• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Par delà les mots

Par delà les mots

J'enregistre en audio depuis presque 50 ans, filme, prends des notes, collecte des témoignages de la mémoire populaire rurale ou citadine. J'essaie de transmettre tout cela au plus grand nombre avec à l'esprit : le passé pour le passé, non ; le passé pour comprendre le présent, appréhender l'avenir oui. Je ne suis pas naïf, je sais très bien que ce genre de recherches....il ne faut plus en parler, et qu'il est très difficile d'évoquer nos racines (sens large) en ce moment. 

Tableau de bord

  • Premier article le 19/09/2018
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 3 40
1 mois 1 2 23
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Par delà les mots Par delà les mots 8 novembre 08:13

    Je pense que vous êtes de la Loire (connaissiez vous le monument de St Martin d’Estreaux, le musée Alice Taverne d’Ambierle publication sur les femmes pendant la guerre et collection d’objets quotidiens exceptionnels de cette époque ?) Personnellement je ne suis pas de la Loire.



  • Par delà les mots Par delà les mots 7 novembre 14:26

    Oui très exact, mais en ce qui me concerne je travaille et publie pour donner l’expression d’un moment de l’histoire pouvant servir de compréhension, de discussion, d’échange. D’autre part je dois m’effacer vis à vis de ceux qui se sont confiés à moi par honnêteté et respecter le contexte. Votre point de vue apporte et participe à une réflexion sur ce texte, c’est tant mieux  



  • Par delà les mots Par delà les mots 21 septembre 09:12
    Je ne veux simplement que faire entendre une voix qui représente des milliers de nos familles qui par dignité n’ont pas parlé, n’ont pas eu la possibilité de parler ou dont la voix a été étouffée et leur douleur avec. Ce regard que nous n’avons pas eu (et que nous n’avons toujours pas) pour ces gens simples et d’en tirer les conséquences aujourd’hui. Cette douleur est universelle, la guerre 14/18 n’est qu’un exemple, un point de réflexion, d’actualisation sur cette fin du centenaire (qui comme après guerre a passé sous silence, entre autre, les traumatismes psychiques post-générationnels des premières et deuxièmes générations). Mon propos n’est pas d’épiloguer, mais simplement d’aborder les yeux dans les yeux la douleur humaine.
    Merci à tous ceux qui de près ou de loin ont participé. 


365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Pulvérisé comme un obus
  2. 14/18 Un autre centenaire




Palmarès