• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

remistranx

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • remistranx 17 mai 2009 00:17

    Il n’est (me semble-t-il) pas question ici d’un revenu « suffisant pour vivre » (comment pourrait-on le chiffrer d’ailleurs... sauf à penser que vivre n’est que survivre.. et à dénier à l’homme sa capacité à aller de l’avant, désirer, créer..).

    Non : c’est d’un revenu indexé sur la satisfaction des besoins primordiaux (logement, énergie, alimentation..) dont il s’agit : et donc d’en finir avec cette véritable peine plancher, que ne cesse de purger une part immense et chaque jour croissante de nos concitoyens (cf. les chiffres de la précarisation) - plus largement de l’humanité.

    A l’heure où l’impact des technologies sur les processus de production, est telle que la richesse dégagée ne peut plus être mise en regard du travail que peuvent, quand ils le peuvent, fournir les gens, comment ne pas songer à une mesure qui n’équivaut ni plus ni moins qu’à un rééquilibrage (effectivement teinté d’humanisme -est-ce si mal ?) : réduire la pression osmotique en somme - avant que la membrane ne se déchire.
     
    Pourquoi travailler alors ? Simplement parce que restaurer la dignité la plus élémentaire de millions de personnes, ne consiste précisément pas à jouer la carte d’un quelconque assistanat (comme certains commentaires semblent l’évoquer ici).

    Travailler permettra toujours d’améliorer son « niveau de vie » ; mais en sachant que par ailleurs plus personne ne crève de faim ou de froid - i.e ne soit condamné à rester au « niveau de la survie » : est-ce si amoral que ça à vos yeux ?







Palmarès