• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Stéphane Bouillet

Stéphane Bouillet


Stéphane Bouillet alias Obo est un auteur de bandes dessinées, illustrations et estampes japonaises, qui parlent de mondes invisibles, nature et spiritualité. Il vit et travaille en France et à l'étranger

Tableau de bord

  • Premier article le 16/05/2011
  • Modérateur depuis le 20/05/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 24 6 34
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 16 10 6
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Stéphane Bouillet ReMedAct 19 septembre 2016 11:57

    Bonjour,


    le problème est spécifique aux Lapins Angora (et non aux lapin destinés à l’alimentation) : on ne les mange pas, mais on arrache un peu sauvagement leurs poils tous les 3 mois, vivants, sans anesthésie. Il y a donc bel et bien une souffrance animale. Tout cela pour faire des chaussettes, écharpes et pulls (à ne pas confondre avec la laine de mouton, tondus)


  • Stéphane Bouillet ReMedAct 18 juillet 2011 01:25

    Salut,

    On ne fait pas des forcément des illustrations pour donner un point de vue,
    mais aussi pour susciter des réactions et le débat (constructif si possible).

    Par rapport au virus, je voulais évoquer les petites phrases de Guéant et compagnie, parfois un peu trop en faveur d’un certain type de français.

    Mais tu peux aussi considérer que le dessin ci-dessus veut dire que Fillon a raison, et que, malgré son air plus innocente, Eva Joly ne l’est pas...

    PS : inutile de parler de dugenou ou autre quand tu t’adresses à des personnes que tu ne connais pas. Merci :)



  • Stéphane Bouillet ReMedAct 21 mai 2011 11:59

    Je suis allé un peu vite en besogne, tu parlais peut-être du titre : con(s)somme(s-nous ?) ou sommes nous cons de consommer ?

    Pas forcément de consommer, mais de consommer (parfois) de manière conne, oui, c’est-à-dire de manière tellement disproportionnée qu’on en arrive (parfois) à jeter non seulement de la nourriture mais en plus de la nourriture encore sous plastique, dont un bon exemple est le blister de tranches de jambon.



  • Stéphane Bouillet ReMedAct 21 mai 2011 11:55

    Bonjour

    évidemment, on ne jette pas forcément du cochon, mais ce qu’on jette peut nourrir des porcs, voire des humains (voir l’Ile aux fleurs).
    C’est aussi une sorte de pied de nez à l’affaire de la vache folle : faire manger des protéines animales à un ruminants. Mais je ne sais pas si c’est applicable au porc, espèce chez laquelle on parle cependant parfois de cannibalisme quand ils se mangent la queue...

    Mais je dévie du sujet principal : on jette du consommable, comme de l’eau potable dans les WC smiley



  • Stéphane Bouillet ReMedAct 17 mai 2011 17:12

    Oui effectivement, le FMI a démenti le tarif indiqué sur ce dessin, donnant un tarif de 525$
    Désolé pour l’erreur smiley







Palmarès