• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

staff

staff

Marié 4 enfants
 

 
 

Entré à l’Ecole EDF de Saint-Affrique en avril 1968
 

 
 

Affecté à la centrale thermique EDF de Pont sur Sambre près de Maubeuge, comme ouvrier professionnel électricien en 1969, puis muté à la centrale de Gravelines comme technicien de maintenance en 1976, j’assiste à la construction du site de Gravelines.
 

 
 

Je porte une attention particulière à tout ce qui touche l’histoire de l’industrie et celle des hommes qui la font.
 

 
 

Autodidacte, je termine ma carrière professionnelle dans un poste d’Ingénieur Généraliste Maintenance. 
 

 
 

Un passage au service formation m’a permis de travailler sur le dossier d’accueil des jeunes embauchés. C’est cette expérience qui m’a amené à retracer dans le livre « La Géante »l’histoire de la Centrale de Gravelines.
 

 
 

Un projet est actuellement bien avancé, il retracera un siècle de production d’électricité de Dunkerque à Abbeville, en passant par l’audomarois et ses quelques unités de production d’électricité d’origine hydraulique.
 

 
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • staff staff 2 mai 2007 11:00

    Il est tout à fait faux de dire que Super Phenix ne marchait pas . Ayez le courage de reconnaître que ce sont bien les politiques, pour des raisons électoralistes qui ont fait arrété une installation pour laquelle les AUTORITES DE SÛRETE avaient donné l’autorisation de rédémarrage. Vous dites habiter près de Super Phenix, je m’y suis moi même rendu au lendemain des présidentielles, après l’annonce de l’arrêt politique de la centrale, pour rencontrer les tecniciens qui y travaillaient et les soutenir, avec les élus de la région, pour que Super Phenix puisse poursuivre son exploitation qui devenait prometteuse alors. Pensez-vous que ces techniciens, m^meme en blouse blanche, comme dans vos rêves, soient irresponsables au point de rester dans une centrale aussi dangereuse que vous voulez le faire croire. Quant aux lignes Haute tension qui seraient sources de cancer. Une fois de plus vous semblez être adepte du flambeau de la peur, à la limite de la dangerosité par vos propos. Je vous conseille la lecture d’un certain nombre d’ouvrages concernant les champs electriques et magnétiques, en particulier les synthèses réalisées au cours des années 1993 et 1994. Il y a 10 ans certes, mais les lignes haute tension n’ont pas évoluées depuis. Vous y apprendrez de nombreuses choses intéressantes qui ne vont pas dans votre sens, c’est sans doute pour cela que vous n’en parlez pas.

    Peut-être en trouverez-vous auprès de green p des articles abondants dans votre sens, mais Green p ont à leur botte des auteurs prêts à écrire ce qu’ils veulent lire ....



  • staff staff 27 avril 2007 14:17

    Voilà qu’une fois de plus on met dos à dos ceux qui pensent que le nucléaire est un péril et ceux qui sont convaincus que l’on ne peut pas se passer dans l’état actuel des recherches de ce mode de production d’énergie électrique. Et là, tous les arguments sont bons, quitte même à utiliser la peur et la désinformation.

    Dire que « super » Phénix a connu les problèmes que l’on sait ! Certes son exploitation n’a pas débuté comme on l’attendait, toutefois, après des travaux importants, ce réacteur pouvait fonctionner pour de nombreuses années mais, si les autorités de sûreté ont bien donné leur feu vert à la remise en exploitation,c’est bien une décision politique prise par le gouvernement Jospin bénéficiant ainsi des voix de Dominique Voynet qui a arrété le programme. Privant ainsi le pays d’un maillon essentiel dans la chaîne du traitement des déchets, sans mesurer l’impact financier non négligeable d’une telle décision arbitraire. Quant à cet agriculteur qui a produit plus d’énergie que la centrale, il est vrai que le record pouvait être battu, face à une usine à l’arrêt...... Aujourd’hui, un candidat affiche clairement qu’il annulera le décret de construction de l’EPR. Une fois de plus, on constate qu’il s’agit là de manoeuvre politique à bien plaire. Nous pouvons être interrogatifs quant aux décisions prises par nos dirigeants si celles-ci peuvent être remises en cause au gré des humeurs. A partir de cette réflexion, dès qu’un nouveau président est élu, il devrait annuler tous les décrets pris par son prédecéseur. J’ai participé à un certain nombre d’ateliers sur le débat public, il est vrai que les principaux opposants n’avaient pas accepté d’y participer. On peut donc être contre ensuite. La politique de la chaise vide ne profite en général qu’à ceux qui s’assoient !!!!!







Palmarès



Agoravox.tv