• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

tiloo87

tiloo87

Libre penseur, si ce n'est pas trop prétentieux, me convient assez bien, je crois

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 251 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • tiloo87 tiloo87 23 juin 2011 13:02

    La vidéo ne résoudra pas les erreurs d’arbitrage. Elle les transfèrera à un niveau supérieur. Certaines « erreurs » d’appréciation seront peut être évitées, mais remplacées par d’autres.

    Les défenseurs de l’arbitrage vidéo souhaitent prendre le contrôle de ces erreurs : il est plus facile de peser sur une décision à l’abri des regards, avec du temps pour faire valoir ses arguments (sonnants et trébuchants) et gommer la glorieuse incertitude au profit du réalisme budgétaire.
    Comment imaginer une « grosse cylindrée éliminée d’une compétition en début de saison par un petit poucet ? ce n’est pas acceptable pour les financiers qui investissent dans le foot...qui est donc déjà mort en tant que sport !

    Le seul argument que je trouve en faveur de la vidéo, c’ est l’utilisation très intelligente et positive qu’en a fait le rugby, mais dans un contexte de respect des arbitres par les joueurs (et réciproquement) qui n’existe plus dans le foot depuis bien longtemps.

    Un dernier mot pour dire à quel point j’en veux aux commentateurs de Canal+ d’avoir pourri la situation en exploitant le moindre doute, la moindre hésitation, en n’hésitant pas à pérorer et à affirmer leur vérité ( »il y avait pénalty !« , »il n’y avait pas hors-jeu !« etc...) , version d’un commentateur (rarement impartial, surtout lorsque le PSG joue...) juste après avoir entrevu un »rapide-ralenti". Comme si son interprétation était indiscutablement plus fiable que celle de l’arbitre de terrain.



  • tiloo87 tiloo87 16 juin 2011 15:55

    Mais qui peut encore croire à la sincérité d’un type pareil ???



  • tiloo87 tiloo87 15 juin 2011 12:00

    Merci pour cette bouffée d’oxygène.
    Le rire est peut être le dernier refuge de la raison (comment ça, ça veut rien dire ?)
    Je ne connaissais pas vos articles, je les découvre avec plaisir, délectation et gourmandise : il est réconfortant de trouver tant de justesse d’analyse, d’indépendance et de qualité d’écriture.
    je ne cire pas vos pompes : ça m’a vraiment fait du bien à l’âme.



  • tiloo87 tiloo87 8 juin 2011 13:15

    L’ère de la gratuité n’est pas plus à mal aujourd’hui qu’il y a dix ans.

    Le rachat de Deezer par Orange devait se terminer comme ça : ils n’ont jamais compris que la gratuité pouvait être une énorme source de profits...à condition d’être patient.

    Ils (Orange) ont fait la même erreur avec leur moteur de recherche « Voilà », qui devenait payant en 1999 (et oui, ils voulaient nous faire payer pour être référencés !!!) au moment où Google est arrivé,.
     « Voilà » est mort, mais ils n’ont toujours pas compris !

    La base clients de Deezer va fondre, c’est inéluctable, car d’autres ressources existent, il suffit de chercher un peu.

    Le gratuit est toujours présent, et n’a jamais été aussi facile à trouver grâce à Google (et non, Google ne privilégie pas les sites marchands dans ses résultats de recherche).

    Par contre, les risques de verrouillages et de contrôle total par les états ne sont pas à exclure, malgré les énormes difficultés techniques et moyens nécessaires, tellement la volonté de ces états est forte !



  • tiloo87 tiloo87 26 mai 2011 18:08

    Je crois que la question se poserait plus sereinement si la prison n’était pas la seule issue : ces gens ont aussi et surtout besoin d’être soignés, ce qui permettrait peut être aussi de lever certains doutes.

    Malheureusement, il me semble impossible de détecter à coup sûr une fausse accusation, et dans le doute, je pense qu’il faut privilégier la parole de la victime . (ou « présumée victime », mais ce terme est devenu un instrument d’enfumage !)

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité