• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

riton

riton

Né en 1938 dans le South Perigord, je me suis intéressé très jeune à la création musicale, lorsque je me suis fait offrir ma première manivelle. Depuis, inlassablement, j’arpente les rues de Paris à la recherche des sonorités d’antan. Je suis également un grand amateur de vins, notamment des vins populaires, souvent dénigrés à tort. La robe rouge des effluves sanguines du raisin, fruit de la terre, fruit de la guerre, ne saurait enorgueillir qui ne puit s’en prémunir. Et le bourre-pif, au gré des cimes, au gré des cieux et des abîmes, enveloppe les hommes et rend leur sensualité aux femmes.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 7 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • riton riton 1er décembre 2007 19:11

    Toi le simplet tu peux déjà commencer par m’parler correct, on a pas vendu la pouascaille ensemble. Si t’as les cuisses qui te démangent tu peux toujours aller chouiner au Figaro madame, en attendant Riton y donne son avis quand ça l’chante, surtout que j’m’enfilais des litrons de piquette quand tu te vautrais encore en essayant de grimper sur ton pot, l’avorton.



  • riton riton 30 novembre 2007 17:20

    Ah vous me faites bien marrer les asticots... Avec vos histoires de gros sous et vos Ronaldinho. Aujourd’hui le foot a perdu toute valeur, la faute aux Enzo Scifo, aux Wagneau Eloi, aux Ali Benarbia... Moi je dis que le vrai problème dans la D1, dans le foot et même dans le sport en général, c’est le manque de franche camaraderie. Avant, la douche était l’occasion de se retrouver, de célébrer un moment convivial et tellement chaleureux, aujourd’hui c’est à peine si le gars va pas négocier son nouveau contrat pendant qu’il s’astique les aisselles. Non, c’est pas sérieux.



  • riton riton 30 novembre 2007 17:04

    Ben écoute tonton ça serait pas plus mal... Moi des fois dans le train j’aurais bien envie de me faire mon sandwich au pâté de foie pénard, sans qu’une de ces altesses au nez délicat me fasse des réprimandes quant à l’odeur d’un produit Français !! Mais trève d’anecdotes, moi le lutin je le sens pas trop... On en a vu passer des comme lui, costumés tout propres et tout penauds à dire « nonon j’bois pas de pinard », mais ces mecs-là à la première musette un peu groovy y’a plus personne...



  • riton riton 30 novembre 2007 16:13

    Moi tonton ce qui me fait pleurer c’est quand tu cites tout sauf la musette dans ton p’tit inventaire de fond de tiroir. La tecktonic au fond c’est comme un bon gibier : au début ça colle aux dents mais après ça se digère pas trop mal. Bon, après c’est sûr qu’entre une musette Place Pigalle et une Macarena sur les champs Elysées, moi j’ai fait mon choix : ce sera là où y’a du rouge ! Nan parce que les jeunes, ils ont pas de valeur ok ok, mais le drame c’est qu’ils se torchent plus qu’à la vodka et au schweppes, et notre culture alors ? Et c’est les mêmes qui ont des posters Sarkozy dans leur piaule à miauler qu’ils représentent la France comme pas deux. Parasites.



  • riton riton 30 novembre 2007 15:57

    Leçon de communication, ouais bof... Si on veut hein. Moi j’me souviens de mes heures de gloire à la musette de Saint-Cloud, c’était autre chose. A l’époque on savait encore ce que c’était que mettre l’ambiance ! Aujourd’hui le gars il est dans sa piaule à l’Elysée et il nous déblatère ses leçons de droit d’affaire comme un tourneur de manivelle débutant (et encore !!!). Moi je dis : avec un vrai public en face de lui, et pas père la moumoute et l’autre corniaud dépressif, un public de connaisseurs j’veux dire, il aurait pas fait long feu le nabot. Et c’est l’éternel roi de la musette populaire qui vous le dit (comme il le pense !), m’sieurs dames.







Palmarès



Agoravox.tv