• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Sébastien Durand

Sébastien Durand

Sébastien Durand est un expert en stratégies marketing, communication & storytelling. Le storytelling (ou communication narrative) n’est pas un gros mot, il n’empêche ni de réfléchir ni d’intervenir dans des débats citoyens.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Sébastien Durand Sébastien Durand 8 décembre 2009 23:52

    Cachou,


    (Je suis l’auteur de l’article). À mon sens, les marques ont intérêt à descendre de leur piédestal et à intervenir à visage découvert mais via des porte-parole extérieurs, des experts, qui vont pouvoir jouer le rôle de médiateur. Et ceci doit évidemment se faire, j’insite, à visage découvert. 

    En revanche, elles doivent éviter de descendre dans l’arène directement, c’est-à-dire en intervenant elles-mêmes car elles sont alors dans une posture d« infériorité sur un forum, elles deviennent à leur tour une »force faible", leur voix ne comptant alors que pour une voix unique, comme celle de consommateur critique auquel elles répondent.

    C’est en tout cas ma recommandation - biaisée j’en conviens, puisque c’est le conseil que je donne aux entreprises en me plaçant à leur côté dans ma vie professionnelle. Si le sujet vous intéresse, j’ai écrit sur mon blog un article au sujet de Bouygues Télécom qui s’est engagé dans une telle démarche de transparence (http://bit.ly/8PWshd)


  • Sébastien Durand Sébastien Durand 8 décembre 2009 16:49

    AJA-4U,


    J’ai répondu un peu plus bas à ton message


  • Sébastien Durand Sébastien Durand 8 décembre 2009 15:42

    Bonjour AJA-4U


    Je suis l’auteur de l’article que Véronique a souhaité publier sur Agoravox. Merci pour tes commentaires. Je vais essayer d’expliquer ma démarche.

    Oui, je suis « orienté » comme tu l’écris puisque je conseille les entreprises sur leurs stratégies marketing et communication. Mais cela ne m’empêche ni d’être un honnête homme - au sens classique - ni un homme honnête - au sens moderne -. C’est pourquoi je n’avance pas masqué, je dis qui je suis lorsque j’écris, chacun étant libre ensuite d’y voir un playdoyer pro domo ou pas. Et par ailleurs, je trouve que je m’enrichis plus en débattant avec des gens qui ne pensent pas nécessairement comme moi.

    Plus globalement, je suis indépendant ce qui me permet de ne travailler qu’avec des clients (entreprises) choisis et dont je partage assez les valeurs pour remplir les missions qui me sont confiées. Le marketing et la communication ne sont pas nécessairement synonymes de mensonge et manipulation, mais c’est un autre débat. Disons en tout cas que je milite aussi pour que les citoyens et les consommateurs soient mieux éduqués, comprennent mieux les enjeux des entreprises en face et soient mieux à même de décrypter leurs actions. 

    C’est pourquoi j’ai voulu parler de cette idée des forces faibles. Il ne s’agit pas seulement de dire aux entreprises qu’elles peuvent s’en servir pour « manipuler » mais plus globalement qu’elles ont tout intérêt à « écouter » ce que ces forces faibles ont à dire, qu’un dialogue est une façon plus intelligente de progresser qu’un affrontement lorsque les forces faibles deviennent des « forces fortes ».






Palmarès