• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

rose

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • rose 24 novembre 2007 16:19

    Bravo pour cet article mais je voudrais revenir sur le commentaire à propos des infirmières libérales qui auraient des revenus nettement supérieurs aux salariés : certes vous pouvez gagner trés bien votre vie dans le libéral, si vous multipliez vos heures, si vous travaillez à la chaine en courant d’un patient à l’autre, en vous levant à 5 heures tous les matins, en faisant 12 heures et plus par jour, WE fériés compris, bref en travaillant comme une folle...et mal !! De plus sans congés payés, sans indemnisations en cas de grossesses ou de maladies ou d’accidents, et avec une responsabilité énorme car vous travaillez seul sans le soutien d’une équipe et qu’un médecin n’est pas toujours accessible pour prendre les décisions à votre place ! Et vous pouvez aussi vous retrouvez sans suffisamment de travail d’un jour à l’autre, et donc de revenus, et les cotisations nombreuses et variées continuent par contre à tomber. Alors stop sur cette vision idyllique de l’infirmière libérale qui s’en met plein les poches. Nous sommes comme les salariées, mal rétribuées, déconsidérées, méprisées ! Trois exemples : notre déplacement est à 2.20 euros ! Qui se déplace de nos jours pour une somme aussi ridicule compte tenu du prix de l’essence ? Notre heure de soins infirmiers côtée AIS3+3 est rémunérée 15 euros ! Avec 50% de charge, il nous reste 7.50 euros dans la poche....Quand nous effectuons trois ou quatre actes de soins successifs, le premier est payé en entier, le deuxième à moitié et tous les autres soins sont au frais de la princesse...etc etc. Et pourtant notre mode d’exercice, qui nous permet de prendre en charge un patient à domicile, dans sa globalité, sans discontinuité de soins, et lui permet souvent d’éviter des hospitalisations couteuses et toujours difficiles, bref, ce mode d’exercice est menacé lui aussi par des projets visant à nous éliminer pour mettre en place tout un système de soins bien moins efficace dont le coût sortirait bien sur de l’assurance maladie !!! Alors comme les infirmières salariées nous disons STOP !! Nous voulons nous aussi que notre profession soit reconnue, revalorisée, que l’on cesse de nous prendre pour des poires et que nous puissions travailler dans des conditions acceptables dans notre intêret et, bien sur, dans celui de nos patients !!!







Palmarès



Agoravox.tv