• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pipaux

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Pipaux 5 août 2008 16:28

    salut à tous,
    article intéressant, mais il serait aussi intéressant de savoir en quoi se sont mutés les templiers après leur dissolution (apparente), j’ai bien ma petite idée ...



  • Pipaux 5 août 2008 16:21

    Tests de résistance au feu : pas de rupture
    NIST : « Le NIST a chargé Underwriter Laboratories de conduire des tests sur la résistance au feu
    sur des treillis similaires à ceux des tours du WTC (...) Les quatre échantillons de test ont supporté la
    charge maximale appropriée pendant environ 2 heures sans céder (...) L’équipe enquêtrice a hésité
    à utiliser ces résultats directement dans la formulation des hypothèses d’effondrement. En plus des
    problèmes d’échelles, les incendies dans les tours le 11 Septembre et l’exposition au feu des systèmes
    de planchers étaient substantiellement différents des conditions des fournaises de test. Cependant, les
    résultats [des tests empiriques] ont montré que ce type d’assemblage était capable de supporter une
    charge importante sans céder, pendant une période de temps conséquente par rapport à la durée des
    incendies, à n’importe quel emplacement donné, le 11 Septembre « . (4)
    Nous sommes d’accord avec le fait que le NIST possédait des tests complets et que les quatre
    « treillis similaires à ceux des tours du WTC » ont survécu aux tests de résistance au feu « sans céder ».
    Nous sommes également d’accord sur le fait que « les incendies dans les tours le 11 Septembre (...)
    étaient substantiellement différents des conditions des fournaises de test ». Les fournaises de test étaient
    plus intenses, et ont duré plus longtemps. Le NIST souhaiterait réaliser une série de tests pour tenter de
    découvrir d’autres hypothèses à l’amorce d’effondrement. Cependant, les tests d’endurance au feu ne
    donnent aucune preuve physique soutenant le concept de l’effondrement complet provoqué par les
    incendies. Au contraire, ces tests montrent que les bâtiments n’auraient pas dû s’effondrer totalement.
    De plus, nous connaissons des centaines de cas d’incendies dans de grands immeubles à structures
    d’acier, et un effondrement complet ne s’est jamais produit.
    Des experts disent qu’aucun grand bâtiment moderne à structure d’acier comme celui-ci [WTC
    7] ne s’est jamais effondré à cause d’un incendie incontrôlé, et des ingénieurs ont essayé de se
    représenter ce qu’il s’était passé, et dans quelle mesure ils devaient s’inquiéter pour les autres
    bâtiments semblables à travers tout le pays (...) Bien que le revêtement ignifuge ait été conçu
    pour résister pendant au moins deux heures à des incendies ordinaires, les experts disent que les
    bâtiments de la taille du WTC 7 équipés d’un tel revêtement ne se sont jamais effondrés à cause
    d’un incendie, quelle que soit sa durée. Trois autres bâtiments du complexe, les WTC 4, 5 et 6,
    sont restés debout malgré des dégâts de toute nature, dont des incendies. (15)
    L’expert en protection incendie Norman Glover le confirme :
    Pratiquement tous les grands bâtiments subissent un incendie important au cours de leur existence.
    Aucun grand bâtiment ne s’est jamais effondré à cause du feu (...) Le WTC [lui-même] a connu un
    tel incendie en 1975. Le bâtiment, qui avait subi des dégâts mineurs, fut réparé et rendu à nouveau
    fonctionnel. (16)
    Pourtant, trois de ces grands bâtiments (WTC 1, 2 et 7) se sont effondrés totalement le même jour, et
    n’ont pu être rendus à nouveau fonctionnels. Il reste encore beaucoup à apprendre ici.


    Incendies de courte durée
    NIST : « Les incendies provoqués par le kérosène n’ont duré que quelques minutes ». (4) « Où que ce
    soit, des températures [de l’air, pas de l’acier] proches de 1 000 °C ont été atteintes pendant 15 à 20 min.
    Le reste du temps, les températures calculées étaient proches de 500 °C ou en dessous. (4)
    Nous sommes d’accord. Mais alors, étant donné que les incendies furent de courte durée et
    inégaux, comment la structure d’acier des deux tours a-t-elle brusquement cédé sur une grande largeur
    dans chaque tour, et comment l’effondrement des trois grands bâtiments du WTC a-t-il pu être aussi
    symétrique et complet ? (13, 14, 17) Nous sollicitons un débat sur ces points.

    8. Les incendies n’ont pas fait fondre l’acier
    NIST : « Le NIST n’a en aucun cas déclaré que l’acier des tours du WTC a fondu à cause des
    incendies. Le point de fusion de l’acier est d’environ 1 500 °C. En principe, les incendies de bâtiments
    et les incendies d’hydrocarbures (par ex. le kérosène) génèrent des températures qui peuvent atteindre
    jusqu’à 1 100 °C environ. Le NIST a déclaré des températures maximales de l’air d’environ 1 000 °C
    dans les tours du WTC (voir NCSTAR 1, figure 6-36) ». (3)
    Nous sommes d’accord, comme nous sommes également d’accord avec le professeur Thomas Eagar
    sur ce point :
    Le feu est la part la plus mal connue dans l’effondrement du WTC. Même aujourd’hui, les médias
    rapportent (et beaucoup de scientifiques croient) que l’acier a fondu. On nous explique que le
    kérosène atteint des températures de combustion très élevées, surtout lorsqu’il est présent en si
    grande quantité. C’est faux (...) La température des incendies au WTC n’était pas inhabituelle, et
    n’a définitivement pas pu faire fondre l’acier. (18)
    Nous sommes on ne peut plus d’accord : les incendies du WTC ne pouvaient pas faire fondre l’acier.
    Bien sûr, le NIST doit avoir des difficultés à expliquer la coulée de matériaux fondus s’échappant de
    la tour Sud juste avant son effondrement, ainsi que les indices de températures bien plus élevées que
    les 1 100 °C déclarés. (13) Nous proposons de débattre des explications pour les hautes températures
    observées.
    .







Palmarès



Agoravox.tv