• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

RémyB

RémyB

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 8 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • RémyB RémyB 14 août 2020 10:04

    @Captain Marlo
    « la terre est plus verte » dit la nasa
    sauf que c’est en partie dû aux cultures en Inde et aux usa

    l’article du lien cité (metrotime.be) induit en erreur manifeste
    et l’auteur nous prend pour des truffes ...

    voici le texte du second lien traduit :
    Les données satellitaires montrent une augmentation de la surface foliaire de la végétation due à des facteurs directs (gestion de l’utilisation des terres par l’homme) et indirects (tels que le changement climatique, la fertilisation au CO2, les dépôts d’azote et la récupération à la suite de perturbations naturelles). Parmi ceux-ci, les effets du changement climatique et de la fertilisation au CO2 semblent être les principaux moteurs. Cependant, des données satellitaires récentes (2000-2017) révèlent un schéma de verdissement qui est remarquablement important en Chine et en Inde et qui chevauche les terres cultivées dans le monde entier. La Chine représente à elle seule 25% de l’augmentation nette mondiale de la superficie foliaire avec seulement 6,6% de la superficie végétalisée mondiale. Le verdissement en Chine provient des forêts (42%) et des terres cultivées (32%), mais en Inde provient principalement des terres cultivées (82%) avec une contribution mineure des forêts (4,4%). La Chine élabore des programmes ambitieux de conservation et d’expansion des forêts, atténuer la dégradation des terres, la pollution de l’air et les changements climatiques. La production alimentaire en Chine et en Inde a augmenté de plus de 35% depuis 2000, principalement en raison d’une augmentation de la superficie récoltée grâce à des cultures multiples facilitées par l’utilisation d’engrais et l’irrigation de surface et/ou souterraine. Nos résultats indiquent que le facteur direct est un facteur clé de la « terre verte », représentant plus d’un tiers, et probablement plus, de l’augmentation nette observée de la surface des feuilles vertes. Ils soulignent la nécessité d’une représentation réaliste des pratiques d’utilisation des terres par l’homme dans les modèles du système terrestre.



  • RémyB RémyB 26 mars 2020 09:35

    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

    un cochon ?
    j’y ai plutôt vu un hippopotame ...



  • RémyB RémyB 23 mai 2018 22:34

    la vie des paysans bretons n’était pas toujours enviable
    et le bras de fer avec le maquignon pas souvent en leur faveur.

    en quelque sorte, mon père a participé (en partie) à l’arrêt de cette forme de mise en marché.
    avec des copains, puis des collègues, ils ont créé un petit groupement d’éleveurs.
    l’objet était la fourniture de porcelets à des éleveurs du Jura
    ces éleveurs avaient la particularité d’utiliser le lactosérum issu des fromageries locales

    c’est après que ça s’est dégradé pour les bretons, mais c’est une autre histoire ...



  • RémyB RémyB 29 avril 2018 19:04

    il ne faut pas réduire l’activité du sol à la simple présence des lombrics,

    la micro faune présente dans les cinq premiers cm du sol a aussi son importance.
    il est d’ailleurs regrettable d’utiliser une charrue pour enfouir et bousculer le tout ...

    par ailleurs et surtout, 
    l’abandon du cheval de trait dans les années cinquante et l’arrivée
    puis l’accroissement de la taille des tracteurs, de leurs pneus et des charrues 
    a eu pour conséquence une largeur de raie de plus en plus large et donc 
    une profondeur proportionnelle de plus en plus importante.
    ainsi, le taux de matière organique s’appauvrit énormément, la terre refroidit,
    le gîte et le couvert nécessaire à toute cette faune s’en retrouve bousculée.

    l’idéal serait un mini labour de 5 à 10 centimètres

    curieusement, 
    la charrue enfouit ce que les vers de terre remontent à la surface.
    cherchez l’erreur ...


  • RémyB RémyB 12 mars 2018 19:49

    @Fergus
    en pays gallo, on parle aussi des braies (ou des hanes) pour désigner le pantalon.

    on dit aussi « arrête de battre des braies »,
    traduit par « arrête de courir dans tous les sens » (sous entendu pour rien)

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité