• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

rufus

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • rufus 10 octobre 2006 16:18

    Article étrange.

    Mourey ressemble à un amateur touche-à-tout, si j’en crois son site « Bibracte.com ».

    D’abord, en effet, quel anachronisme que de parler d’un Occident qui n’existait pas pour Mahomet !

    Mais il n’empêche que Mahomet-le Coran appellent explicitement à « tuer les idolâtres », et à combattre les infidèles : « faites-leur la guerre jusqu’à ce qu’ils paient le tribut de leurs propres mains et qu’il soient soumis. » Sourate IX versets 5 et 29 ... et il y en a bien d’autres de la sorte.

    Oui, il faut contextualiser. L’ennui, c’est que l’islam est sorti de son contexte bédouin et médino-mecquois, et que son appétit est devenu universel. Et partout où il s’impose, l’Islam impose ces préceptes coraniques dont la douceur et la charité émerveillent les uns, épouvantent les autres !

    Quant à ceux qui douteraient des massacres ordonnés par Mahomet, qu’ils lisent, par exemple, un petit ouvrage de vulgarisation très sérieux, publié par une islamologue, professeur d’Arabe, A.M. Delcambre : l’Islam des Interdits ( éditeur : Desclée de Brouwer -2003). Aux pages 25-35, citant le Mahomet de Rodinson ( Seuil 1961), A.M. Delcambre énumère les assassinats politiques commis par Mahomet, et que « toutes les biographies du prophète de l’époque abasside relatent sans aucune gêne (p.32). » Dans le même ouvrage, des précisions sont données sur le sort bien connu qu’a connu la tribu juive des Banü Qurayza, à Médine, en août 624 : durant toute une nuit, sous les yeux de Mahomet qui avait sollicité une tribu arabe pour cette basse besogne, les Juifs "ligotés, furent décapités d’un coup de sabre l’un après l’autre. La tuerie dura toute la nuit. Selon l’histoire musulmane, le Prophète assistait en silence à l’exécution. (...)Après le carnage, Mahomet prit pour concubine la veuve de l’un des exécutés, la belle Rayhana. Les femmes et les enfants juifs furent vendus comme esclaves. (pages 49 et 50).

    QUELLES SONT DONC LES BIOGRAPHIES DE MAHOMET QU’A CONSULTÉES ÉMILE MOUREY ?

    Certaines des plus récentes sont très édulcorées. Par exemple, celle de Salah Stétié « Mahomet, le glaive, l’amour et la foi », Ramsay 1997, occulte totalement « les assassinats politiques commis à Médine », écrit A.M. Delcambre à la page 31 de l’ouvrage déjà cité.







Palmarès