• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

A. Nonyme

A. Nonyme

Bipède.

Tableau de bord

  • Premier article le 06/08/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 2252 305
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • A. Nonyme A. Nonyme 6 juillet 00:11
    Bon article, bon résumé de ce qui a présidé à cette décision centralisée et déconnectée des réalités, enrobée de bons sentiments qui sentent le faux cul à plein nez (beurk). Cet épisode aura au moins l’avantage de révéler le caractère psychorigide de ministre 1er. Ça promet...

    Pour ma part le plus emmerdant c’est qu’il va falloir encore plus se concentrer sur l’éventuelle présence de la volaille braconnière, qui sera encore moins d’attention pour tout le reste. Car désolé, à 80, je m’endors. Pareil à 130 sur l’autoroute. Pire, non content d’être un criminel de la route en puissance, je roule beaucoup en moto, circonstance aggravante car la moindre rotation du poignet droit vous propulse... enfin bref. Sans onanisme aucun, où va donc se nicher le plaisir de conduire...

    Voilà, notre 1er Sinistre vient d’offrir à tous un supplément de stress. J’entends déjà les voix qui s’élèvent : « respectez les limitations de vitesse, vous serez tranquille ». Mais je les respecte toujours selon les circonstances, c......ard. Ecole, circulation dense, conditions météo, zone habitée... Mais quasi seul sur une 3 voies, je mettrai toujours du gaz et je n’irai jamais brouter dans votre près.


  • A. Nonyme A. Nonyme 16 novembre 2017 23:20

    Au royaume des Inutiles et des Nuisibles, on l’appelle Dieu...



  • A. Nonyme A. Nonyme 9 novembre 2017 22:12

    Siatom, je vous trouve un peu dur avec Bite Rivière.



  • A. Nonyme A. Nonyme 13 octobre 2016 00:29

    @Tall
    Salut vieille branche.



  • A. Nonyme A. Nonyme 13 octobre 2016 00:27

    Ah siatom, je me félicitais de votre absence quand soudain vous surgîtes !
    A vrai dire, je n’en pense pas un mot, mais il fallait bien que quelqu’un se sacrifie pour interrompre ce concert de louanges.
     smiley 

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès