• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

TARTOQUETSCHES

TARTOQUETSCHES

  1. 1  Dénoyauter les quetsches et les couper en deux. Ou bien décongeler les oreillons de quetsches surgelés le plus tôt possible pour les laisser égoutter.

  2. 2   Préchauffer le four à 180°C. Disposer la pâte dans un moule à tarte, puis les quetsches.

  3. 3   Saupoudrer de sucre et parsemer de quelques petits morceaux de beurre. Mettre au four 35 minutes.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 539 0
1 mois 0 5 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 4 août 17:13

    @berry
    Les métiers techniques sont effectivement plus exercés par les hommes, et ils sont plus rémunérés que les métiers du social, plus exercés par les femmes. Et personne n’oblige homme et femmes à choisir, les métiers du social étant d’ailleurs dénigrés par le libéralisme, mais malgré ça les femmes continuent a se sentir plus à l’aise dans cette voie la. Les féministes se trompent donc de combat car elle se battent contre des différences biologiques. Il vaudrait mieux qu’elles militent pour que la sage femme gagne plus que la tradeur, et l’infirmiere autant que l’électricien. Il est là le vrai sujet, social évidement, vertu féminine s’il est est.



  • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 4 août 16:46

    @Mélusine ou la Robe de Saphir.
    Tout à fait.

    Donc il n’y a aucune inégalité en France entre homme et femme. Ce qui n’esf pas ce cas dans d’autres pays. Le reste, différence de salaire (5% et pas 20%, comme on l’entend souvent), la « domination » des hommes sur les femmes, ne sont que le reflet de nos différences bilologiques, et les nier comme le fond beaucoup de féministes c’est se tromper lourdement et générer une guerre de sexe qui est une impasse, favorable au système libéral (exit le social). Idem dans le l’onde animal, nous ne sommes que des mammifères parmis d’autres, gouvernés par nos gènes et nos hormones.
    Le mâle est effectivement plus dominateur, compétiteur et bagarreur, il tire mieux sont épingle du jeu dans le monde libéral qui promeut ces « valeurs », écrase l’autre, soit un wineur...l’esprit féminin est plus social (maternité), donc plus en adéquation avec des métiers tournés vers les autres et moins payés, car moins reconnu par le système. Ce sont des tendances évidement, vous trouverez des contre exemples, bien sûr. Le pb est donc de lutter contre le système libéral, faire en sorte que la sage femme gagne plus que le trader, et pas aborder le pb sous l’angle de la guerre des sexes, impasse absolue car d’origine biologique. Pour quUne société soit harmonieuse il faut qu’elle soit équilibrée, le libéralisme promeut le chacun pour soit masculin et la soumission au système de domination féminin alors qu’il faudrait inverser : promouvoir le partage /social et favoriser la rébellion à la domination du capital.


  • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 23 juillet 15:24

    @Samson
    Je ne pense pas qu.il y ait du déni sur la fin programmée du travail. Déjà aujourd’hui beaucoup de travails ne sont que des occupations dénuées de véritables utilités.

    La fin du travail dans son rôle de stucture et ciment des hiérarchies sociales sera compensé par les paradis artificiels (drogues) et les mondes virtuels (jeux). 
    Nos enfants seront des gamers shootés, se contentant de peu et sans aucun désir de révolte. 
    Le peuple idéal.


  • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 21 juillet 14:01

    L’avis du’un juriste sur l’affaire, pas légal d’aprés lui :



  • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 20 juillet 20:11

    Non, je ne pense pas que l’affaire soit un « stratagème » pour masquer la réforme constitutionnelle.

    Sans cette affaire, elle ne serait de toute façon pas abordée sérieusement par les médias, mais juste présentée comme une réforme censée « optimiser » le travail parlementaire, dans un climat global ou l’opinion publique considère que leurs élus ne servent à rien, donc 1/3 de moins, « c’est des planqués en moins à payer » (sic)

    Cette affaire est donc inutile pour faire avancer l’agenda politique et nuit à l’image de Macron, et malgré tout le « capital de popularité » est utile pour sauver les apparences, un Macron qui s’effondre comme pour Hollande, et les médias seront obligés de le lâcher...
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès