• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Mirandole

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Mirandole 25 janvier 2008 21:55

    Intéressante analyse qui doit ses limites à la typologique des rédacteurs de forum du Figaro. ; donc pas forcement représentatif de la population, et qui a plus tendance à donner la parole aux extrêmes de chaque bord plutôt qu’au modérés.

    Etonnant qu’au nom de la liberté, on trouve anormale que certains choisissent leur propre système d’éducation pour leurs enfants. Et si certains sont gênés par une croix, seraient-ils également gênés par le coran ?
    Surprenant, que l’argument majeur pour l’école privé soit l’aspect moralement déficiente du public. Personne n’a de leçon à recevoir dans ce domaine avant d’avoir balayer devant sa porte.
     
    Oui, dans l’éducation nationale, il y a des gauchistes qui n’ont pas connu d’autres environnements. Pour autant notre éducation reste aujourd’hui largement enviée par de nombreux pays. Pour preuve, le nombre de jeunes diplômés expatriés aux USA !
     
    Oui, notre niveau baisse dans l’éducation public. La baisse du nombre d’heures de cours dans une matière a pour double conséquence de réduire le temps d’apprentissage des élèves, mais également de diminuer le temps de préparation et de correction des copies aux enseignements qui se retrouvent ainsi avec une classe de plus à gérer. 
     
    Puisque le rapport Attali parle de faire sauter les verrous, peut-on continuer à penser que le collègue unique est toujours la bonne solution ? Ne faudrait-il pas faire des classes d’excellence pour les bons élèves ? Pourquoi croire que parce que certains élèves sont en échecs scolaires la meilleure chose à faire est de les maintenir dans le système scolaire, au lieu de les mettre plus jeunes en apprentissage ?
    Que dire également de l’influence des médias et des publicistes sur le niveau d’éducation ? Et si l’on notait également ceux-ci sur l’apport éducation à la société !
     
    Jeter l’anathème sur l’éducation tient du refus de responsabilité vis à vis de ses propres enfants en trouvant des coupables tous désignés et d’un niveau plus profond permettant de refouler ses propres échecs scolaires.
     
     


  • Mirandole 17 octobre 2007 14:09

    @lars Je suis d’accord avec votre commentaire sauf la dernière remarque. Fasciste ??? Les plus grands fichiers étaient ceux de la STASI, et autres Ministères pour la sécurité d’État des pays de l’est. Notre ministère de l’Intérieur était jaloux de leurs systèmes d’informations et faisait un peu amateur.



  • Mirandole 1er octobre 2007 14:11

    Il est dommage que toute idée nouvelle entraine des invectives !

    Imaginons que l’état achète et revende ces logements. Dire « qu’ils ne peuvent être cédés à un prix supérieur à leur prix d’achat durant une période incompressible de 20 ans » reviens à dire que les heureux propriétaires ne pourrait que racheter des logements de même type, car le marché libre sera alors hors de porté. Un système à deux vitesses, qui justement devait être combattu.

    Il est étonnant que lorsque l’on aide les gens à acheter certains considèrent que c’est « un cadeau fait, surtout aux banques,... ». Sur quelle planète vivez-vous ? Faut-il que les banques perdent de l’argent ?

    Par contre comme ces nouveaux acquéreurs sont choisis en fonction de leur niveau de revenu faible, ils risquent de ne pas pouvoir faire face à leurs remboursements. Ils ne pourront même pas vendre pour récupérer un peu de capital puisque le prix est majoré. Par contre les banques se feront un malin plaisir de saisir ces logements et faire une superbe plus value. Car ne doutons pas que les banques ne seront pas assujetties à la clause d’incompressibilité. Le voila le vrai cadeau aux banques.

    Maintenant revenons au principe de base. S’il faut casser le marché de l’immobilier pour que tout le monde soit propriétaire, c’est un peu un marché de dupe. Faire un cadeau de quelque chose qui ne vaut plus rien, c’est de la poudre aux yeux. Et pire, c’est un vrai nivellement par le bas.

    Je n’ose même imaginer, si le marché immobilier français est casé, les hordes d’anglais ou allemands se feront un plaisir de rafler notre beau patrimoine.







Palmarès



Agoravox.tv