• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Ricquet

Ricquet

2 citations et une anecdote pour me présenter :
"Ce qu'il y a d’emmerdant dans la morale, c'est que c'est toujours la morale des autres.
Le contingentement est un signe des temps.
Ceux qui pensent en rond ont les idées courbes."

Cette jolie phrase est celle du Mozart de la formule littéraire.
Il m'a beaucoup inspiré et je l'ai beaucoup écouté et aussi lu : Léo Ferré.
 
Proverbe : "Qui ne dit mot consent." Donc, je participerai à des sujets qui me tiennent à coeur dés lors que mes convictions sont affirmées et étayées, à l'image de ce petit colibri dont voici l'histoire / Légende amérindienne :
 
Un jour, un grand incendie se déclare dans la forêt…
Tous les animaux, terrifiés, observaient impuissants ce désastre.
Seul le petit colibri, aussi frêle que déterminé, s’active en allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec, qu’il jette sur le feu, recommençant son manège sans relâche.
Au bout d’un moment, le tatou agacé par cette activité à ses yeux inutile, lui dit : 
- « Colibri ! Tu n’es pas un peu fou ? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ? » 
- « Je le sais, répond le colibri, mais je fais ma part. »

Tableau de bord

  • Premier article le 15/03/2013
  • Modérateur depuis le 16/12/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 370 175
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 7 4 3
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires



  • Ricquet Ricquet 7 juillet 12:53

    Panthéon vient du grec qui signifie « de tous les dieux ». Alors, Je voudrais, pour marquer les esprits, tourner mon propos en dérision :


    Je ne doute pas que Simone est reçue la légion d’honneur pour son parcours politique. (Et ce serait parfaitement logique), en vertu de son combat humaniste et vertueux dans la forme et la volonté.

    Mais l’histoire ne retient pas les intentions mais les faits. Ainsi, pour aller dans le sens des contradictions avec les louanges faites à l"académie française et au Panthéon, je trouve que l’on pourrait, à titre posthume, lui attribuer une autre médaille qui mette en exergue les chiffres :
    Un prix d’ordre mathématique qui compléterait un palmarès d’honneurs que je trouve pour le moins, inadéquat. 
    Une sorte de médaille fields pour saluer ce qu’aucune maladie ou guerre n’a jamais fait : élever l’échelle de morbidité à 44 millions d’échelons annuels.

    Évidemment, ce n’est pas l’initiative de Simone, elle n’y est pour rien en son temps. Je ne lui jette pas la pierre. Son combat est un combat éthique qui se voulait bienveillant, mais dans les faits, cela se traduit par un accroissement exponentiel du pire des crimes : l’infanticide.
    C’est factuel et c’est un acte de conscience personnel et donc volontaire => Un crime exterminant l’innocence dans le confort matériel.

    C’est sous cet angle, je ne doute pas que la conscience ou l’âme soit altérée.


  • Ricquet Ricquet 7 juillet 11:46

     - 1 : Simone à l’académie française : Pourquoi ?Vous voyez bien le décalage entre une institution qui récompense les lettres et son parcours à elle, qui est celle d’une avocate des droits de la femme. 

     - 2 : Simone au Panthéon : Pourquoi ?Là encore, décalage, car elle n’a ni inventé l’eau tiède, ni façonné l’histoire. Il faut quand même être pragmatique. elle a juste menée un combat de modernité et d’adaptation aux vents de liberté qui soufflait sur la condition et la problématique des femmes. 
     - 3 : Simone a défendue une cause avec brio. (et c’est tout, même si c’est beaucoup pour d’autres.) Le bilan de cette liberté et modernité : Une loi qui fait des émules dans le monde entier avec 44 millions de morts par infanticides par an. 
    Est-ce que ça mérite ou justifie une panthéonisation ?
    (Objectivement : Ni oeuvre littéraire, ni oeuvre scientifique, juste 44000000 tous les ans.)

    « Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres » (Isaïe 5:20).

    Le 1er juillet est la fête du très précieux sang de JC. C’est le jour qu’a choisi Macron pour faire rentrer Simone Veil au Panthéon. Est-ce un hasard ? Le Panthéon est-il un temple maçonnique, Si oui, alors là, je comprends mieux, pourquoi celle qui a donné de l’ampleur à ce mouvement de liberté devenu morbide dans les faits (44 millions !) est sanctifiée par l’establishment sur l’autel des grands hommes.

    Après tout, n’est-ce-pas un pied de nez à ce verset : "Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi ; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent." (Matthieu 19.14)


  • Ricquet Ricquet 27 décembre 2017 22:11

    Le sujet était une recherche de synthèse probablement inaccessible à démêler entre une raison assujettie par la foi et sa réalité éprouvée pour celui qui l’a reçu et un discernement plus matérialiste accès sur la science (à défaut de pouvoir se raccorder à autre chose.)

    J’ai cherché à fragiliser le dogme de la science, en posant les questions de la pensée de l’œuf et de la poule. (Pour résumer)
    à chacun ses repères...



  • Ricquet Ricquet 23 octobre 2016 14:37
    Cette médaille me fait penser au message de Notre dame de la Paix associée au « deuxième secret de Fatima » (publié en 1941) et dont le texte se termine par : « Le Saint-Père me consacrera la Russie, qui se convertira, et il sera concédé au monde un certain temps de paix ».

    Il semblerait que ce « temps de paix » soit terminé et prenne une allure retardée autant que faire ce peut, avant de s’acheminer vers l’inéluctable.
    l’adjectif inéluctable est semblable à celui employé par Poutine qui utilise le mot « irréversible dans la phrase : »Poutine, très inquiet (Lien = https://www.youtube.com/watch?v=p_na-TPMRwo) explique « le danger imminent » et « le coté »irréversible" de « L’OTAN qui pousse au conflit nucléaire. »

    « L’étincelle de TOUT cela viendra de l’Ukraine. » disait Malachi Martin, en avril 1996.

    Merci Oscar pour tous vos articles. Je les partage complètement...


  • Ricquet Ricquet 19 juin 2016 22:20

    Bonjour Oscar.La vraie question est :Pourquoi les USA et affiliés, ne veulent pas de Bachar Al Assad, alors qu’il est un homme politique qui fait consensus en Syrie. Lire son dernier discours.Certains diront pour des raisons d’enjeux énergétique avec les pipelines vers l’Europe...Je n’y crois pas du tout. Alors pourquoi tous ces milliards pour financer le terrorisme et éradiquer la Syrie qui semble être un peuple fier, unitaire malgré des enracinements multi-culturels et religieux.Qui veut mettre à genou la Syrie à tous prix, en dépit d’un printemps arabe avorté et échoué en raison du nationalisme syrien et malgré l’affaire des gaz chimiques (dont nous savons qu’ils proviennent des rebelles. Voir le rapport du Massachusetts Institut of Technologies), puis les 2 tomahawks détruits en méditerranée par la marine russe et toutes les malversations...La réponse me semble évidente : L’occultisme qui gère la finance mondiale et son bras armé : L’Otan veut une confrontation afin que les grandes puissances mondiales se neutralisent pour laisser place à un nouveau venu qui détient le pouvoir absolu dans la région.Que disaient :

    • Ariel Sharon :« Je vais vous dire quelque chose de très clair, ne vous inquiétez pas au sujet des pressions américaines sur Israël, nous, les Juifs, contrôlons l’Amérique, et les américains le savent. » En effet, c’est la Fed, qui entre les puissances de l’argent définit la politique américaine, puisqu’elle la finance. (Par ses ramifications, c’est « l’état profond » qui induit la politique de guerre dont parle Peter Dale Scott dans son livre : « American War Machine »)
    • Henri Kissinger : « Qui contrôle la nourriture contrôle les populations, qui contrôle l’énergie contrôle les nations et celui qui contrôle la monnaie contrôle le monde. » Qui s’est fait le champion de l’usure à travers l’histoire et dans le monde entier ? Pourquoi Jésus a-t-il renversé les tables du temple où l’on payait en monnaie du temple. (« Une caverne de voleurs » disait-il.)
    • M. A. Rothschild disait : « Donnez moi le contrôle sur la monnaie d’une nation, et je n’aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois. » La banque Rothschild n’est-elle pas la première banque d’investissement et créateur des hedges founds. Ne voyons nous pas ici même en France le pouvoir du CRIF sur l’état français, avec son repas annuel à 900€...
    • Le Rabbin Ron Chaya ne conclue-t-il pas bien l’objectif caché des puissances de l’ombre dans cette vidéo sur les combats de coqs ?
    • David Rockefeller : « Nous sommes reconnaissants au Washington post, au New York Times, au Time Magazine et autres grandes publications, dont les directeurs ont assistés à nos réunions et respectés leurs promesses de discrétion pour plus de 40 ans. Il aurait été impossible pour nous de développer notre plan du monde, s’il n’avait pu être fait dans l’ombre durant toutes ces années. Mais le monde est maintenant sophistiqué et préparé à sa marche en direction d’un gouvernement mondial. La souveraineté supra nationale d’une élite intellectuelle et des banquiers du monde est sûrement préférable à l’auto-détermination nationale, pratiquée lors des siècles précédents. »
    Effectivement, à présent tout est imbriqué, d’autant que les médias n’ont plus de liberté réelle d’investigations au nom de la vérité telle que décrite dans la charte de Munich. Mais obéissent à la finance qui les possèdent. C’est pas nouveau puisque John Swinton le dénonçait déjà dans son discours d’adieu au New-York Times le 25 sept 1880. Je m’arrête là : Vous l’aurez compris, les manœuvres politiques sont induites par les pouvoirs économiques, dont l’usure est au centre d’un processus sous-jacent.Luc 16.13 : « Nul ne peut être en même temps au service de deux maîtres. En effet, ou bien il détestera l’un et aimera l’autre ; ou bien il sera dévoué au premier et méprisera le second. Vous ne pouvez pas servir en même temps Dieu et l’Argent. »Pour en revenir à ton article Oscar Fortin, Oui, il me semble que la Syrie est l’enjeu principal pour les fous de la synagogue de Satan (dont parle le livre de l’Apocalypse)Si l’on en croit la Bible, ce monde appartient à Satan (qui donc, place tous ses pions dans les rouages du pouvoirs pour le faire avancer selon ses projets.)Il faut se référer à : Esaïe 17 (à lire en entier !)

    « Oracle sur Damas. Voici, Damas ne sera plus une ville, .../... Voilà le partage de ceux qui nous dépouillent, Le sort de ceux qui nous pillent. »
    C’est totalement en adéquation avec notre époque avec tous ces banksters...
    à bientôt.
Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Qu’est-ce que la vérité ?




Palmarès