• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Rik

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 44 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Rik 23 novembre 2010 20:45

    J’ai failli ne pas répondre, ou dire que cet article avait été écrit par un handicapé du bulbe incapable de s’amuser et de s’épanouir en dehors du bac à sable.
    Peut-être que la présence d’un enfant autiste dans une de mes classes me fait davantage prendre conscience de la dimension d’apprentissage des adolescents.

    Elevons un instant le débat.
    Dans les années 30, les ricains faisaient des expériences de psychologie d’apprentissage sur des enfants.
    On faisait tourner trois classes d’élèves avec trois professeurs différents, l’un autoritaire, l’autre démocratique (expliquant pourquoi on fait les choses) et un laxiste.
    Premier constat : le professeur laxiste n’obtenait pas de bons résultats, les enfants ont donc besoin d’être poussés, stimulés.
    Ensuite, la différence entre les deux autres professeurs, c’est que lorsqu’ils quittaient la salle et laissaient seuls les élèves, s’il était autoritaire le travail s’arrêtait et les élèves en profitaient pour souffler. S’il était démocratique le travail continuait relativement normalement.
    C’est intéressant, encore faut-il que le contexte de classe soit favorable.
    Il faut aussi faire attention aux liens affectifs trop forts qui font que l’année suivante, si l’enfant / l’ado n’a pas son professeur chouchou, il refuse de travailler / s’investir pleinement

    Ceci me semble plus riche que ces réflexions primaires sur le désarroi des ado devant l’apprentissage, on ferait mieux de parler de leur alimentation (aspartame, red bull, ...), du temps passé devant l’ordi qui génère un mauvais sommeil, des relations affectives décalées qui font des enfants des icônes idolatrées par certains parents, ce qui peut entraîner une personnalité capricieuse et ingrate chez l’enfant, etc
    L’enseignement a beaucoup évolué sur la dimension pratique et concrète dans les matières théoriques, mais comme le disait Jaurès, les enseignants enseignent d’abors ce qu’ils sont humainement, avant même leur spécialité.



  • Rik 22 novembre 2010 19:40

    1) Des explosifs dans toute la structure du bâtiment alors que le propre frère de Bush était responsable de la sécurité des deux tours ? tu n’es pas sérieux. personne n’aurait cru à Al Qaida. Non il fallait la présence de deux drônes pour présenter une explication un minimum crédible.

    2) 8 ans auparavant, al qaida n’a jamais attaqué le wtc, cet article incriminant le fbi pourrait te faire réagir :
    sur la page suivante :
    http://liberalite.20minutes-blogs.fr/tag/tours+jumelles
    descendre jusqu’à :

    Hommage aux victimes du WTC du 26 février 1993, j’y étais 3) les militaires américains regardent rarement à la dépense. Il leur fallait aussi retourner l’opinion en leur faveur, en donnant les pleins pouvoirs à Bush alors libre de contrôler les libertés et les medias.

    Pas besoin de 20 ans, il suffit d’une bonne vingtaine de neurones bien connectés.
    Libre à toi de faire bon usage des tiens, autrement que pour annoner une version officielle que tu n’as pris le temps d’analyser objectivement.



  • Rik 6 novembre 2010 16:47

    Commentaire pitoyable d’un spectateur de base qui s’est visiblement habitué à s’asseoir pour qu’on le divertisse, et qui désire à chaque fois quelque chose de nouveau.
    (ce que je lis dans "son travail est devenu fade, répétitif, et sans grand impact positif ou négatif sur ses cibles préférées« )
    Si vous aviez engagé une action militante, vous regarderiez déjà ce documentaire comme un possible bilan à ce jour.

    Votre conclusion : »on ne peut rien contre les médias, qu’on soit dans le système ou hors-système comme Pierre Carles. Ils sont tellement puissants qu’ils vous récupèreront tôt ou tard« ... »Tout ce que l’on peut faire, selon moi, c’est d’attendre que les gens ne les regardent plus, et pour cela il faut compter sur l’effet Internet et la qualité médiatique que nous pouvons y développer."

    Bon, cette remarque est d’une piètre qualité médiatique : la preuve en est pierre Carles actuellement non récupéré et ne désirant visiblement pas être récupéré.

    On peut réagir contre les médias en les interrogeant sur leurs pratiques :

    - leur soumission à l’autorité présidentielle (qui en arrive à utiliser les services secrets pour les espionner, mais pour deux journalistes espionnés, combien de soumis ?)

    - leur collusion avec les élites financières et politiques (l’action décrite par Pierre Carles au Siècle),

    - les dérives de certaines de leurs pratiques (interview bidon de Castro et d’autres, traductions différentes de video entre deux chaînes de tv, ...),

    - leurs mensonges (le figaro qui parle du monsieur aux cheveux blancs qui se serait fait massacrer par les casseurs encore récemment),

    - leur dépendance à l’argent,

    - leur dépendance à la drogue.

    Malgré votre article pitoyable, j’irai voir cette Fin de Concession lundi avec beaucoup d’intéret, pour mieux mesurer l’ampleur des dégâts et prendre conscience des possibilités d’actions citoyennes pour divulguer et perturber les colluions actuelles ainsi que la censure d’état toujours croissante

    A quand une nouvelle enquête sur les attentats du 11 septembre ?



  • Rik 29 octobre 2010 15:01

    Très bonne remarque en fin d’article.
    Les personnes les plus compétentes sont celles qui osent s’exprimer sur le net et présenter leurs idées, leurs recherches et leurs réflexions au plus grand nombre.
    Elle gagnent en notoriété et permettent un éveil supplémentaire des lecteurs / auditeurs.

    LA tv recycle les mêmes serpillères depuis des années.
    On a bien vu que l’arrivée du sharklo a parachuté à l’antenne des « critiques » agresssifs comme Apathie, Zemour et Naulleau. Personne n’est dupe sur cette coloration sarkovychiste de la tv, malgré le matraquage médiatique.

    Aujourd’hui, la pensée télévisuelle semble des plus ternes, seuls émergent quelques clashs souvent plus bruyants que constructifs.



  • Rik 29 octobre 2010 14:54

    Ce monsieur aurait du savoir qu’il est risqué de faire de l’humour avec une lapsusseuse.
    En effet dire des choses décalées peut être interprété de manière décalée.
    Et avec ce gouvernement, comme les précédents d’ailleurs, ce n’est pas la peine de demander une inflation, on est sûr de l’avoir.
    Ce qui est plus étonnant, si 1 million de personnes demandaient une inflation à rachida, la police mettrait-elle toutes ces personnes en garde à vue pendant 48 heures ?
    Cette cumulation de lapsus en si peu de temps peut laisser peut laisser penser qu’ils étaient volontaires, donc assumables.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès