• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Robert TINCHON

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 5 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Robert TINCHON 28 février 2008 18:51

    Pour aider, s’il se peut, Icks PEY, à s’élever dans l’exercice créateur de la "spiritualité..."

     La spiritualité telle que la laisse entendre notre ami, j’ignore ce en quoi elle consiste... En revanche, je sais que l’esprit religieux n’est pas inné et qu’il résulte tout simplement du conditionnement subi dès la mamelle, concernant des histoires phénoménales que l’individu n’aura pratiquement pas les moyens de comprendre si d’aventure les légendes dont son cerveau est matricé, seraient susceptibles de recéler quelques vérités...

     La foi est respectable mais il serait souhaitable que celui qui en est imprégnée soit au fait des mécanismes psychologiques l’ayant générée...

     Le plus important des docteurs chrétiens - Clément d’Alexandrie - écrivait dans les "Stromates" :

    " Tous ceux qui ont traité du divin ont masqué les principes le concernant, travestissant la vérité en légendes, métaphores et images diverses : presque toute l’Ecriture étant devenue ainsi énigmatique..."

     C’est lui encore qui ne cachait aucunement l’existence d’une vérité cachée et dispersée au sein d’innombrables sectes qui en détenaient chacune une parcelle... Il ajoutait : "A celui qui, à l’issue de longues et patientes recherches, parviendrait à en faire la synthèse, il atteindrait à sa parfaite connaissance..." Son disciple Origène compléta les allusions fondamentales du Maître : "Pour ceux qui en sont capables à lissue d’une longue réflexion, la Lettre - religieuse - s’efface pour laisser apparaître une au tre histoire... ? Serait-ce la Vraie ?

     D’âge en âge se sont transmis oralement les éléments "historiques" constituant le socle sur lequel se sont élaborées les légendes dogmatiques, révélant ainsi que les cultes ne seraient que le reflet d’une histoire dévoyée, conçue pour dominer une humanité ignorante, sortant de l’enfance, crédule, naïve et superstitieuse. Ces éléments sont pourtant décelables dans de multiples écrits au sein desquels ils constituent des repères initiatiques... Ainsi, le tétragramme YHVH qui est un sigle tétramorphique copieusement représenté par l’iconographie, ou le fameux chiffre de la bête : 666  ???

     Pour être bref tout en éveillant la curiosité de quelques-uns conscients des limites de ce qu’ils croient savoir... je cite en un passage de l’opportuniste Augustin :

     "l’esprit qui appréhenderaitle passé, en possession d’une science et d’une préscience certaine, le épouillerait des mystères masquant des faits extraordinaires, stupéfiants, effroyables...(Conf. 11, 31)

     Un personnage s’est attelé à cette tâche en de libres recherches, libres de tout système. Si vous ne craignez pas de remettre en cause nombre d’idées reçues, par la démonstration scripturaire que Abraham, Moïse et Jésus ne sont que des êtres fictifs personnifiants, prenez-donc la peine, ou le plaisir, de lire son dernier ouvrage publié par les éditions du Cygne.

     L’Auteur : Robert-Jean VICTOR

     Titre du livre : ’Homme et ses origines. S/titre : A la recherche d’un savoir perdu, connu d’anciens auteurs...

    Au plaisir de débattre de cette hypothèse globale et originale et partant hautement polémique, proposant, paradoxalement, de concilier évolution et création...............................

    Cordialement.

    Kilabourre

     

     



  • Robert TINCHON 12 juin 2007 22:03

    Condillac,le moine athée du siècle des lumières, écrivit :"la philosophie est un océan et les philosophes, des pilotes montrant par leurs naufrages les écueils que nous devons éviter... Quel est le philosophe dont l’oeuvre a permis l’évolution des conditions d’existence de l’humanité ???

    Quelqu’un, dont à ma grande honte, j’ai oublié le nom, a dit :"si seulement les philosophes étaient jardiniers...



  • Robert TINCHON 9 juin 2007 18:56

    Dicutons objectivement sur un ensemble de données mémorisées et par conséquent critiques... Dans cette perspective, faites-donc l’effort de lire « L’homme et ses origines ».S/titre : à la recherche d’un savoir perdu connu d’anciens auteurs. de Robert-Jean Victor,publié récemment par les éditions du Cygne.

    Robert Tinchon



  • Robert TINCHON 9 juin 2007 18:37

    C’est une « hypothèse » induite par de libres recherches exhaustives du matériel antique : il pourrait y avoir un rapport entre le Darwinisme et le « créationisme » si l’on va au-delà de la recette biblique... Cette thèse originale est abondamment développée et référencéé dans les ouvrages de Robert-Jean Victor, en particulier dans le dernier, récemment publié par les éditions du Cygne. Titre :"L’Homme et ses origines.S/titre : à la recherche d’un savoir perdu connu d’anciens auteurs. La bibliographie montre qu’on ne peut ignorer cet ouvrage : ce serait une faute...

    Robert Tinchon



  • Robert TINCHON 9 juin 2007 18:18

    « L’imposture trouve son champ d’élection dans les choses inconnues... » Montaigne. Essais. Le créationisme constituant le socle du dogme, en découvrir l’origine de ce « concept » qui n’est peut-être pas sorti de rien, permettrait à l’humanité de se libérer définitivement de cet amas d’idées reçues qu’elle traîne au fond de ses chausses en entravant sa progression qui serait inéluctable en l’absence de ce chancre... Résumons ce problème fondamental qui ne peut être développé ici,l’étant ailleurs dans une « hypothèse »originale et exhaustive, libre de tout système... Rien n’existait, pas même le vide qui est pourtant quelque chose, hormis une idée dépouvue de support,qui, pour tromper son ennui, sa solitude, créa, en partant de rien, un chapeau auquel eut recours le « créateur » pour se manifester et créer ainsi l’Univers par l’unique action de sa pensée... C’est grotesque et indigne de l’homme moderne, mais c’est ainsi,conditionné dès l’enfance,une paresse intellectuelle ne lui facilite pas la tâche qui consisterait à examiner si, d’aventure, il ne serait pas trompé par ses « guides »... Bref ! Nos connaissances scientifiques pourraient, à la rigueur, examiner l’hypothèse « créationiste » à l’expresse condition d’objectiver ce que le dogme affuble du nom de Dieu...Concernant un phénomène indéfinissable, omniprésent,omniscient et bricoleur, partout et nulle part,il convient plutôt de le considérer, en première réflexion, en tant qu’aberration de l’esprit humain...En seconde réflexion, il ne serait sans doute pas inutile de poser la question de savoir si, en fait, le système religieux ne serait pas, tout « simplement », de l’histoire qui aurait dérapé pour mieux exploiter l’humanité...Cette « hypothèse » étant induite par un libre réexamen du matériel antique... Réexamen que les caïmans gardiens du Temple, censurent. Envoyez au Monde un papier présentant un caractère critique anti religieux, il se retrouvera inexorablement dans la corbeille d’Henri Tinck...La censure est permanente : il est très difficile de trouver un éditeur décidé à publier un livre anti religieux et nombre de libraires - la Fnac entre autres - refusent de mettre de tels ouvrages en rayon... L’auteur de "Dieu, un itinéraire, par ailleurs auteur d’un rapport visant à l’enseignement du fait religieux, rédigé du temps ou il oeuvrait au Cabinet de Lack Lang ? est abondamment répertorié à la bibliothèque Municipale de Toulouse et la Médiathèque. Normal quand on connait la liste des religieux qui cautionnèrent l’ouvrage précité.Par contre, un chercheur, Robert-Jean Victor,rationaliste de formation scientifique, remit gracieusement deux de ses ouvrages respectivement intitulés : le Déluge Déicide et, La Clé Messianique de L’Apocalypse.Ces livres furent refusés et détruits sans aucune justification... Le plus grand des philosophes modernes, Francis BACON, écrivait avec juste raison :"On doit croire à ce que l’on apprend et, ensuite, juger... Nous en sommes loin et pourtant, le matériel critique existe, susceptible après examen approfondi de redonner à l’homme sa véritable dimension...

    Le débat est ouvert...et, bien entendu,je tiens à disposition les preuves de ce que j’avance.







Palmarès