• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

nicolas_d

nicolas_d

Respect et diversité sont mes maîtres mots.
Diversité biologique, culturelle, politique, technique,...
Respect des diversités, des êtres humains, du climat, de la faune, de la flore,...
De "classe moyenne", scientifique de formation, je compte plus sur la logique que ma culture (plus que modérée) pour comprendre. Je pense (en ce moment) que les meilleurs outils seraient la démocratie participative et la décroissance. J'essaye de faire ce que je peux, avec mes moyens.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 640 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • nicolas_d nicolas_d 5 décembre 2014 16:55

    1/ autrement dit une meilleure répartition des richesses, c’est moins flou ?
    2/ je ne néglige pas la difficulté... Encore que, ce n’est qu’une question « d’angle alpha »... Supprimez la direction « modèle » de cet angle, et vous modifiez les rêves.
    3/ « Les im-po-ser, comme un dictateur » non. Un dictateur impose un point de vue, pas des vrais débats. De toute manière, un programme TV, quel qu’il soit, est imposé.
    Moi, en bon dictateur, j’interdirai la télé smiley pour que les gens se rencontrent à nouveau, discutent ensemble, débattent,...
    La télé c’est fait pour les masses, or n’oublions pas que la masse n’est pas la bonne échelle pour une démocratie.



  • nicolas_d nicolas_d 5 décembre 2014 16:18

    la connaissance de la complexité du monde est impossible.
     
    Tout le monde pourrait se dégager du temps... si par exemple
    1/ on ne « travaillait » pas pour l’oligarchie
    2/ on ne travaillait, intelligemment, qu’à l’essentiel des besoins du peuple. Par exemple, si on « interdisait » l’obsolescence programmée, ça dégagerait énormément de temps à « refaire », uniquement pour la « croissance ». Ajoutez à cela la fin du culte de la consommation...
    3/ pour le « travail » qui reste, en arrêtant de forcer le chômage de masse
    Déjà ça, ça pourrait mettre tout le monde au plus à mi temps.

    Ajouter l’arrêt de forcer le divertissement abrutissant à la télé, et en y proposant des VRAIS débats, des VRAIES infos,...



  • nicolas_d nicolas_d 5 décembre 2014 15:45

    « Le temps dont je parle, le temps dégagé... »
    Vous exagérez !
    Vous me parlez d’esclaves, je vous parle de robot. Et ça m’étonnerai que vous vouliez dire que c’était les esclaves qui lisaient, faisaient des études, des débats etc !
     
    « comment s’y prendre ? »
    Coupez la tête et laissez faire, par le bas, la diversité. Vous aurez beau lire tous les livres que vous voudrez, vous n’arriverez pas à appréhender la complexité harmonieuse dont est capable la diversité.
    C’est vrai pour la nature, ça doit être vrai pour les sociétés humaines.



  • nicolas_d nicolas_d 5 décembre 2014 15:09

    « (quitte à prendre le risque de sociétés réputées closes sur elles-mêmes) »
    Non, vous n’avez pas tout écouté :)
     
    « où de grands ensembles impérialistes (Chine ou USA) ne joueraient pas le jeu »
    Si le gigantisme ’écroule, ce seront les premier à s’écrouler
     
    « d’où l’intérêt, du point de vue grec, de l’esclavage »
    Aujourd’hui, on a la productivité, les outils, les machines...
     
    « Que l’internationalisme du marché ET des droits de l’homme nuisent à l’idée de démocratie »
    Première réaction : Et alors ?
    Deuxième réaction : non si les nations sont de taille compatibles avec la démocratie. Internationalisme du marcher ne veut pas dire globalisation de la politique.



  • nicolas_d nicolas_d 5 décembre 2014 14:29

    Eric,
    Intéressant, et je suis, à première écoute, d’accord avec ce qui est dit.
    Mais vous-même ne devez pas être d’accord ?

    « Je me tue à le dire, « gros macho » : la démocratie n’a jamais existé, n’existe pas, et n’existera jamais. »
    Alors que ce qui est dit, c’est que la condition de la démocratie est une échelle appropriée de la société.
    Les démocrates « savent » que la démocratie doit partir d’en bas, de petits bouts (commune, quartiers,...) puis s’étendre... tant que la démocratie est possible (pourquoi pas l’échelle de la Bretagne, j’en sais rien)
    Or les sociétés obèses d’aujourd’hui n’ont aucune raison d’être éternelles, donc la démocratie (re)devient possible.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité