• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

o.man

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 209 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • o.man 7 septembre 14:53

    Bonjour,

    Petit souci de calcul concernant le diamètre du câble .

    Rappel : S=π.R² ou S=π.D²/4

    En tournant les formules on obtient :

    R=Racine(S/π) ou D=Racine(S.4/π)

    Vous avez donné 1000mm² :

    D=Racine(1000*4/π) = 35.68mm de diamètre ... soit 3 fois mois que vos prévisions .

    Vérification : S = π x 35.68² / 4 = π x (35.68/2)² = 1000 mm²

    Ci-dessous , quelques éléments « à charge » contre le véhicule électrique :

    Quid des vols de câbles en cuivre , si ceux-ci restent en permanence sur la borne !

    Vu dans un reportage TV Cash-investigation :
    Les automobilistes doivent avoir chacun le bon kit de câbles avec eux , si ils veulent profiter de la recharge rapide aux bornes , les stations de recharge ne fournissant que des câbles de charge dite normale (10h minimun).

    Le souci du véhicule électrique c’est qu’il ne peut pas rester des jours sans recharger , contrairement au véhicule thermique , qui lui peut rester des semaines sans faire le plein et sans que son autonomie soit altérée .

    Ça risque d’être la guerre aux bornes publiques entre ceux qui veulent charger leur véhicule , ne serait-ce qu’un peu pour finir leur trajet et ceux qui veulent avoir leur véhicule au top de la recharge au moment de leur départ .

    Il existe la solution d’échange à la station service de la batterie usagée par une batterie rechargée , mais ça demande toute une installation automatisée pour déplacer et connecter les batterie sous la voiture en toute sécurité . Le prix ne sera certainement pas le même qu’une charge à la borne .

    Dans ce cas , quid de l’usure des batteries de remplacement , une vrai loterie pour estimer son autonomie sur les longs trajets et trouver à temps une borne de recharge disponible .



  • o.man 8 mai 12:56

    Comment attrape t-on le Cocovid ?

    Avec la Papaye !

    Trop fort ces Tanzaniens .

    Ils vont avoir du boulot à l’OMS , je vous le dit .

    Et aussi : https://www.francebleu.fr/infos/societe/l-etat-interdit-les-tests-covid-de-la-ville-de-beziers-1588775734

    Les lots de tests contaminés sont-ils aussi en rupture ?



  • o.man 17 avril 16:18

    Bonjour ,

    Ce n’est que la bis repetita du 11/9 , une expérience de Milgram mondiale .

    On a eu droit à la destruction de la cathédrale Notre-dame (symbole des tours jumelles avec moins d’effets spéciaux / pyrotechniques) .

    L’épidémie , comme les avions détournés , que personne n’a vue ou voulu voir venir , jusqu’à l’explosion au moment de l’impact (pétard mouillé ... qui se soigne avec des antibiotiques) .

    La date du déconfinement prévu le 11/5 (date du réveil d’hypnose avec probablement la gueule de bois) .

    Peut-être que dans le monde entiers , les seuls septiques à faire plier pour une vaccination obligatoire , c’est les irréductibles gaulois qui virent depuis 1 an au Jaune (pas la boisson , ... quoi que !?) , la Bachelot ayant échouer .



  • o.man 28 décembre 2019 14:04

    S’il y a bien un truc de vrai , c’est ....

    Le Raspberry Pi et à l’informatique d’aujourd’hui ce que le SINCLAIR ZX80 / ZX81 était à l’époque des tous premiers ordinateurs low cost .



  • o.man 28 décembre 2019 13:49

    Bonjour ,

    Tout système numérique (binaire, octal, décimal, hexadécimal, et autres) répond à une structure identique , constitué de digits dont les bits de poids fort (MSB = Most Significant Bit) se trouvent à l’extrême gauche et les bits de poids faibles (LSB = Least Significant Bit) à l’extrême droite .

    Prenons une date en décimal par exemple : 1984
    Le nombre est composé de 4 Digits (1,9,8 et 4) et occupe donc 4 rangs , avec 1 en MSB (bit de poids fort) et 4 en LSB (bit de poids faible) .

    Décomposons le : 1 x 1000 + 9 x 100 + 8 x 10 + 4 x 1 = 1984
    ou d’une autre façon : 4 x 1 + 8 x 10 + 9 x 100 + 1 x 1000 = 1984
    Peu importe l’ordre de traitement , l’important c’est que chaque digit garde son poids (son rang) dans le nombre .

    La structure des nombres est la suivante : Digit x Base ^ (Rang – 1)

    En binaire , Base = 2
    En octal , Base = 8
    En décimal , Base = 10
    En hexadécimal , Base = 16

    Reprenons la décomposition décimale du nombre dans cette structure :
    1 x 10³ + 9 x 10² + 8 x 10¹ + 4 x 10⁰ = 1984


    — - Si 1984 avait été de l’hexadécimal , il aurait fallut l’indiquer par un préfixe (&h, 0h, 0x, etc) avec h ou x pour hexadécimal .
    Chaque digit est alors un Nibble (mot de 4 bits) .

    NB : Un octet est composé de deux Nibbles .
    l’IPv6 est composés de Digits notés en Nibbles hexadécimaux (digits de 0 à 9 et A à F) .
    Contrairement à l’IPv4 qui lui est en suites d’Octets décimaux (0 à 255) .

    0x1984 = 0x1 x 16³ + 0x9 x 16² + 0x8 x 16¹ + 0x4 x 16⁰ = 6532
    En binaire décomposer chaque digit par son équivalent Nibble :
    0x1 = 0b0001 = 2⁰ = 1
    0x9 = 0b1001 = 2³ + 2⁰ = 9
    0x8 = 0b1000 = 2³ = 8
    0x4 = 0b0100 = 2² = 4
    soit 0b0001 1001 1000 0100 = 2¹² + 2¹¹ + 2⁸ + 2⁷ + 2² = 6532


    — - Pour convertir 1984 en binaire , il faut créer un décalage de bit vers la droite par une succession de divisions afin de récupérer le modulo (reste de division entière) .
    1984 / 2 = 992,0 => 992 reste 0 à 2⁰
    992 / 2 = 496,0 => 496 reste 0 à 2¹
    496 / 2 = 248,0 => 248 reste 0 à 2²
    248 / 2 = 124,0 => 124 reste 0 à 2³
    124 / 2 = 62,0 => 62 reste 0 à 2⁴
    62 / 2 = 31,0 => 31 reste 0 à 2⁵
    31 / 2 = 15,5 => 15 reste 1 à 2⁶
    15 / 2 = 7,5 => 7 reste 1 à 2⁷
    7 / 2 = 3,5 => 3 reste 1 à 2⁸
    3 / 2 = 1,5 => 1 reste 1 à 2⁹
    1 / 2 = 0,5 => 0 reste 1 à 2¹⁰
    0 / 2 = 0,0 => 0 reste 0 à 2¹¹

    Soit 0b11111000000
    Qu’on décompose comme suit avec ces 11 Digits  :
    1x2¹⁰ + 1x2⁹ + 1x2⁸ + 1x2⁷ + 1x2⁶ + 0x2⁵ + 0x2⁴ + 0x2³ + 0x2² + 0x2¹ + 0x2⁰ = 1984

    ou plus simplement en indiquant juste les poids actifs (bits à 1)  :
    2¹⁰ + 2⁹ + 2⁸ + 2⁷ + 2⁶ = 1984

    NB : Les digits à zéro peuvent être omis dans tous système numérique .

    - Pour faire un décalage de bit à droite , avec une calculatrice ne gérant pas le modulo , lorsque la division se termine par 0,5 , soit la moitié de 1 , on a affaire au bit 1 , dans le cas contraire , lorsque qu’il s’agit du bit 0 , il n’y a pas de décimales .
    Il faut juste penser à reporter la valeur entière (sans les décimales) pour la suite des calculs ,

    — - On aurait tout aussi bien pu décodé le binaire en faisant un décalage de bits à gauche !!!

    Déterminer le bit de limite :
    2^10 = 1024 < 1984 , bit juste en dessous .
    2^11 = 2048 > 1984 , bit juste au dessus .


    Commençons le calcul avec le bit juste au dessus :
    1984 x 2 = 3968 => 3968 ≥ 2048 = Vrai => 0b1 x 2¹⁰ => 3868 – 2048 = 1920
    1920 x 2 = 3840 => 3840 ≥ 2048 = Vrai => 0b1 x 2⁹ => 3840 – 2048 = 1792
    1792 x 2 = 3584 => 3584 ≥ 2048 = Vrai => 0b1 x 2⁸ => 3584 – 2048 = 1536
    1536 x 2 = 3072 => 3072 ≥ 2048 = Vrai => 0b1 x 2⁷ => 3072 – 2048 = 1024
    1024 x 2 = 2048 => 2048 ≥ 2048 = Vrai => 0b1 x 2⁶ => 2048 – 2048 = 0
    0 x 2 = 0
    Quand il reste zéro , il n’y a plus de bits à découvrir , fin du calcul .

    Ou le calcul avec le bit juste en dessous :
    1984 ≥ 1024 = Vrai => 0b1 x 2¹⁰ => (1984 – 1024) x 2 = 1920
    1920 ≥ 1024 = Vrai => 0b1 x 2⁹ => (1920 – 1024) x 2 = 1792
    1792 ≥ 1024 = Vrai => 0b1 x 2⁸ => (1792 – 1024) x 2 = 1536
    1536 ≥ 1024 = Vrai => 0b1 x 2⁷ => (1536 – 1024) x 2 = 1024
    1024 ≥ 1024 = Vrai => 0b1 x 2⁶ => (1024 – 1024) x 2 = 0
    0 ≥ 1024 = Faux => 0 x 2 = 0

    Quand il reste zéro , il n’y a plus de bits à découvrir , fin du calcul .

    J’espère que l’auteur ne se perdra plus dans ses conversions de bases !

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité