• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Serviteur

Serviteur

Attention à ne pas me confondre avec "serviteur" un autre intervenant qui a écrit deux commentaires que je ne partage absolument pas.

Nationalité : Française.

Pas plus de détail pour la simple raison que l'avenir est incertain et surtout parce que mon identité réelle présente bien peu d'intérêt .
Défauts :
-Une facheuse tendance à abuser des parenthèses dans mes posts.
- Pas fichu de pondre un article pour agoravox.
- Intervenir de manière épisodique en regrettant l'age d'or passé d'Agoravox.
Citations amusantes :
  • L'art de la citation est l'art de ceux qui ne savent pas réfléchir par eux-même (attribuée à Voltaire)
  • "Then take the universe and grind it down to the finest powder and sieve it through the finest sieve and then show me one atom of justice, one molecule of mercy. And yet you act, like there was some sort of rightness in the universe by which it may be judged..." in Hogfather by Terry Pratchett
  • "L'innocence n'existe pas, il n'y a que des degrés de culpabilité."
  • Tout ce qui est excessif est insignifiant. Charles-Maurice de Talleyrand
  • "Je ne suis pas un extrémiste et je tuerais tous ceux qui oseront prétendre le contraire"
  • "L'argent signale l'indigence" I.Banks
  • "My name is Ozymandias, king of kings :
    Look on my works, Ye Mighty, and despair !'
  • "An error, sir, is worse than a sin, the reason being that a sin is often a matter of opinion or viewpoint or even of timing but an error is a fact and it cries out for correction".
  • Omnes vulnerant, ultima necat.
  • "Be who you are and say what you think, because those who matter don't mind, and those who mind, don't matter !"
  • “Progress is a nice word, but change is its motivator. And change has its enemies.”
  • There is serenity in chaos, seek ye the Eye of the Hurricane.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 121 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Serviteur Serviteur 6 octobre 2012 10:48

    Merci à l’auteur pour cet article et merci aux commentateurs ( à l’exception de l’excité idéologique, encore que ses outrances ne soient pas dépourvues d’un certain potentiel comique).

    Cela faisait un certain temps que je n’avais pas vu d’article et de commentaires de cette qualité sur l’agora, cela méritait bien de ressortir ce vieil avatar pour vous remercier.



  • Serviteur Serviteur 14 septembre 2012 10:39

    Si vous avez l’impression de prêcher dans le désert rassurez vous c’est tout à fait normal sur Agoravox.

    J’aurais pour ma part aimé en savoir plus sur "ce qui est désormais admis par tous les experts : savoir qu’un système électrique est proprement ingouvernable quand la part active de la production intermittente dépasse 30 % du total de la production".

    Cordialement,

    Serviteur.



  • Serviteur Serviteur 8 septembre 2012 20:35

    Je me permets de corriger l’auteur quant à son paragraphe sur la carte scolaire, cette dernière n’a pas été supprimée comme l’avait tout d’abord annoncé le président Sarkozy mais simplement assouplie. 


    Pour ceux que le sujet intéresse je recommande la lecture édifiante du rapport du Sénat (http://www.senat.fr/notice-rapport/2011/r11-617-notice.html) sur l’assouplissement de la carte scolaire ou vous trouverez quelques petites pépites sur la méchante concurrence, la mixité sociale qui va résoudre tous les problèmes etc.

    Cela fait 100 pages mais il y a une synthèse qui résume le tout à la fin (+ jetez aussi un coup d’oeil sur la contribution des sénateurs ump face au délire mixité social à tous les étages et a toutes les sauces).

    Je ne résiste pas à vous faire part de quelques morceaux choisis que j’ai trouvé particulièrement tordant :

    « il s’agira de privilégier une carte de formation qui ne stimule pas la concurrence entre les établissements et l’adoption de politique d’attractivité pour capter des flux d’élèves ». 

    « ...dans les filières sélectives, il soit tenu d’avantage compte de la motivation des enfants, appréciée lors d’entretiens, plutôt que de leur niveau scolaire. » 

    A noter un passage où les internats d’excellence sont critiqués car en retirant les meilleurs élèves issus de milieu défavorisé des établissements situés en zone urbaine sensible, on défavoriserait les autres élèves de ces établissements avec des classes privées « d’élèves moteurs ».

    il s’agit donc de sacrifier la réussite individuelle de ces élèves et leur possibilité d’ascension sociale au profit d’une hypothétique réussite collective d’une classe composée majoritairement d’individus n’ayant pas tous « intégré la norme scolaire ». Et rien sur le fait que le moteur d’une classe c’était/ ce doit être normalement l’enseignant.

    Enfin j’ai recherché l’information mais je n’ai pas pu la trouver donc à votre avis : où la rapporteuse a t elle bien pu faire ses études ? Où a t elle placé ces hypothétiques enfants ?



  • Serviteur Serviteur 6 septembre 2012 11:26
    • Eliminer la plus grande barrière à l’embauche : le salaire minimum. Les conséquences désastreuses du salaire minimum ont été le chômage de masse surtout parmis les jeunes et la diminution du pouvoir d’achat (oui, diminution, pas augmentation).

    => si je puis me permettre : ça existe déjà on appelle ça un « stage » à 400 euros.

    => la vrai barrière à l’embauche DANS LES PME c’est la difficulté à engager rapidement pour faire face à une demande / à licencier quand la situation se dégrade.

    • Eliminer le besoin de licences pour commencer un business. Par exemple la santé est elle un business comme les autres ? La sécurité sanitaire est elle un vain mot ?  

    => Dépend des licences et du business.

    • Décentraliser le système fiscal – Les régions pourront se faire la concurrence pour attirer le capital et le taux d’imposition atteindra le minimum possible.

    => Bienvenue en France, une et indivisible, la concurrence du moins disant fiscal a aussi pour conséquence un manque d’investissement dans les infrastructures essentielles à une économie efficace. J’attire par ailleurs l’attention de l’auteur sur l’existence de mécanisme de péréquation permettant pour faire simple que les régions les plus pauvres (ex minière, centrale) ne soient pas à la ramasse par rapport aux plus riches

    • Eliminer les taxes sur la plus-value – Permet le retour de capitaux.

    => pas assez de connaissance pour me prononcer.

    • Eliminer les taxes d’héritage – Permet de réduire la fuite de capitaux et limiter la discontinuité dans l’activité des entreprises. La famille pourra travailler comme une équipe. Aujourd’hui, avec des taxes d’héritage faramineuses, il n’y a rien de motivant à avoir l’Etat comme héritier.

    => Alors oui mais non. Oui pour ce qui est de la transmission d’une activité économique, Oui pour la transmission de la résidence principale, NON pour le reste. La taxation sur les héritages si elle est fait correctement doit permettre un re-brassage des cartes pour éviter l’accumulation automatique d’argent (indépendante du talent personnel ou de l’utilité sociale) qui se fait une fois atteinte une certaine masse critique et qui conduit naturellement à la ploutocratie.

    • Eliminer le système d’éducation publique et le remplacer par des Bons d’Education. Chaque Bon sera d’une valeur de 50% de ce que chaque élève coute au système actuellement – Permet la réduction des dépenses de 50%, l’élimination de l’endoctrinement en étatisme, et l’amélioration drastique de la qualité de l’enseignement comme le confirme l’expérience à Washington (voir vidéos ci-dessous)

    => Non. En l’état actuel des choses le potentiel de dérive (l’exemple connu du manuel scolaire Mc Donald/ Coca Cola ) est trop important. Après il y a du boulot pour réformer l’instruction publique je suis tout à fait d’accord avec vous mais en l’état actuel le système de choix privé/public reste acceptable. Si notre système trop centralisé est a revoir, le système anglo-saxon à de profondes limites du point de vue de notre « contrat social » qui n’est pas tout à fait le même que le « contrat social » américain.

    Cordialement,

    Serviteur



  • Serviteur Serviteur 2 août 2012 17:07

    Vous inquiétez pas : mettre fin à notre dissuasion nucléaire c’est mettre fin à notre siège (et veto) de membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU. Je vois mal un politicien français assumer pareille bévue (et s’il s’en trouve un, je prendrais la tangente car cela signifiera le début de la fin pour notre pays).

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès