• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

partiblanc

partiblanc

Mouvement politique indépendant qui milite pour la reconnaissance du vote blanc comme voix exprimée.
Stéphane GUYOT, candidat à l'élection présidentielle de 2012, proposera aux électeurs qui le souhaitent de voter blanc à travers son nom.
Par cette action symbolique, la voix des électeurs insatisfaits de la politique proposée sera enfin prise en compte dans les résultats.

Tableau de bord

  • Premier article le 11/12/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 7 66
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • partiblanc partiblanc 25 février 2013 12:12

    Un point de vue pertinent et un constat partagé par un grand nombre d’électeurs, conscients mais impuissants face aux collusions du pouvoir.
    Le citoyen ne peut plus être simple spectateur, convoqué pour la forme tous les 5 ans pour choisir entre une grave erreur et une erreur un peu moins grave.

    Pour sortir de cette politique stérile qui ne fait qu’entretenir notre impuissance, il devient indispensable de faire participer les citoyens aux décisions qui les concernent directement. Mais quelque soient les projets et les options que nous pourrions envisager collectivement, rien ne se fera tant que nous n’aurons pas dit STOP !
    Ce grain de sable dans les rouages bien huilés d’une oligarchie qui verrouille les débats s’appelle le vote blanc.

    Aujourd’hui, et par la seule volonté du législateur qui le craint, le vote blanc n’a aucun pouvoir. Si nous lui donnons sa pleine reconnaissance comme contre pouvoir par les urnes, nous pourrions révoquer notre personnel politique et ouvrir notre réflexion vers d’autres options ignorées du public car volontairement écartées par les médias.

    Nous militons activement pour cette arme démocratique dont vous trouverez davantage d’infos sur notre site parti-du-vote-blanc.fr



  • partiblanc partiblanc 29 février 2012 11:39

    Cette implication de tous est indispensable si on veut pouvoir réformer nos institutions.
    Le Citoyen est celui qui participe, à son niveau, à la vie de notre société.
    Aujourd’hui il n’en est pas réellement un ; il n’a qu’un rôle d’électeur et entretien malgré lui, malgré ses aspirations au changement, un système qui l’exclut des décisions qui le concernent.

    Nous avons identifié une faille dans ce système, une sorte de talon d’Achille qui peut arrêter que ne se perpétue inexorablement cette tradition du ’’voter pour le moins pire’’ et reprendre notre destin politique en main.

    Ce grain de sable est le vote blanc.
    Dès lors qu’on lui confère une existence juridique et un pouvoir d’invalidation, ce qui est le fond de notre projet, ce vote blanc a le pouvoir d’invalider le scrutin et de mettre en place une Assemblée Constituante au sein de laquelle TOUS les citoyens auront la parole. Il leur appartiendra dès lors de repenser des règles réellement démocratiques.

    Une formule résume cette nécessité : ’’Ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir’’.

    Notre projet pour les élections à venir vise cet objectif ambitieux, redonner la parole aux citoyens.

    parti-du-vote-blanc.fr



  • partiblanc partiblanc 23 novembre 2011 14:27

    Belle analyse de la situation actuelle.
    On ne peut qu’être d’accord avec ce triste constat.
    La question qui se pose c’est comment on rectifie le tir ?

    Il existe un outil démocratique qui permettrait de rendre la parole, et les décisions, au peuple, et par la même occasion mettre un coup de pied au c.. aux politiciens qui verrouillent ce système qui leur convient très bien. Cet outil c’est le Vote Blanc.
    Aujourd’hui il ne sert à rien puisque le politique refuse de lui donner sa légitimité...et pour cause.

    Ce point de départ est tout le sens de notre combat. Donner un vrai pouvoir au vote blanc qui ainsi reconnu comme voix exprimée permettra de cristaliser l’insatisfaction des électeurs et de peser sur les décisions politiques.

    Toutes les infos sur notre projet sur parti-du-vote-blanc.fr



  • partiblanc partiblanc 19 novembre 2011 18:19

    On ne peut que cautionner vos 12 propositions, Bernard. Elles sont souvent évoquées par nombre de groupes de réflexion, association ou divers mouvements indépendants qui revendiques de telles mesures de bon sens.

    Le vote blanc n’est pas un fin en soi mais le point de départ d’une réforme de fond de nos institutions. Nous les avons intégrés comme conséquences d’un vote blanc majoritaire et base de travail d’une réelle refonte de notre système démocratique.
    Voici l’article qui reprend, partiellement, ces thématiques.

    http://www.lepost.fr/article/2011/07/27/2557899_prospective-et-anticipation.html?doFbPublish=2557899

    Permettez-moi de diffuser votre blog sur notre page Facebook. Vos réflexions et propositions sont partagées par un grand nombre de nos sympathisants.



  • partiblanc partiblanc 15 décembre 2010 08:29

    Bonjour Defrance,

    Je n’ai pas choisir de naitre à Paris et j’y vis depuis bientôt 42 ans.
    Il m’est donc naturel d’y installer les bureaux du PVB.

    Cependant, je devine la question qui se cache derrière votre remarque, nous ne voulons pas d’un mouvement Parisien réservé à des citadins coupés du reste du monde.

    J’ai passé l’été à contacter et rencontrer un peu partout en province des citoyens engagés qui souhaitaient participer activement à la représentativité du Parti du Vote Blanc en Régions.
    Le vote blanc concerne tout le monde, quelles que soient nos origines sociales, professionnelles, culturelles. Il est important qu’un peu partout en France, en ville comme dans les coins les plus reculés de nos campagnes, les citoyens prennent conscience que leur destin leur appartient et qu’ils ont le pouvoir de faire changer les choses.







Palmarès