• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

pessoa

Passager clandestin du journalisme. Juriste de formation. Mes prédilections vont aux sujets sociaux et politiques.

Tableau de bord

  • Premier article le 02/07/2018
  • Modérateur depuis le 19/10/2018
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 9 66
1 mois 1 3 16
5 jours 1 3 16
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 0 1
1 mois 1 0 1
5 jours 1 0 1

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • pessoa 20 octobre 21:28

    @Krokodilo

    Bonsoir à vous. C’est une réplique intéressante, qui mériterait une réponse détaillée ailleurs qu’ici. Le fait est que je suis, pour l’essentiel, d’accord avec vous ! Effectivement, le bilinguisme oblige à une gymnastique cognitive favorable, au même titre que toute activité cognitive ou créative soutenue. Personne ne prétend que le bilinguisme est LE seul moyen, mais l’un de ceux qui sont objectivement profitables. De la même manière, les études qui prouvent son efficience (cherchez vous en trouverez, et bien sourcées), ne se fondent absolument pas sur le niveau scolaire moyen des élèves, qui n’est effectivement pas supérieur chez un bilingue par rapport à un monolingue (au demeurant, les bilingues connaissent d’autres problématiques d’apprentissage) ! Ce n’est d’ailleurs pas cela qui fait l’objet d’études et d’analyses, mais l’agilité cérébrale et mnésique (notamment) que cet exercice génère et favorise au quotidien. La nuance est essentielle. Quoi qu’il en soit, les dimensions « logistiques » (que vous qualifiez ainsi à juste titre) et sociales, m’importaient bien plus dans les motivations qui me portèrent à rédiger cet article. Cordialement.


  • pessoa 20 octobre 11:53

    @kirios

    Bonjour. C’est un peu plus compliqué, mais c’est vrai en substance. Les deux langues ont la même origine, mais l’alsacien a connu des variations particulières de performativité, selon que l’on se situe dans le Bas-Rhin, où l’alsacien se rapproche du francique lorrain (et/ou du pays de Bade allemand), et le Haut-Rhin, où il s’imprègne bien davantage de l’alémanique (c’est à dire du parler suisse). Par ailleurs, la grammaire et la graphie n’ont jamais été fixés véritablement (même si des tentatives de transcription écrite sont menées), si bien que c’est l’allemand standard (Hochdeutsch) qui sert de vecteur à l’écrit. 
    Cordialement.


  • pessoa 19 octobre 19:29

    @Chourave

    Vous regardez mal. Un petit lien vers un reportage de France3 Bretagne (en breton sous titré !) : https://www.youtube.com/watch?v=KMVttClag3U
    Enfin, un petit comparatif de ce qui est enseigné en France en matière de langues régionales, où l’on apprend d’ailleurs que les alsaciens sont les plus mal lotis... http://www.abcmzwei.eu/revue-de-presse-dna-lenseignement-immersif-des-langues-regionales
    Bonne soirée.



  • pessoa 19 octobre 19:21

    @Chourave

    Bonsoir, non, c’est factuellement faux. Vous avez peut-être entendu ce genre de propos douteux auprès de certaines écoles associatives, mais pour ce qui concerne l’école publique, il n’y a aucune condition de naissance, origine, ou niveau préalable, et c’est heureux ! Beaucoup de parents d’enfants non francophones choisissent d’ailleurs la voie bilingue pour diverses raisons personnelles ou professionnelles (travail en Suisse ou en Allemagne en tant que frontalier notamment).
    Cordialement.


  • pessoa 4 juillet 21:21

    @pessoa
    J’ai omis de préciser (ce n’est effectivement pas dit dans l’article) les éléments de procédure : le tribunal administratif saisi en première instance par le Préfet du Haut-Rhin condamne le Conseil départemental, qui fait alors appel de la décision. La Cour administrative d’appel confirme la condamnation du Conseil départemental, lequel se pourvoit en cassation. Le Conseil d’État considère enfin ce qui est mentionné dans l’article, soit autorise, mais recadre strictement. L’affaire est renvoyée en appel sur un point d’interprétation juridique qui n’aura pas de conséquence sur la solution du Conseil d’État.







Palmarès