• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

quijote

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 40 0
1 mois 0 8 0
5 jours 0 5 0

Derniers commentaires



  • quijote 15 décembre 12:50

    @quijote

    J’oubliais...
    Quand c’est toi qui dis ce qu’est le Bien, tu es toujours du bon côté du fusil ! C’est toi qui tires et ce sont ceux qui ne sont pas d’accord avec toi qui reçoivent les pruneaux.
    Dire le Bien, c’est avoir un pouvoir énorme. Or, personne n’a jamais voté pour les gens du crif, de sos, de la licra de libé ou du monde. Ce sont des usurpateurs.



  • quijote 15 décembre 12:42

    @yapadekkoaqba

    Un des principes de toute manipulation : s’accorder à soi-même et de son propre chef, alors que personne ne vous a rien demandé, la légitimité à représenter le Bien. Sur la base de VOTRE définition du concept, ça va de soi... Attention, ce n’est jamais possible qu’avec la complicité du pouvoir politique. Qui n’agrée que ce qui lui convient.
    Moyennant quoi, en France, le Bien est dit par qui ? sos-racisme, crif, licra, le monde, libé, bhl, bfmtv, etc. La mafia parisienne.
    On se fait entuber depuis une cinquantaine d’années. Main basse sur l’idée du Bien ! Pas touche ! C’est EUX qui disent ce qu’est le Bien !



  • quijote 15 décembre 11:44

    D’ailleurs, pour ce qui concerne les complots, il y en a un parmi nos élites ( media, politique, FM et autres ) qui consiste à tout faire pour que les gens pensent qu’il n’y a pas de complots. Il faut reconnaître que, depuis quelques années, ce dernier fonctionne de moins en moins bien. Même Onfray l’est devenu. Tout en s’en défendant, évidemment.



  • quijote 15 décembre 11:40

    Moi, je suis complotiste. Alors ce que dit Brice couturier ne me choque pas. Au contraire, c’est de l’eau au moulin des gens qui, comme moi, pensent que décidément, oui, des complots permanents influencent l’histoire du monde. Et penser que Poutine, pour qui j’ai du respect, n’en fomente pas est grotesque. Evidemment que si. De toutes façons, dans un monde où il y a les Américains et Israël, t’es obligé d’entrer dans cette guerre souterraine. Maintenant, Poutine derrière les GJ, je n’en sais rien. Derrière certains, peut-être. Tout est possible. Y compris et surtout les complots.



  • quijote 15 décembre 10:58

    Onfray, pour moi, est tombé dans le piège tendu par ceux qu’il dénonce quand il considère que le mot « complotiste » ne peut être pris qu’en mauvaise part. Pourtant, quand il écrit le paragraphe suivant

    "Mais dire qu’il existe une lutte des classes, des dominants et des dominés, un pouvoir secret et discret des décideurs à des niveaux nationaux et internationaux avec des médias sans micros ni caméras ni stylos, qu’il existe des diplomaties secrètes et des compromis politiques passés hors cadres démocratiques, qu’il existe une activité fiévreuse des services secrets avec leurs agents, des polices du renseignement et de l’infiltration avec leurs fonctionnaires, des cellules confidentielles pour lancer des rumeurs, c’est l’évidence. Il faut n’avoir jamais lu Machiavel ou lu Le Canard enchaîné pour croire et affirmer le contraire« 

    il avoue que, complotiste, il l’est. Puisqu’il pense qu’il y a »un pouvoir secret et discret des décideurs« . Tout ce qu’il dit dans ce paragraphe, c’est »oui, les complots existent et ils influencent la marche du monde« . Bref, il pense comme moi, qui me dis sans problème »complotiste". Sauf que lui a repris intégralement à son compte le sens péjoratif, attribué par les gens qu’il dénonce, à ce terme. Alors il prend bien soin de dire la même chose sans prononcer le mot incriminé ( toutes ces circonvolutions... ) qui lui vaudrait d’être pour le coup définitivement disqualifié auprès des media. Dont il a encore besoin. Cela se comprend. Mais pour l’essentiel, depuis maintenant plusieurs années, et dans un tas de domaines, Onfray dit la même chose que, au hasard, ... un Soral. Eh oui...

    Onfray, depuis quelque temps, a le cul entre deux chaises. Il s’est rapproché de la piscine des infréquentables à bien des égards ( il est là, au bord du plongeoir, il a déjà les pieds mouillés du fait des éclaboussures ) mais y plonger lui fait encore peur. Je comprends ça. Dans notre société, choisir la liberté, ça reste un gros risque personnel en terme de confort. Je ne lui jette pas la pierre.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès