• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

OwenWarland

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 12/12/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 1 9
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • OwenWarland 14 décembre 2007 00:49

    Les remarques :
    - de qui s’agit-il ?
    - que leur reproche-t-on ?
    - qui leur reproche ?
    - pourquoi ce ton grave et obscur ?
    - pourquoi jeter la suspicion sur une organisation d’utilité publique ?
    - pas assez d’information
    - pas de travail et de recherche en profondeur
    - sont-elles vraiment blanches comme neige ?
    - c’est trop vague

    Le premier billet rédigé mentionnait les personnes, du moins leurs fonctions. Si j’ai finalement opté pour cet anonymat, c’est pour ne pas jeter trop rapidement des noms sur la place publique. Je me suis donc contenté de mentionner les faits. Par ailleurs, les ex-bénévoles sont en cours de discussion avec leurs responsables régionaux et nationaux. Si je ne mentionne pas leurs noms, c’est pour ne pas les gêner dans leur démarche. J’attendrai leur accord pour aller plus loin, si elles souhaitent aller plus loin. Ce qu’on leur reproche ? Elles l’ont demandé de nombreuses fois depuis deux mois, sans aucun résultat. Les lettres restent floues. Seules des paroles rapportées auraient pu être mentionnées. Je préfèrerai m’en tenir à quelque chose de plus concret. Le ton grave et obscur ? Est-ce dû à ma façon d’écrire ? Peut-être. J’en tiendrais compte. Pas assez d’information ? Pas de travail en profondeur ? Je reconnais que mon article manque de « preuves ». Elles pourront faire partie de l’évolution de cet article si, comme évoqué plus haut, les ex-bénévoles le souhaitent. Elles constituent pour l’instant l’essentiel du dossier qui va être transmis prochainement aux instances dirigeantes, afin qu’elles se fassent leur opinion sur des données réelles. Blanches comme neige ? Effectivement, la question peut se poser. Encore faudrait-il qu’elles sachent ce qu’on leur reproche. (Si mes souvenirs sont bons, la seule personne exclue précédemment avait puisé dans les stocks. Or, ces personnes n’ont ni détourné des fonds, ni puisé dans les stocks, ni été désagréables avec les bénéficiaires.) Enfin, on me fait remarquer que cette « dénonciation » ne peut que nuire aux Restos du cœur. Je pense pouvoir affirmer que c’est justement parce que je respecte totalement cette organisation que je me permets d’en dénoncer les travers comme j’en loue les qualités. Cela ne serait pas leur rendre service que de laisser cette situation étouffée, comme le souhaiteraient certains responsables qui leur ont demandé de ne pas en informer la presse. Je laisse pour l’instant aux ex-bénévoles le soin de gérer cette affaire. D’ici quelques jours, en fonction de l’évolution de la situation, mes billets ou cet article évolueront pour apporter plus de précisions, précisions qui, je le concède, manquent à mon article.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Humanitaire






Palmarès



Agoravox.tv