• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Toulousaine

Toulousaine

Avocate toulousaine "engagée" (comme on dit...)

Tableau de bord

  • Premier article le 08/12/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 2 172
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • Toulousaine Toulousaine 21 décembre 2006 05:11

    Oups... je maîtrise pas encore très bien la machine...

    Donc je disais en commentaire général :

    Et bien voilà qui me réjouit ! 110 commentaires en deux jours. J’ai donc fait réfléchir et débattre économiquement sur un thème qui est de plus en plus masqué par la prétendue délinquance des immigrés (mis à part bien sûr le fait que rentrer sans visa et demeurer sans titre de séjour en France est un délit).

    Je tenais simplement à rappeler que les immigrés illégaux ne coûtent rien à la France (ou sinon très peu) car ils n’ont droit à aucune prestation sociale ou allocation familiale, (ce qui me semble inhumain, mais bon, qu’est-ce que vous voulez, quand on a une conscience « droit de l’hommiste »...).

    Bref, ils se débrouillent avec leurs maigres salaires de travailleurs au black.

    Ils n’ont pas droit non plus à l’aide juridictionnelle (sauf à l’occasion de leur éloignement, ce qui me semble un minimum). Et oui, ils me payent avec leurs salaires non déclarés par leurs employeurs !

    Par contre, la plupart de mes clients en situation irrégulière déclarent leurs revenus car le fisc se contrefiche de l’origine des sous qu’on veut bien lui déclarer percevoir. Idem pour ma pomme : les honoraires payés avec des salaires « illégaux », sont déclarés donc au titre de mes recettes.

    Quelques éléments vérifiables par qui voudra et qui laissent songeur :

    Savez-vous que lorsque l’Espagne a décidé de régulariser 700 000 sans papiers en 2005 elle a connu pour la première fois de son histoire une excédent de cotisations sociales ? (http://www.assemblee-nationale...

    Selon un article publié dans le Monde daté du 20 décembre 2006 :

    « A l’horizon 2030, la France aura profondément changé de visage : l’Hexagone, comme la plupart de ses voisins européens, sera atteint de plein fouet par un »vieillissement inéluctable« , selon l’expression de l’Insee. Si l’on prolonge les tendances actuelles, le nombre de personnes âgées de plus de 60 ans devrait augmenter, au cours des vingt-cinq prochaines années, de... près de 60 %. Pour les octogénaires, les chiffres sont plus impressionnants encore : de 2005 à 2030, le nombre de personnes âgées de plus de 80 ans devrait progresser de 75 %. »

    Je vous demande : qui va payer nos retraites si on fait pas d’enfants ?

    Enfin, un arrêté du 5 décembre 2006 du Ministère de l’Intérieur sur la contribution forfaitaire des frais de réacheminement qui en principe devraient être répercutés sur des employeurs indélicats, nous donne des précieuses indications sur le coût d’une reconduite « effective » :

    Afrique subsaharienne 2 553 euros

    Amériques 3 266 euros

    Asie du Sud-Est/Moyen-Orient 2 309 euros

    Caucase/Europe centrale 2 398 euros

    Maghreb 2 124 euros

    Reste à déterminer le nombre de procédures pénales effectivement mises en place contre des employeurs, par rapport aux procédures d’éloignement mises en place contre les employés...

    Contrairement à ce que mes propos laisseraient penser, je suis une grande libérale : je suis pour une ouverture totale des frontières !!!

     smiley



  • Toulousaine Toulousaine 21 décembre 2006 05:06

    Et bien voilà qui me réjouit ! 110 commentaires en deux jours. J’ai donc fait réfléchir et débattre économiquement sur un thème qui est de plus en plus masqué par la prétendue délinquance des immigrés (mis à part bien sûr le fait que rentrer sans visa et demeurer sans titre de séjour en France est un délit).

    Je tenais simplement à rappeler que les immigrés illégaux ne coûtent rien à la France (ou sinon très peu) car ils n’ont droit à aucune prestation sociale ou allocation familiale, (ce qui me semble inhumain, mais bon, qu’est-ce que vous voulez, quand on a une conscience « droit de l’hommiste »...).

    Bref, ils se débrouillent avec leurs maigres salaires de travailleurs au black.

    Ils n’ont pas droit non plus à l’aide juridictionnelle (sauf à l’occasion de leur éloignement, ce qui me semble un minimum). Et oui, ils me payent avec leurs salaires non déclarés par leurs employeurs !

    Par contre, la plupart de mes clients en situation irrégulière déclarent leurs revenus car le fisc se contrefiche de l’origine des sous qu’on veut bien lui déclarer percevoir. Idem pour ma pomme : les honoraires payés avec des salaires « illégaux », sont déclarés donc au titre de mes recettes.

    Quelques éléments vérifiables par qui voudra et qui laissent songeur :

    - Savez-vous que lorsque l’Espagne a décidé de régulariser 700 000 sans papiers en 2005 elle a connu pour la première fois de son histoire une excédent de cotisations sociales ? (http://www.assemblee-nationale.fr/international/espagne.asp)

    - Selon un article publié dans le Monde daté du 20 décembre 2006 :

    « A l’horizon 2030, la France aura profondément changé de visage : l’Hexagone, comme la plupart de ses voisins européens, sera atteint de plein fouet par un »vieillissement inéluctable« , selon l’expression de l’Insee. Si l’on prolonge les tendances actuelles, le nombre de personnes âgées de plus de 60 ans devrait augmenter, au cours des vingt-cinq prochaines années, de... près de 60 %. Pour les octogénaires, les chiffres sont plus impressionnants encore : de 2005 à 2030, le nombre de personnes âgées de plus de 80 ans devrait progresser de 75 %. »

    Je vous demande : qui va payer nos retraites si on fait pas d’enfants ?

    Enfin, un arrêté du 5 décembre 2006 du Ministère de l’Intérieur sur la contribution forfaitaire des frais de réacheminement qui en principe devraient être répercutés sur des employeurs indélicats, nous donne des précieuses indications sur le coût d’une reconduite « effective » :

    Afrique subsaharienne 2 553 euros

    Amériques 3 266 euros

    Asie du Sud-Est/Moyen-Orient 2 309 euros

    Caucase/Europe centrale 2 398 euros

    Maghreb 2 124 euros

    Reste à déterminer le nombre de procédures pénales effectivement mises en place contre des employeurs, par rapport aux procédures d’éloignement mises en place contre les employés...

    Contrairement à ce que mes propos laisseraient penser, je suis une grande libérale : je suis pour une ouverture totale des frontières !!!

     smiley







Palmarès



Agoravox.tv