• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pr Debré

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Pr Debré 8 avril 2011 18:18

    Chère Madame,

    Votre article contient un certain nombre d’inexactitudes que je souhaite relever et corriger.

    1/ Vous évoquez un club de parlementaires, financé par le lobbying des laboratoires, dont mon appartenance aurait été dénoncée dans la presse. Je tiens à préciser, comme je l’ai fait savoir au Figaro qui a relayé cette désinformation que je ne suis pas membre de ce Club Hypocrate, à la différence de MM Bapt et Door qui s’y sont, depuis, fait omettre.

    2/ Concernant la mission qui a été confiée au Professeur EVEN et moi-même, vous trouverez sur mon site internet (http://www.bernarddebre.fr) plusieurs courriers, dont une lettre de mission de Xavier Bertrand, et une autre de Nicolas Sarkozy qui n’ayant pu nous recevoir le jour de la remise de ce rapport a cependant tenu à nous féliciter pour ce travail de fond.

    3/ Sur l’utilité relative de la mission qui nous a été confiée, elle n’a pas pour objet d’enquêter sur le scandale du Médiator (rôle de la mission d’information sur le mediator et la pharmacovigilance présidée par mon collègue Bapt et qui se veut un retour sur les causes de ce drame) mais bien de réfléchir au delà de la seule pharmacovigilance à la structure de l’ensemble des agences de santé.

    4/ Je ne reviendrai pas sur les propos de M. Favereau qui semble suffisamment informé sur mon activité pour connaître le montant hypothétique de mes revenus mais ignore visiblement que je consulte tous les lundis, et vendredis à Cochin dont je suis le chef du service d’urologie et où je suis présent au quotidien puisque j’opère tous les matins avant d’arriver à l’Assemblée nationale et passe des contre-visites le soir après les réunions de travail du Parlement.

    5/ Enfin, vous semblez laisser entendre que la motivation de certains auraient été d’enterrer le sujet ("Au final cela aura été beaucoup de bruits pour rien sur un sujet qui méritait mieux, si tant est que l’on veut bien repenser le système de pharmacovigilance dans notre pays« ). Sachez que nous sommes d’ores et déjà en train de travailler sur la traduction législative de ce rapport dont vous disiez au début de votre article que »Des critiques que j’ai pu lire sur cette partie (les propositions), les avis sont plutôt favorables".

    Bien à vous.

    Pr Bernard Debré
    Chef du service d’urologie - Hôpital Cochin
    Ancien Ministre
    Député de Paris


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité