• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

TicTac

TicTac

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1684 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • TicTac TicTac 31 août 2016 18:22

    Je suis Avocat et mon épouse enseignante.

    Je crois que nous nous tirons la bourre tous les deux pour savoir qui de nous deux travaille le plus.
    Je ne prétends certainement pas que tous les enseignants sont comme elle.
    Mais en tout cas, elle, elle bosse comme une damnée, chaque année, chaque période de vacances, chaque week-end.

    Hier soir, elle a reçu un mail d’un de ses collègues, qui se demandait quel était le livre choisi cette année.
    Inutile de préciser qu’il n’a rien foutu des vacances et qu’il n’a trouvé à s’inquiéter qu’à la veille de la rentrée.
    Inutile de dire qu’il ne doit pas s’inquiéter : ma femme a préparé tout ça aux petits oignons et il en profitera bien, de ses heures de travail.
    Et inutile également de dire qu’ils sont payés l’un comme l’autre de manière identique.

    Maintenant, on peut aussi simplifier au possible le débat, comme certains ici.
    Mais je crois que le problème est bien plus profond.


  • TicTac TicTac 31 août 2016 18:10

    Les musulmans ne se sentent rejetés que depuis que le débat sur le voile est apparu.

    Avant, le voile (ne parlons même pas du burkini) ne posait pas question et il était particulièrement rare.
    Il était d’ailleurs le fait de femmes âgées, dont la culture et les habitudes étaient ancrées depuis si longtemps qu’il était difficile de leur en porter grief.

    Aujourd’hui, le coin qu’enfoncent les fondamentalistes dans la république (et plus généralement dans la société occidentale), c’est ce détail vestimentaire.
    Il est évident que personne de normalement intelligent ne peut considérer un voile comme agressif. C’est donc cet angle là qui est utilisé intelligemment par ces transformateurs de la laïcité : faire de ce débat quelque chose de tellement con que tout un chacun considérera, finalement, que subir des attentats pour lutter contre un bout de tissu n’est pas très sain.
    Et ils ont raison !
    Sauf que tout ceci est artifice.
    Artifice parce que chacun d’entre nous voit la transformation de notre société.
    Elle est insidieuse et perverse.
    Elle est faite de petits riens insignifiants mais révélateurs.
    Demain, la mère de famille accompagnée de son adolescente de fille court vêtue ou en bikini sera gênée face à une femme voilée ou en burkini.
    Aujourd’hui, déjà, les situations se multiplient où nous sommes gênés par des attitudes ou des fringues que nous portons dans certains quartiers.
    Nos discours ont changé, nos habitudes changent, nos références changent.
    Les abattoirs préfèrent économiser en ne faisant qu’une seule chaîne d’abattage pour faire du halal.
    Il y a des endroits où si vous ne voulez pas manger halal, vous ne mangez pas.
    Des écoles cèdent en mettant des menus halal au lieu de simples menus de substitution.

    Alors bien sûr qu’il faut respecter les croyances de chacun.
    Mais sans déconner, mes convictions religieuses à moi, elles n’empiètent pas à ce point sur l’espace de vie et de pensée de mon voisin.
    Et c’est ça qui est pervers et gênant.
    C’est ça que je refuse.
    Quelle sera la limite de ces revendications ?
    Jusqu’à quel point piétineront-elles notre espace de vie et de pensée ?
    La guerre n’est pas que celle du terrorisme.
    C’est aussi la guerre des idées, de la pensée rétrograde, de la liberté de tous et du respect de la femme, de la plénitude de son expression, qu’elle soit verbale ou vestimentaire.
    Je ne compte plus les exemples du quotidien où nous renonçons collectivement, de peur de heurter, de froisser ou de provoquer.
    Quelques semaines avant l’aïd, des moutons fleurissent sur les espaces verts des cités.
    La police ne bouge pas. Pourtant, ces moutons seront égorgés dans des jardins, des baignoires ou ailleurs, dans l’irrespect le plus complet des lois de la république (et de la plus élémentaire hygiène).
    Peur de quoi ? D’une manifestation ? De violences contre les policiers ?

    Il y a quelques années, j’avais un bureau qui donnait sur un jardin privé.
    Mon successeur m’a dit que cette année, une quinzaine de moutons ont été entassés dans un abri de jardin en attendant le fil du couteau.
    Le sacrifice a été fait, comme je l’avais constaté moi-même auparavant, dans le jardin, sur une table.
    La police a constaté. Et puis c’est tout.

    Pas très loin, un commerçant a été contraint de déménager son commerce dans une autre ville.
    Parce qu’il a reçu des menaces à peine voilées sur le fait qu’il n’allait pas assez souvent à la mosquée, parce qu’il s’était marié à une « blanche » (je vous laisse imaginer le qualificatif utilisé).
    Dans certains quartiers de Roubaix, vous roulez tant bien que mal, naviguant entre les attroupements autour de voitures arrêtées au milieu de la rue, n’osant pas klaxonner pour qu’on vous laisse le passage.
    N’imaginez pas vous arrêter pour faire des emplettes dans l’un de ces commerces, vous n’êtes pas le bienvenu.

    Alors on me dit que l’islam n’est pas le problème.
    Je dis moi que l’islam n’était pas un problème dans les années 60, 70, 80.
    Il l’est devenu depuis grosso modo les années 90, poussant sur tout terreau que nos politiciens auront bien voulu poser ici et là.
    Les jeunes qui devraient être occidentalisés retournent aux sources en allant bien plus loin que leurs aînés le leur ont appris.
    Pourquoi ?
    Le chômage n’explique pas tout. La part conquérante de l’islam, oui, excitée par nos constants renoncements et aussi nos erreurs (que de guerres idiotes depuis 2001 !).

    Je sens venir la guerre civile.
    Nous avons nous aussi des barrés, qui se revendiqueront de la religion catholique ou même de cette nouvelle religion extrémiste qu’est devenue la laïcité forcenée de certains.
    Un jour tous ceux-là se rentreront dans le chou.
    Bref, j’ai mal à ma république, j’ai mal à mon bien-être, à mon confort et à ma sérénité.

    Libre à vous de considérer que le voile, la burka ou le burkini ne sont pas si importants que cela.
    Mais si vous voulez aller plus loin que le bout de votre nez, vous constaterez que les seuls problèmes liés à une religion en France et dans le monde sont des problèmes liés à l’islam, à ses revendications religieuses ou politiques.


  • TicTac TicTac 12 février 2016 12:12

    @pemile

    Vous me parlez rhétorique ???
    J’ai parcouru avec attention les pages de commentaires que vous avez faits sur différents sujets.
    Je n’y a pas souvent lu un argument en faveur ou défaveur de quoi que ce soit.

    En réalité, vous ne faites pas grand chose d’autre qu’assurer une présence ironique et condescendante.

    Alors voyons...

    Les dommages subis par le WT7 sont bien plus conséquents que ceux prétendus par les vôtres (je schématise vu que vous n’avez personnellement rien avancé) en coupant ou en omettant des films ou photos.

    Les feux ont été bien plus importants que ceux prétendus (voir ci-dessus, les méthode sont les mêmes).

    L’explication du mode de ruine de la tour repose sur, notamment, sur la structure porteuse du bâtiment initial, reprise pour la construction du bâtiment secondaire.
    La méthode de report des charges calculé par les ingénieurs de l’époque explique, notamment, l’effondrement des portiques (de report) 1 et 2 ce qui est confirmé par les images (ligne de brisure correspondant au positionnement des dits portiques).

    Sont également repris sur le site les observations, calculs, modélisations concernant l’impact de l’éventrement de la façade sud du WTC7, ce qui vous permet de corroborer ce que vous vous refuser à considérer : que les dégâts causés par l’effondrement de WTC1 ont eu un rôle bien plus prépondérant et démontré par les vidéos qu’une hypothétique DC qui ne repose que sur des assertions d’« experts » (les vôtres, voir plus haut dans le fil).

    Ceux relatifs à l’incidence des feux de 7 heures qui n’ont pas été combattus et leur conséquence sur l’acier des poutres, amenant une fragilisation de l’ensemble et l’instabilité du bâtiment.

    L’effondrement interne a précédé l’effondrement du bâtiment de quelques secondes, ce qui est confirmé par les relevés sismiques.
    Outre que cela rend la théorie de la DC inepte, cela correspond exactement aux images, pour peu que l’on veuille les regarder dans leur ensemble et non en coupant ce qui ne convient pas à la théorie alternative (laquelle ???).

    S’agissement du flambement des poutres et de la résistance du cœur, je fais un crochet par l’une des marottes des conspis : Madrid, 2005.
    Pourquoi ?
    Parce que cet exemple est couramment mis en avant par les vôtres pour « démontrer » qu’un même fait n’a pas les mêmes conséquences et qu’on peut en déduire que si Madrid ne s’est pas effondré après 15 heures, New York n’a pu s’effondrer en moins de temps.

    Je passe sur la comparaison entre un immeuble subissant un feu mais pas d’impact d’avion ou de dégâts causés par l’effondrement d’une tour voisine... simplement boiteuse ou malhonnête ?
    Contrairement aux WTC, le cœur n’était pas en acier mais en béton armé.
    Quirant vous met même à disposition une information : suite à 2001, la reconstruction des tours se fera en béton armé et non plus en acier.
    Si vous avez suivi les épisodes sur la résistance de l’acier au feu, vous comprendrez aisément pourquoi.

    A vous.


  • TicTac TicTac 12 février 2016 08:37

    @pemile


    J’ai étudié les documents que vous avez mis en lien (les déclarations de vos deux « experts ») et je vous ai dit ce que j’en pensais.
    Vous dites avoir étudié les documents que j’ai mis en lien (WTC7 de Quirant), à vous de me dire ce que vous en pensez.

    C’est aussi simple que cela.

    Je ne vois aucun intérêt à recopier ou à paraphraser Quirant pour vous exposer sa théorie ici.
    Je ne pense pas non plus avoir à vous démontrer la compréhension que j’ai pu avoir de cette explication.
    En revanche, puisque vous semblez avoir une opinion sur cette théorie, je vous lirai avec grand intérêt.

    Votre position commence à devenir assez délicate.
    Vous ne pourrez pas vous défiler indéfiniment.
    Vous avez des arguments ? Je prends.
    Je vais même vous faire un aveu, il m’est arrivé de discuter avec Quirant, ici et ailleurs.
    Je pense qu’il est du domaine du possible qu’il puisse vous répondre de manière explicite, pour peu que vous puissiez exposer des contre arguments judicieux à ses calculs et démonstrations.

    Mais pour l’instant, je suis comme sœur Anne, je ne vois rien venir.
    Vous bottez en touche.
    Vous glosez.
    Vous renversez la discussion pour n’avoir pas à répondre factuellement.


  • TicTac TicTac 11 février 2016 19:14

    @pemile
    Votre méthode est très éclairante.

    Je disais juste à l’instant qu’il a fallu à Quirant des heures pour écrire, démontrer, contrer et mettre en lien toutes les informations qui démontrent ses dires.

    Et vous, une fois encore en deux lignes et points d’exclamation et d’interrogation, vous prétendez y répondre ?

    Allez, faites moi rire encore !

    Je rentre, j’ai des courses à faire.

    Je ramasse les copies demain si j’ai le temps.
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès