• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Marie

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Marie 16 septembre 2007 20:52

    Un reportage ce soir sur TF1 abordait encore ce sujet. Des recherches au Portugal sont entreprises à proximité d’une église où les parents allaient souvent prier parait-il, dont les alentours se trouvaient en travaux au moment de leur séjour.

    Un journaliste portugais prétendait connaître des éléments graves du dossier, non dévoilés qu’il désirait garder secrets pour cause d’instruction.

    Si réellement l’enfant fut enterrée autour de cette église, il n’y aurait, alors, aucun nom suffisamment fort pour décrire le cynisme déployé par les parents, depuis la disparition de cette enfant.

    Quant à M Bronson, il sait qu’un film a été tourné et qu’il est, pour l’instant, bloqué, alors, comme c’est si bien dit, quelle belle publicité. Espère t-il voir indiquer sur les affiches, ou encore dans le film : défense entièrement sponsorisée par R. Bronson ! Quelle belle confiance !

    Le Darfour ! ce n’est pas assez médiatique et puis c’est quel continent ?

    Ne dit-on pas encore et toujours que l’argent va à l’argent ? Alors...



  • Marie 16 septembre 2007 17:21

    Une autre interrogation m’interpelle :

    Cette ultra médiatisation n’est-elle pas là pour donner le change, face à une culpabilité dans une cruelle situation qui s’avère inextricable ? Il est indéniable que l’alcool a joué un rôle dans cette affaire.

    Alors, devant une telle situation, cette médiatisation ne fut-elle pas nécessaire, de surcroît la plus large possible, pour en arriver à la faire ressembler davantage à un pèlerinage avec ex voto, avant l’heure ?

    Dans ces conditions, est-ce réellement du chagrin ou une « angoisse » qui tenaille cette famille ?



  • Marie 16 septembre 2007 15:01

    Personnellement, je n’ai pas acheté la moindre revue parlant de cette affaire qui me gêne par la tournure qu’elle prend et qui devient, à mon sens, malsaine. Donc, je n’ai rien lu dans la presse et je n’en connais que ce qui en fut discuté entre les divers invités des émissions d’Yves Calvi, cette semaine et de Paul Amar, hier. Il y aurait deux versions, celle de l’Angleterre et celle du Portugal. Deux blocs donc s’opposent. Laissons bien évidemment la justice faire son travail.

    Toutefois, comment peut-on employer les mots « jalousie et envie » envers un couple qui , à mon sens, a un comportement on ne peut plus étrange dans cette triste affaire ?

    Que l’on veuille médiatiser un enlèvement d’enfant est une chose. On a vu, en France, l’efficacité du système « Alerte enlèvement ». Urgence et rapidité sont dans ce genre de cas, de rigueur, voire vitales pour l’enfant. Il me semble que pour des parents qui vivent cette situation, tout ne va pas assez vite. Mais que l’on en profite pour en faire tout un business, cela donne une autre tournure, à mon sens, à l’affaire. Cela donne une autre dimension à un « chagrin ».

    Pour tout à chacun, on n’apprend pas à être parents, on apprend sur le tas et bien sûr, on fait des erreurs. Souvent on reproduit sur des enfants, l’éducation que l’on a soi-même reçue. Quelle soit bonne ou médiocre, la perfection n’existe pas. Mais lorsque l’on se veut responsable, particulièrement lorsque l’on est médecin, il y a des erreurs commises qui sont inadmissibles. Un médecin apprend au moins quel comportement avoir avec des enfants, il sait qu’un enfant a besoin de surveillance. Et, bien évidemment, que l’alcool n’est pas la panacée pour une éducation.

    Ce qui me gêne particulièrement dans cette affaire est ceci : Comment des parents qui s’aperçoivent de la disparition de leur fillette, peuvent-ils appeler en priorité « Sky News » avant d’appeler la police, et elle, seulement au bout de plusieurs heures ?







Palmarès