• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

nicolas Dalot

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • nicolas Dalot 14 août 2008 17:34

    Salut à tous,


    Plusieurs précisions sur l’article de morice :

     

     « La Délégation à l’Armement a décidé contre toute attente, sur ordre précipité de l’Elysée, de s’équiper récemment de cinq véhicules hors normes, qui n’ont aucun usage ici en France et ne sont même pas transportables par Transall, limité à 14,5 tonnes de charge. Les Américains, pour les faire venir en Irak, louent les services d’Antonov 128 pour le faire ! En France, on attendra l’A400M... qui n’est pas attendu en opération avant au moins deux ans, le temps des essais complets. Des énormes Buffalos de 20,5 tonnes, à un prix faramineux de 540 000 euros pièce... des camions blindés ou MRAP (Mine Resistant Ambush Protected), à la mode américaine, pour éviter les mines télécommandées en Afghanistan : 2,7 milliards d’euros pour 5 camions, qui ont des défauts énormes : leur pelle de saisie est inefficace et mal pensée, et leur résistance aux RPG-7 douteuse. »

     

    Tout d’abord il important de rappeler que le C160 Transall n’a pas été construit pour réaliser des acheminements stratégiques mais pour réaliser des transports tactiques (du brouettage en langage militaire). En conséquence l’armée française n’a jamais imaginé projeter une quelconque force via ce matériel ou alors en Corse.

     

    Ensuite Morice semble se plaindre (dites moi si je me trompe) de la masse trop importante du Buffalo, tout en lui reprochant son inaptitude à résister à un tir de RPG7. Ca revient à reprocher une chose puis son contraire. En effet dans l’état actuelle des technologies de protection passive, les industriels n’ont qu’un seul moyen pour augmenter les chances de survie des personnels embarqués : augmenter la quantité de matière se trouvant entre ces derniers et le projectile assaillant.
    Pour rappel, les Israeliens ont perdu quatre (si ma mémoire est bonne) Merkava Mk 4 du fait de tirs de RPG 7. Pourtant le Merkava est un char de bataille donc construit dans l’optique d’un conflit de haute intensité ou on lui demande d’avoir une très forte résistance aux missiles anti-chars (ce que n’est pas un RPG7) et autre flèches les plus modernes. Pour pouvoir répondre à cette objectif, les ingénieurs israliens ont été obligés de mettre au point un véhicule pesant plus de 65 tonnes (les Israéliens ont toujours favorisé la fonction protection au détriment de la fonction mobilité).
    Donc il est important de comprendre qu’il y a une forte corrélation entre la résistance aux projectiles et la masse. Tout cela pour dire qu’il est vain de demander à un véhicule de la classe des 20tonnes de résister à un tir de RPG7 (l’armure en lattes n’ayant qu’un seul objectif : faire détonner la charge à bonne distance du véhicule et donc sauver le personnel, par contre le véhicule aura de fortes chances d’être quand même détruit ou alors fortement endommagé).

     

    Troisièmement, le Buffalo n’est pas qu’un camion blindé mais un véhicule construit dans le but d’une ouverture de route ou le risque est important de rencontrer des charges enfouies. Il est donc équipé de matériels électroniques complexes, d’une architecture particulière lui permettant de mieux encaissé les explosions des mines et construit dans des matériaux les plus récents en conséquence effectivement il est chère, mais c’est comme dire qu’une Mercedes est chère par rapport à une 2CV.
    Il faut savoir qu’à l’heure actuelle cette fonction d’ouverture d’itinéraire est assuré soit par des VBL (Véhicule Blindé Léger, véhicule ressemblant comme deux gouttes d’eau à une voiture blindée pesant en ordre de combat 3.8 tonnes) ou alors par des VAB (Véhicule de l’Avant Blindé, pesant 13 tonnes et dont la conception date de 20 ans et qui sont incapable de résister à une balle de 12.7mm alors imaginons une roquette de RPG7…) doté d’appareils électroniques de brouillage. Du fait d’une masse trop légère, de l’ancienneté de ces matériels et enfin que ces véhicules n’ont jamais été construit pour remplir ce rôle d’ouverture, ces deux engins ne sont nullement adaptés à ce besoin bien réel de notre armée. Donc le Buffalo apporte une véritable amélioration par rapport aux solutions déjà adoptés par l’armée de terre (mieux vaux une pelle de saisie inefficace (d’après vous) qu’aucune.

     

    Autre précision sur les hélicoptères cette fois-ci

     

    « le général Cuche se réjouit tant de l’annonce de l’arrivée des nouveaux NH-90, c’est que la France, en ce moment, dispose en tout et pour tout de... 7 hélicoptères lourds opérationnels, vieux de trente ans….. Les NH-90 ont pris du retard chez EADS, et les livraisons seront terminées en... 2018. Et l’appareil soulèvera 9 tonnes au lieu de 13... »

     

    Vous sous-entendez que le Super-Frelon sera remplacé par les NH 90, ce qui est complètement faux, le NH 90 est un engin de la classe des 10 tonnes alors que le super-frelon est de la classe des 20 tonnes, l’un (le NH90) est un hélicoptère de manœuvre ayant une capacité de 5 tonnes (et non de neuf) d’emport alors que l’autre est un hélicoptère de transport lourd avec une capacité d’emport de 13 tonnes. On voit donc bien qu’ils n’ont pas du tout le même rôle. Le NH 90 doit remplacer les Dauphins et les Lynx de la Royale, les Pumas et les Cougars des armées de l’air et de terre. En ce qui concerne les Super-Frelons (seul la Marine en étant dotée), il n’y a pas de successeur. Ce qui veut dire que lorsqu’ils seront retirés du service, les unités utilisant ce matériel seront dissoutes.

     

    Pour conclure : de grâce ne comparer le Chinook ou le Super-Frelon au NH 90, cela revient à comparer une 2CV à une Mercedes (encore...je manque d’exemples). Pour information l’équivalent américain du NH 90 est le Blackhawk.










Palmarès