• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Mélusine ou la Robe de Saphir.

Mélusine ou la Robe de Saphir.

Pour poser mon grain de sable dans les "Siècles à venir". René Char.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 17296 0
1 mois 0 218 0
5 jours 0 47 0

Derniers commentaires



  • @binary La vie me fut donnée par mes parents. Il s’agit d’un long point de vue philosophique, métaphysique et spirituel que l’auteur a assez bien développé. Ma vie n’est importante qu’en fonction de ce qu’elle apporte aux autres. Que serait la rose sans le regard qui est posé sur elle ? Notre vie est liée à l’univers. 



  • GATES signifie « portail », grille". En fer forgé c’est très beau, mais cela symbolise aussi l’enferment, la séparation,...



  • J’ai déjà dit à mon médecin : vous m’avez donné la vie, c’est sympa. Mais il faudra aussi me la rendre quand celle-ci n’en sera plus une. 



  • Texte trouve sur La libre que je trouve génial. Comme quoi, il ne faut pas désespérer de l’humain. Ils en restent d’intéressants, de moins en moins hélas....Vouloir diriger la vie, n’est-ce pas la tuer ?

    En cette période, je ressens profondément le besoin de dire - de rappeler ? - que la Vie ne nous appartient pas, que nous en sommes seulement des porteurs temporaires, des transmetteurs. Plus nous nous y accrochons, moins nous y participons… Comme êtres vivants, notre mission est de transmettre la Vie, pas de la garder. Nous avons « reçu la Vie » pour un moment, variable pour chacun. Une fois qu’on en est porteur, l’important, c’est de transmettre, donc à un moment, d’accepter de lâcher - de « mourir » - et non de nous soucier de la tenir la plus longue possible. La Vie est « surprise », imprévisibilité. Vouloir l’encadrer, la canaliser, vouloir la diriger, la conduire, n’est-ce pas la tuer ? Notre société est obsédée par la protection, la prolongation des vies individuelles de nos proches. Cette démarche est déjà contraire au principe de la Vie, mais elle se fait aussi au détriment des autres porteurs de Vie. La Vie, nous la partageons avec tous les autres transmetteurs, avec nos frères moins proches, bien sûr, mais aussi avec les animaux, les plantes et sans doute au-delà. Quand nous nous barricadons, pour défendre nos vies individuelles, ne réduisons-nous pas immanquablement les vies autour de nous, ne portons-nous pas atteinte à La Vie ? Bien sûr, dans les mécanismes de la Vie, se trouve la lutte contre les autres porteurs. Les êtres vivants se nourrissent les uns des autres. Ou, n’est-ce pas mieux d’écrire, les uns les autres ? Mais les humains se sont dotés d’outils si puissants qu’ils bouleversent tous les équilibres du monde vivant. Ils soumettent tout leur environnement à de nouvelles démarches en rupture profonde avec la Vie. Qu’est-ce que j’entends par là ? On parle de nous confiner, de nous mettre en boîtes de conserve, enfermés, protégés, stérilisés. Il n’y a plus de Vie dans une boîte de conserve, il n’y a plus que son support. On range les boîtes de conserve au fond des placards et… on les oublie. Et quelle date de péremption allons-nous mettre ? P. de M. transmetteur de vie



  • u qui na

    Les bons parents, ne sont pas ceux qui surprotègent leur enfant, mais qui les aident à être indépendants, à se protéger et détecter les prédateurs (avoir le réflexes de survie), et pas conséquent qui booste leur système immunitaire. En plus en leur faisant confiance, les enfants se sentent reconnus et aimés. Le problème avec des enfants qui ont un handicap ou qui naissent dans un mauvais contexte, c’est que les parents seront souvent maladroits ou surprotecteurs. Ces enfants seront dépendants toute leur vie et de véritables proies pour les prédateurs. Tant que les parents d’enfants handicapés sont en vie, cela va, mais quant ils meurent,.... !!!!

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès