• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

sadatekalsoum

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • sadatekalsoum 17 juillet 2008 18:29

    Sur un cite de citations, il y a cette phrase de son premier roman reprise un peu partout :
    "Pour ne pas être déçu par les gens, il ne faut rien attendre d’eux." (A l’ombre de soi.)



  • sadatekalsoum 2 juillet 2008 12:03

    Henri François, vous dites :

    A vous tous. L’islam et son livre saint ne sont pour rien dans la rigidité du monde musulman dans son ensemble et dans le monde arabe en particulier. Comme l’a dit l’auteur de l’article le manque d’évolution des peuples liés à cette religion est simplement le fait des dirigeants de ces nations ou pays qui, même dans les soi-disant républiques, ont instauré comme "divine et incontournable" la lecture des textes sacrés, selon leur propre désir afin de mieux asservir leurs peuples et mieux installer - souvent à vie - leur propre pouvoir ... jusque dans leurs soi-disant "républiques laïques".

    Ou vous etes contradictoire de nature, ou vous faites exprès.

    L’auteur ’de l’article, ne dit pas autre chose que ce que vous venez d’avancer (ou plagiez).

    La preuve ?

    La voici, sur plusieurs paragraphes :

    1 -
    La légitimité du pouvoir politique puisé dans la religion au Moyen-Orient.
    2 -
    Sa structure, ainsi que la subordination de l’écriture à des fins de prestige et d’exploitation. Des peuples.
    3 - Le monde arabe n’est pas libre à cause de la façon dont les gouvernements usent de la politique, au nez et à la barbe des populations qui voient pourtant, à la télé, sur internet, à la radio, au cinéma, dans les journaux, qu’elle existe bel et bien ailleurs, cette foutue politique, et qu’elle y est pratiquée différemment.
    4 - Désormais, il faut ajouter que c’est la politique elle-même qui est incompatible, contradictoire, cruelle, dans les pays arabes, quand on voit ce qu’on en fait. Car elle est gangrenée de l’intérieur par le religieux
    5 - Pas de politique sans religion dans les pays arabes
    6 - Depuis la nuit des temps, et pas seulement pour les Arabes, les politiciens ont usé et abusé de la religion pour asseoir leur légitimité. Le problème avec l’islam, c’est que ça continue encore aujourd’hui, contrairement aux autres religions.
    7 - il n’y a jamais eu la moindre référence à la politique, que ce soit dans le Coran ou dans les paroles du Prophète, d’où tout ce désordre. Le résultat : tout repose sur la corruption, la répression, la censure et la tendance naturelle des États à assujettir leur propre population, en se servant de la religion
    8 - Confusion du politique et du religieux, confiscation de la langue par le pouvoir : telles sont les clés de cette paralysie générale dans les pays arabes

    Et il précise bien :

    Soyons clairs une dernière fois : la cause, elle est dans l’appareil étatique dans les pays arabes, et non dans le Coran lui-même, qui pourrait se lire comme n’importe quel livre de poésie. Tant que la politique repose sur des interprétations hallucinantes du Coran, et tant que ce dernier s’immisce dans les institutions des pays et dans la vie des gens, la démocratie fera toujours défaut aux Arabes et aux musulmans.


    Le mieux pour vous c’est de relire l’article.

    Salutations

    Une chanteuse, libre et heureuse de chanter l’amour, la beauté et la liberté



  • sadatekalsoum 2 juillet 2008 11:38

    pauvre con, pauvre ignotant, va

    tu sais quoi de Lacan, toi ? Tu l’a déjà lu ? Compris ?!

    Auditoire tricolore !

    Heureusement que ce n’est pas karim sarroub qui a écrit le livre !

    Et malgré tout, on s’acharne sur sarroub, et pas sur l’auteur du livre.

    Peuple arriéré, vous demeurerez arriérés avec cette vision-là des choses : l’attaque, la censure (dont parle l’auteur de l’article), le mutisme autour du religieux. Pauvre esclave de Dieu.

    Auditoire tricolore...







Palmarès



Agoravox.tv