• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Marti

Entrepeneur et devéloppeur Web.

Tableau de bord

  • Premier article le 24/03/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 40 39
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Marti 2 mars 2009 19:50

    Votre article parle du "paquet fiscal" (loi TEPA), vous parlez maintenant de la loi de finance 2008 : ce n’est pas la même chose.

    Par ailleurs si l’option de l’impôt forfaitaire a été offerte sur les dividendes, c’est pour en aligner le régime sur celui des plus values, qui lui a été considérablement alourdi (passé de 26% à 30,1% en l’espace de quelques années). Je pense que les actionnaires se seraient bien passé d’un tel cadeau.



  • Marti 2 mars 2009 11:59

    C’est aussi la réflexion qui m’est venue à l’esprit : la barre tout à droite est totalement trompeuse et placée ici artificiellement.

    Si on corrige cette erreur le graphique ne présente plus rien de surprenant et se contente de démonttrer l’existence du SMIC (quel scoop !).



  • Marti 1er mars 2009 10:59

    L’auteur est visiblement mal renseigné, iI n’y a aucune mesure visant les détenteurs d’actions dans le paquet fiscal (loi TEPA).

    Sur le fond le raisonement est faux aussi : les actionnaires ont vu leurs investissements perdre plus de la moitié de leur valeur, les dividendes 2009 (payées en 2010) seront en baisse (et probablement de façon importante). Les actionnaires "paient" donc lourdement la crise économique actuelle. Ceux qui ne paient pas, ce sont les détenteurs d’obligations d’état ou d’Assurance vie avec fonds en Euro : ceux là n’ont pris aucun risque et continueront de toucher leur rente tranquillement.




  • Marti 27 février 2009 11:57

    C’est curieux car je n’ai que rarement vu cet argument "ISF touche les classes moyennes". Il y a bien eu quelques vagues à l’époque des "paysans de l’île de Ré", mais ça fait déjà quelques années qu’on en parle plus beaucoup.

    Sur le fond qu’un impôt touche 1 personne ou 63 million ne le rend pas bon ou mauvais en soit, et le fait qu’il touche peu de monde n’est en rien une qualité ni une raison à elle seule pour le garder. De fait si l’article est exact sur le fait que la majorité des redevables paient peu (étant dans les deux premières tranches), ce n’est en fait pas un argument ni dans un sens ni dans l’autre. Et si l’auteur est critiqué c’est parce qu’en fait il reprend un (mauvais) argument des pro ISF (ça touche peu de monde, donc faut pas y toucher).

    Je crois que sur l’ISF tout a été dit. Il ne reste plus aux politiques qu’à prendre leur courage à deux mains et le supprimer (plutôt que d’inventer des usines à gaz type bouclier fiscal pour contourner l’obstacle)



  • Marti 26 février 2009 17:14

    Je ne vois pas bien ce que le bouclier fiscal viens faire la dedans. La fraude décrite dans cet article aboutirait au même résultat sans le bouclier fiscal (les gens qui n’ont rien et ne gagnent rien ne paient pas d’impôts de toute façon). Il est même probable qu’un fraudeur opérant de la sorte tentera de faire profil bas en évitant d’envoyer une demande de remboursement à l’administration au titre du bouclier.

    Quant au bouclier fiscal lui même : on aurait pas eu besoin d’un tel mécanisme si la fiscalité française n’était pas aussi tarabiscotée et injuste. Si on se contentait de taxer seulement les revenus (ce qui serait logique et légitime) le bouclier fiscal n’aurait plus aucune utilité.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Politique Fiscalité Présidence Sarkozy






Palmarès