• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

sersiron

artiste plasticien, résistant à la mondialisation néolibérale, vice président du CADTM

Tableau de bord

  • Premier article le 02/11/2007
  • Modérateur depuis le 23/09/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 4 42
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires



  • sersiron 28 décembre 2008 10:45

    merci pour ce 13,5/20 que tu m’accordes l’ami, mais je pensais avoir passé l’âge de l’école. Cependant je te remercie car tu es le premier à commenter l’article que j’ai écrit pour ce qu’il est précisément : la mise en relation causale de la dette dans les boulversements climatiques. Nulle part je n’ai dit que cette cause était unique, je voulais montrer son importance qui est le plus souvent méconnue. Il est bien évident pour moi que, comme dans les questions de maladie grave, les causes du réchauffement sont multifactorielles. L’endettement organisé par la finance internationale me semble particulièrement monstrueux dans la mesure où il est entre les mains de plus ou moins un millier de familles sur la planète.



  • sersiron 2 novembre 2007 21:47

    Il y a malheureusement toujours des fonds vautours pour racheter des dettes africaines 1 et se les faire rembourser 100.

    Les Chinois font à peu de choses près ce qu’ont fait les européens depuis plus de 60 ans. Eh oui ça énerve que des concurrents plus riches, plus généreux puisqu’ils ne mettent pas de conditionalités ultralibérales à leurs prêts, viennent chasser les matières premières sur les terres que les occidentaux se partagent tranquillement sous couvert d’aide. Tout ceci risque de ne pas rapporter 1 dollar de plus aux populations africaines, car le chemin de la corruption a été si bien installé par les européens, chez les classes dirigeantes, que les chinois n’ont plus qu’à arroser juste un peu plus pour que ça marche pour eux. Ha, les cris de la BM !!!!



  • sersiron 2 novembre 2007 21:34

    « l’expression idiote » qui émane directement du PNUD, l’ONU donc, une bande de rigolos comme chacun sait, veut simplement dire qu’avec moins ou 2 dollars de revenus par jour, il est extrêmement difficile d’envoyer ses enfants à l’école, se nourrir et encore plus difficile de se soigner. Surtout quand la Banque Mondiale a obligé tous les pays pauvres à faire du recouvrement des coûts une obligation : santé et école gratuite sont interdits dans les pays pauvres. Comprenez-vous que la Sécurité sociale, par exemple, est, pour la BM, hors la loi dans ces pays. Hors, grâce au levier de la dette, la BM dirige de fait l’économie de la plus part des pays pauvres. Votre histoire de taxis et de brochettes relève d’une connaissance, de l’Afique et de l’Asie, plus touristique que fondée sur une analyse sérieuse. Chacun de nous, habitants des anciens pays colonisateurs, devons nous battre contre un inconscient collectif formaté : la supériorité du colon blanc. Si nous voulons comprendre ce qui se passe dans ces pays africains qui ne sont pas comme veulent nous le faire croire, les clichés éculés de Stephen Smith ou Sarkosy, des sans histoires et sans volonté de s’inscrire dans le monde contemporain.



  • sersiron 2 novembre 2007 21:17

    Vous dîtes avec beaucoup d’humour ce que j’ai tenté d’exprimer avec 10.000 signes. Il vaut mieux être riche autant que possible blanc, plutôt que pauvre et en plus de couleur où que vous soyez sur cette planète. Après la 2ème guerre mondiale, le CNR avait réussi à faire passer ses idées de justice et d’égalité dans les lois de la France. Le patronat avait tellement collaboré qu’il n’avait pu empêcher cette magnifique redistribution des fruits de l’économie française aux français. Les colonies ont du se battre pour obtenir leur indépendance. Les 62 années qui ont suivi la guerre 39-45 n’ont été que reconquêtes par petit morceaux, par le capitalisme des ses privilèges, et pertes pour les travailleurs de cette égalité si chèrement conquise.







Palmarès



Agoravox.tv