• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

MBOCK Elise

MBOCK Elise

Je suis auteur du : "Clonage Institutionnel", ouvrage qui contient des réflexions sur le fonctionnement de notre société en rapport avec la démocratie, avec l’égalité des chances, avec la cohésion sociale et avec les freins à la croissance. Le chapitre générique est "la confiscation des territoires et les nouveaux rentiers" que je définis comme étant l’agent majeur du déséquilibre actuel.
Je suis Docteur en Sciences de l’Information et de la Communication de l’Université Lyon 2 depuis 1995.
 

Tableau de bord

  • Premier article le 18/10/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 28 29
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • MBOCK Elise MBOCK Elise 15 janvier 2008 09:00

    @kayen

    Bonjour. "L’article est fort intéresssant mais il reste d’une grande obscurité pour un néophyte car se perdant dans des dédales où peu de gens peuvent s’aventurer". C’est possible. J’ai pourtant laissé dans l’ombre d’autres références d’AF lors de cette émission. Le risque qu’il y a à commenter un discours de philosophe et AF notamment, est celui que tu pointes ici. J’ai pourtant essayé de faire clair en m’appuyant sur les choses.

    "Si nous comprenons bien la pensée du dirigeant de l’état ainsi que des nouveaux "philosophes", c’est une "civilisation" à leur image et surtout à leur service". C’est clair. C’est ce que j’ai voulu dire dans le titre de mon ouvrage : "le clonage institutionnel".

    En réalité, nous allons passer de la civilisation des "droits de l’homme" à celle des "droits d’un homme". "Moi je dirais à celle de certains hommes". Puisqu’on parle de civilisation et que tu fais bien de prolonger les racines du mot, c’est la République de Platon, même si Platon ne se réduit pas à cela. Sa théorie a probablement inspiré le Général De Gaulle à s’appuyer sur l’ENA et les Grandes Ecoles de formation des élites de la République. Une bonne intention qui a dégénéré comme tu le dis si bien "à leur service".

     



  • MBOCK Elise MBOCK Elise 14 janvier 2008 22:00

    Bonsoir chère Adeline

    J’ai oublié de vous dire merci la dernière fois. Mais je le pensais. Cette fois-ci, je vous le dis : merci pour votre affection.

    Excellente année 2008. 

    Ca va faire jaser tout ce sentimentalisme.



  • MBOCK Elise MBOCK Elise 10 décembre 2007 17:22

    Bonjour à tous et merci de vos réactions.

    @moebius. Que vaut la litanie des victimes et la concurrence des mémoires devant « la violence symbolique » rappelée par céphale ? Simple agitation. Un ancien Président de la République avait dit que ça fait « pschitt ! ».

    @5A3N5D. « Et estimez-vous anormal que l’Etat vous protège des agressions, injures, diffamations et autres gâteries dont vous pouriez être victime pendant ou à l’occasion de vos fonctions ? ». Quand les enseignants cesseront de croire qu’ils détiennent seuls les clés de l’Education, comme les gardiens de prison détiennent seuls les clés des cellules, on pourra évoluer vers une communauté éducative, au-delà de la caution factice des seuls parents d’élèves. Tout monopole conduit à la prédation et comme JL le dit ici mieux que moi : «  »coalitions prédatrices« , pour dire ici que l’intérêt des prédateurs et le Bien public sont antinomiques ».

    @Odal Gold, Président de droit divin. Excellent. On peut même ajouter avec période de régence de Mme elle aussi devenue Présidente en attendant de passer la Présidence à l’Héritier.

    @ Tal. « Dans une République, tout le monde a une utilité publique, tout le monde a une légitimité publique Cela va sans dire...même le clodo ! » (pardon le SDF...) Comment Gainsbourg disait déjà : « Affirmatif ! »

    @tacite reconduction. Je suggère que l’on attende les résultats de l’enquête. Je crois qu’on peut être d’accord sur le fait que nous avons tous l’instinct de survie et la soif de vivre. Bien sûr il y a des moments de perte de lucidité où survient le suicide. Il y a aussi des moments de panique. Il y a une curiosité dans notre système : dans un sondage, les jeunes disent qu’ils détestent le plus dans l’ordre, les policiers, les enseignants, les journalistes et les médiateurs sociaux. Comment expliquer cela ?

    D’acccord avec Act, pour dire qu’il faut recentrer le débat. Pour cela, il faut sortir du « crocodile » et aussi du « cabri républicain » qui sert ici d’alibi.



  • MBOCK Elise MBOCK Elise 10 décembre 2007 16:49

    Bonjour à tous @ JL. J’essaie de répondre mais en vain, mes posts ne sont pas présents. Dommage pour l’échange. Elise



  • MBOCK Elise MBOCK Elise 8 décembre 2007 12:15

    Bonjour à tous et merci de vos réactions.

    @moebius. Sur la litanie des victimes, je peux juste dire que nous sommes tous potentiellement des victimes et des bourreaux. Ceux qui ont la loi et la force de la légitimité institutionnelle avec eux encore plus. C’est probablement ce que JL explique dans sa phrase : « les ’prédateurs supérieurs’ désignent ces ’petits prédateurs’ comme boucs émissaires à chaque fois que les populations se révoltent contre les coalitions prédatrices ». J’ai lu dans un article sur Agoravox l’expression « voyoucratie d’Etat » à laquelle répond la « voyoucratie de petits prédateurs ». Peut-être que l’Histoire peut nous éclairer ici.

    D’acccord avec Act, pour dire qu’il faut recentrer le débat. Pour cela, il faut sortir du « crocodile » et aussi du « cabri républicain » qui sert ici d’alibi.

    @5A3N5D. « Et estimez-vous anormal que l’Etat vous protège des agressions, injures, diffamations et autres gâteries dont vous pouriez être victime pendant ou à l’occasion de vos fonctions ? ». Quand les enseignants cesseront de croire qu’ils détiennent seuls les clés de l’Education, comme les gardiens de prison détiennent seuls les clés des cellules, on pourra évoluer vers une communauté éducative, au-delà de la caution factice des seuls parents d’élèves. Tout monopole conduit à la prédation et comme JL le dit ici mieux que moi : «  »coalitions prédatrices« , pour dire ici que l’intérêt des prédateurs et le Bien public sont antinomiques ».

    @Odal Gold, Président de droit divin. Excellent. On peut même ajouter avec période de régence de Mme elle aussi devenue Présidente en attendant de passer la Présidence à l’Héritier.

    @ Tal. "Dans une République, tout le monde a une utilité publique, tout le monde a une légitimité publique Cela va sans dire...même le clodo !" (pardon le SDF...) Comment Gainsbourg disait déjà : « Affirmatif ! »

    @tacite reconduction. Je suggère que l’on attende les résultas de l’enquête. Je crois qu’on peut être d’accord sur le fait que nous avons tous l’instinct de survie et la soif de vivre. Bien sûr il y a des moments de perte de lucidité où survient le suicide. Il y a aussi des moments de panique. Il y a une curiosité dans notre système : dans un sondage, les jeunes disent qu’ils détestent le plus dans l’ordre, les policiers, les enseignants, les journalistes et les médiateurs sociaux. Comment expliquer cela ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès