leader que « l’hyper-président » prétend admirer : Silvio Berlusconi, malgré son lot constant de gaffes. Mais M. Berlusconi est un bouffon, pas une garce. Puisse M.Sarkozy aspirer à cette hauteur. S’il avait une once de la confiance en soi sans limites de M. Berlusconi, il n’aurait pas besoin de jouer les fourbes tel Iago, haut comme trois pommes, déversant sa bile dans des oreilles complaisantes.

    Il y a peu de chances que ceci l’aide à se trouver des alliés en France. Un sondage publié hier met son prédécesseur Jacques Chirac à 30 points au-dessus en popularité. Il n’y a qu’une chose de plus menaçante qu’un nouveau président brillant : un ancien président brillant. Fais-gaffe à tes arrières, Jacques.

    Catherine Philip est rédacteur diplomatique du Times.



  • Marc Vasseur 19 avril 2009 23:05

    Raté... c’est confirmé par un ministre des affaires étrangères...

    bises



  • Marc Vasseur 18 avril 2009 15:00

    putain il manque un i... fort heureusement vous êtes là...
    Ah zut me suis trompé le dernier commentaire concernant la nullité du papier.. je vous confirme mais pour cela il faut s’adresser directement à l’Elysée.
    Je suis tributaire de l’Autre



  • Marc Vasseur 18 avril 2009 14:57

    désolé pour la nullité du papelard... adressez vous à l’élysée...







Palmarès



Agoravox.tv