• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Topo56

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 5 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Topo56 8 mars 2013 09:31

    Merci pour ces liens intéressants, et qui donne un éclairage sur ce qu’est devenu sanofi . N’oublions pas que C.Lajoux est également à la tête du LEEM c’est dire la toute puissance de la direction de Sanofi. Je ne peux pas croire que 1000 emplois ça mette en péril un tel mastodonte. A qui veulent ils faire gober ça ? Dre qu’il a fallu que j’aille sur agoravox pour tomber sur des articles comme ceux que vous citiez, ce formidable article détaillant la vidéo censurée, ou encore des choses hallucinantes comme le club « avenir de la santé » à Lourmarin http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/le-club-avenir-de-la-sante-23-105878

    les journalistes se foutent du monde en ne parlant pas de tout ça



  • Topo56 20 novembre 2012 12:39

    La vaccination est une hérésie, on injecte des quantités identiques de maladie dans le corps d’être humains qui ne pèsent pas le même poids, n’ont pas le même mode de vie ni le même patrimoine génétique ou immunitaire. Rien que ça ça devrait faire tilter les gens quand on leur propose le vaccin...mais non la secte médiatico-médicale a entrepris un travail de propagande pour privilégier les labos pharmaceutiques.

    Pourtant, il serait simple pour nombre d’entre nous, d’opter pour un mode de vie qui va contre le dictat de ces laboratoires. Les professeurs Debré et Even, dans leur Guide des 4000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux, abondent dans ce sens, et estiment que plus de la moitié des médicaments prescris sont au mieux, inutiles, au pire, dangereux pour notre santé.

    Pourquoi avons-nous oublié les procédés ancestraux que nos guérisseurs utilisaient ? La plupart des médicaments, aujourd’hui synthétisés par d’obscurs procédés chimiques, ne cherchent-ils pas, à la base, à reproduire l’action bénéfique de la nature ?




  • Topo56 23 octobre 2012 12:18

    BBHEPAR, je comprends votre souffrance, je soulignais moi-même plus haut que nos chers médecins prescrivaient volontiers des benzo pour tout et n’importe quoi (allant de la dépression au mal de dos) plutôt que de se tourner dans un premier temps vers des choses plus douces (euphytose...). Courage pour votre combat, heureusement que de tels ouvrages peuvent nous avertir sur l’utilisation néfaste de ces poisons (pour notre âme comme pour notre corps) ; A l’heure où l’on parle de salles de shoot, réfléchissons aux prescriptions de benzo.


    Mais évidemment, l’auteur a tout à fait raison, on préférera mettre en cause les professeurs Debré et Even sur leur diplôme ou leur talent plutôt que d’écouter l’avertissement qu’ils nous lancent. 


  • Topo56 18 octobre 2012 12:44

    Tout à fait les professeurs Debré et Even ont chiffré ce que tu demandes Clostra figure-toi que cela équivaut à plusieurs milliards d’euros ! C’est absolument scandaleux. Si on se contentait de dérembourser ces médicaments dangereux on arriverait à près de 15 milliards d’euros !!!

    Vous vous rendez compte ? 
    On rembourse le rivotril le lexomil ou je ne sais quelle autre cochonnerie d’anxiolotiques qui on le sait abrutissent les gens. Ca n’est pas de la faute des personnes qui en prennent : elles en éprouvent le besoin. On file du prozac etc à tout bout de champ alors que ce qui cloche ce n’est pas la dépression ou le mal-être ce qui cloche c’est notre mode de vie anxiogène fondé sur une société capitaliste outrancière qui exige toujours plus des salariés et des individus !
    Il faut être au top dans sa vie professionnelle, au top dans sa vie sentimentale, avec le culte de la comparaison et la glorification des idoles. Comment voulons-nous que les gens ne sombrent pas ? Alors remboursons anxiolitique, antidépresseurs et tout ça ! 

    Et on ne rembourse pas de simples remèdes à base de plante qui auraientt le même effet apaisant sans l’accoutumance. Pire on n’en parle même pas ! iL y a un vrai mépris des médecins et des sachants envers les remèdes que pourtant nos ancêtres connaissaient parfaitement. Bien oui ce sont des remèdes qui ne sont PAS brevetables, ils sont connus de tous alors forcement il n’y a aucun profit à se faire !! D’où le mépris pour les homéopathes, les produits en para-pharmacie etc. Hallucinant !

    Pour moi ce livre c est une oeuvre de salut public il faut absolument arrêter ce cirque qui engraisse les labos et revenir à des choses plus saines pour notre corps et notre esprit ! 


  • Topo56 17 octobre 2012 13:24

    Meerci à l’auteur pour ce sujet enfin quelqu’un qui relaie un peu des hommes courageux qui sont obligés, seuls, de faire le travail que les journalistes ne font pas. 

    Il y en a assez de ces prescriptions médicamenteuses à tout bout de champ et sans aucune réflexion sur les risques qu’on prend. Pourtant on est bien averti avec les OGM par exemple et bien non, c’est pareil, on dit aux gens de se gaver de pilules (que nous avons créé artificiellement ) sans même avoir du recul sur certains médicaments, on leur dit que c est pour leur bien ; Maintenant ils inventent mêmes les maladies regardez les scandales (sang contaminé, vaccin hépatite B, grippe A...). On est tellement conditionné que si le médecin ne nous prescrit rien lorsqu’on va le voir alors on considère qu’il est incompétent. Le voilà le vrai trou de la sécu ! Et quand des gens donnent l’alerte , ont un minimum de bon sens ils ne sont pas protégés !
    Au lieu de gaver les gens d antidépresseurs inutiles et remboursés qui coutent une fortune et engraissent les labos, commençons par redécouvrir une pharmacopée plus saine et posons-nous les bonnes questions. Je trouve salutaire que deux professeurs prennent ce risque car leur position est bien difficile à tenir face à un corps entier affreusement lent et pourri de l intérieur par le blé des labos. . Tout ça me révolte...






Palmarès