• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Psion

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 9 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Psion 14 juin 2007 12:18

    @ Tana et l’internaute : La tentation de la tolérance zéro. C’est pas tout à fait nouveau. Voir les études de Loïc Wacquant, sociologue français et professeur aux USA.

    http://www.lecourrier.ch/index.php?name=News&file=article&sid=3601

    Son livre, « les prisons de la misère », bien qu’écris par un sociologue (et donc très peu vulgarisé), est édifiant sur le système qui a résulté d’un durcissement des peines.

    Ca déniaise beaucoup sur le sujet. Surtout lorsqu’on explique que les rues de New York sont maintenant sûres...



  • Psion 14 juin 2007 10:14

    @ Bois-Guisbert :« Au lieu de cela, Dutroux savoure sa vie de tous les jours, en se disant que l’abolition est vraiment un progrès de l’humanité tout entière. Et si ça se trouve, il anime un site pédophile sur le Net, pourquoi pas ? »

    +

    « Il n’y a pas besoin de rencontrer les parents de ses enfants pour comprendre ce qu’ils endurent, et pour ma part, j’y pense très souvent. Comme je pense très souvent aux monstres qui coulent des jours paisibles dans leurs cellules, parce que les matons les protègent des autres détenus. »

    A quand remonte ta dernière lecture d’un taulard, et de son parcours en prison ? Parce qu’imaginer que les condamnés purgent leur détention en VIP, ça ressemble plus à une télé-réalité qu’à une réalité...



  • Psion 13 juin 2007 13:09

    @ Maxim : Sur l’affaire Patrick Henry, voir http://www.lexpress.fr/info/societe/dossier/serialkiller/dossier.asp?ida=375130

    On est très loin du salaud qu’on voudrait voir. C’est simplement, comme il le dit lui-même, un paumé. Qu’on aurait voulu réinsérer, pour montrer à quel point la prison peut réhabiliter. Après pour une peine de 15 ans, l’objectif était très ambitieux.

    Il a payé plus qu’on ne peut l’imaginer, du moins pour moi qui n’ai jamais fait de prison. Il a fait une erreur, une erreur monstrueuse, mais personne dans ce forum n’est à l’abri d’une erreur. Particulièrement quand je vois le nombre de personnes se « réjouissant » de pouvoir faire justice eux-même si l’occasion se présentait, j’ai l’impression de déambuler au Texas.

    Vous ressentez de la pitié pour l’enfant tué par Patrick Henry, et pour sa famille. Moi aussi, parce qu’ils repensent très certainement à ce qu’on leur a enlevé, de manière définitive, sans leur demander leur avis.

    Mais personne ne ressent de la pitié pour Patrick Henry ? Jamais ? Vous auriez l’impression, ce faisant, de justifier son acte ? Compassion et pitié risqueraient surtout de vous enlever la haine immodérée faisant office de bouclier entre vous-même et le risque de vous confronter à une facette de vous-même. La barrière de haine est si facile... et si fausse.

    Le mal c’est les autres, et jamais sois-même, c’est avec ce genre d’idées que se sont faites les plus grandes atrocités contemporaines. Se trouver si pur, c’est si rassurant...



  • Psion 13 juin 2007 11:38

    « La peine capitale à l’avantage d’être propre, immédiate, définitive et économique. C’est aussi une peine moins pénible que la réclusion à perpétuité, ce qui doit être pris en compte à notre époque des droits de l’homme. »

    Je me demande si tu as vraiment lu l’article...







Palmarès