• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

titi

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 5839 0
1 mois 0 46 0
5 jours 0 4 0

Derniers commentaires



  • titi 18 février 23:01
    @microf
    Toutes les monnaies sont convertibles.
    Si les banques ne veulent pas de votre monnaies, il y a toujours quelqu’un qui en veut.


  • titi 18 février 15:17
    @Ruut

    Le Vélib c’est une émanation du Vélo’v de Lyon, qui est un concept ou le service libre service est couplé à l’utilisation des espaces publicitaires.

    En gros Decaux prenait a sa charge la mise en place du système, reversait même une redevance à la mairie, en échange d’espaces publicitaires supplémentaires.

    Et les collectivités de branquignoles comme la Mairie de Paris, on voulu le beurre et l’argent du beurre : plus de services et plus de « redevances ».

    Le discours de la mairie de Paris depuis quelques mois est de se défausser sur le « prestataire ».
    Si le projet avait été un succès on aurait vu tous les guignols de la mairie faire les beaux devant les caméras.

    Sauf qu’il y a eu un appel d’offre. Des « chargés de missions », des « responsables de services », et des « élus », ont analysé le dossier avant de jugé que celui de Smovengo était meilleurs que celui de Decaux.

    C’est là où on voit l’incompétence des décideurs sur ces dossiers : Decaux avait l’expérience du système qui était déjà basé sur un système préexistant, et un nouvel intervenant arrive, moins cher, avec aucune expérience, et on imagine que ca va marché tout seul.

    Il faut que Smovengo soit éjecté, mais aussi les personnes qui ont attribué le dossier.



  • titi 17 février 21:52
    @Pere Plexe

    Une affirmation comme « un homme sur 2 est un aggresseur », si elle est avérée, prouve qu’elle fait dans la facilité et dans le sexisme bas de gamme.

    Ma grand mère disait « tu peux ne pas aimer un plat, mais c’est inutile d’en dégouter les autres ».


  • titi 17 février 03:55
    « « Je ne comprends pas que l’on puisse déshériter ses enfants » : Eddy Mitchell soutient Laura Smet - LCI

    Sauf que c’est du bidon pour vendre du papier.

    En France il est impossible de déshériter un enfant.

    Si vous avez 4 enfants, alors l’héritage est partagé en 4. Le conjoint dispose de l’usufruit jusqu’à sa propre mort.
    Si vous faites jouer la »part réservataire", alors l’héritage est partage en 5, et le defunt dispose alors d’une part qu’il peut attribuer comme il le souhaite par testament.
    Sur la part de chaque enfant, sont déduites les donations faites entre vifs : si un des enfants a reçu plus de dons que les autres, alors la situation est rattrapé au moment de la succession.

    Et point barre.

    Donc tout cela c’est du pipeau.

    Ce qui est sûr aussi c’est que les héritiers héritent aussi des obligations liées aux divorces.




  • titi 14 février 20:24

    @L’auteur

    « Monsieur Macron et sa ministre du travail se sont bien gardés de préciser (ou clamer) que le revenu pris en compte, pour fixer le taux de la CSG, était le revenu fiscal de référence, ou revenu net imposable, dont le calcul inclut tous les revenus, et pas uniquement la pension de retraite. »

    Euh... c’est le principe de la CSG = Contribution sociale généralisée = généralisée à tous les revenus.

    Elle existe depuis 1991 justement pour ne pas que le financement de la solidarité ne repose que sur les salariés.

    Il est temps d’en connaître l’existence en 2018....

    « Ainsi, les retraités, dont le revenu net imposable, en 2016, dépasse 14 404 euros, sontassujettis, en 2018, à la CSG au taux majoré de 1,7 point (1). »

    14404 euros en net imposable.
    C’est plus de 1200 euro net pas mois.
    Pour mémoire le smic net est à 1153.

    Donc on peut pas vraiment parler de « pauvre retraité ».

    La majoration de 1,7 point de CSG ca représente 244 euros par an, soit 20,33 euros/mois.

    Vous êtes très forts pour demander « aux zaut’ les gros profiteurs » d’être solidaires, mais pour lâcher 20balles par mois y’a plus personne.

    Les intervenants qui nous parlent de 50 euros par mois ca représente une assiette de 2941 euros.
    Les mêmes qui nous parles de 100 euros ca représente 5882 euros...

    Moi je veux bien être au « bord du trou » quand je serai retraité à 5882 euros/mois

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès