• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

UltraLord

Jeune papa fatigué des longs débats trop souvent stériles cherche solutions pragmatiques pour changer le monde à son échelle ...

En attendant, je dis bonjour à mes voisins, car je crois que seule la recréation d'un tissu social permettra le changement, en attendant une révolution qui n'arrivera jamais.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 191 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • UltraLord 12 avril 2012 13:06

    Cher Romain,

    Vous dites « C’est déjà arrivé en dernières régionales (plus de 57% d’abstention). Et alors ? Vous avez vu comme cela les a perturbés ? »

    Si notre abstention ne perturbe personne, alors qu’on nous foute la paix. Je laisse à ceux qui croient en l’élection le pouvoir de choisir, sans que j’y ajoute un vote au pif ... un vote faussement utile ... ou un vote contestataire dont on a vu le résultat en 2002 ...

    Bref, votez en votre âme et conscience, et laissez simplement ma conscience me guider à ne surtout pas voter ...

    Quant à favoriser le candidat le plus représenté, où est l’incohérence ... Si on votait, on serait dans la moyenne des votes. Pourquoi l’abstentionniste serait il plus de gauche que de droite ? A part le FN dont les électeurs sont les plus disciplinés, je ne vois vraiment pas l’impact ...

    Cordialement,



  • UltraLord 11 avril 2012 15:23

    Je ne vote pas, et ce n’est pas les commentaires moralisateurs qui vont m’y pousser ...

    Il faut des boucs émissaires. Alors si Sarkozy passe, ce sera de notre faute. Si Marine Le Pen est au second tour, ce sera encore de notre faute ... Par contre, si la gauche passe, ce ne sera pas grâce à nous (ben non, on ne se sera même pas bougé les fesses, feignasses que nous sommes tous ...)

    Bref, l’abstention, encore un problème qui permet de détourner des vrais problèmes de société. Et on préfère taper sur les gueules des abstentionnistes en disant que c’est leur faute si ceci où cela ... En oubliant joyeusement qu’aucun candidat n’aborde sérieusement les problèmes de société ...

    Je ne cautionne pas cette mascarade de démocratie pitoyable ... Et si vous voulez un coupable, c’est moi ... je m’y ferai. Le Pen, c’était déjà ma faute en 2002, et Sarkozy en 2007 aussi ...

    En attendant, je n’ai pas passé 5 ans à gueuler sur les votants de 2007. Parce qu’après tout, il y a plus de 50% des électeurs qui ont voté Sarkozy en 2007. Donc statistiquement, c’est quand même chez les électeurs qu’on a trouve le plus de personne dans l’erreur ...

    Avec toutes mes amitiés.



  • UltraLord 11 octobre 2011 10:40

    La dénatalité est un sujet bien intéressant qui aurait mérité dans cet article bien plus de contenu. Que vous mettiez en avant votre livre ne me gêne pas, après tout, j’ai moi-même cliqué sur cet article. Que vous ne le fassiez qu’en vous présentant comme une victime, accusé à la fois de nazisme, d’eugénisme et d’illuminé me semble un peu (voire beaucoup) limite.

    D’autre part, la dénatalité pose de nombreux problèmes dont vous ne présentez aucun aspect. La dénatalité doit être abordée de manière globale. Si on se limite à nous, petits occidentaux, se pose les problèmes d’équilibres. Certaines cultures favorisent les grandes familles. C’est un problème global culturel, qui ne se réduit pas à notre seule sphère.

    La dénatalité en Europe ne suffira pas à résoudre les problèmes dont vous parlez. D’autre part, si elle se limite à l’europe, les flux migratoires continueront de créer un déséquilibre que la société ne sait pas gérer. La crise aidant, on voit bien le développement du racisme. Ainsi, seule une dénatalité appliquée à toutes les cultures est viable.

    Enfin, vous dites le partage est la seule arme. Or l’enfant unique, c’est tout faire reposer sur une personne. C’est accorder à votre mort, la richesse d’un couple à une seule personne. Sur deux / trois générations, vous concentrez encore plus les richesses. Alors qu’à l’inverse, plusieurs enfants, c’est le partage des richesses, c’est participer à ne pas créer de grosses fortunes.

    Un autre point est la réticence culturelle forte à la dénatalité. Les politiques natalistes ont bien fait leur travail. Tout le monde oublie d’ailleurs l’origine de la fête des mères (Pétain et son célèbre Travail Famille Patrie). Les allocations familiales et autres avantages liés au mariage. Toute cette politique mise en place pour inciter à la natalité.

    La société n’est pas encore aujourd’hui prête à la dénatalité. On en voit les prémices, avec votre livre par exemple. Mais tout ceci passe encore pour un discours d’illuminé.

    Quant à une dernière critique, vous vous plaignez des point Godwin mais vous tendez le baton. Combien de fois le mot nazi est il écrit dans votre article ? Présentez plutôt vos arguments. Votre article se réduit à dire : les opposants à mes idées sont dans l’erreur et dans l’excès. Vous n’aurez pas raison parce que vos opposants ont tord. Vous aurez raison simplement parce que vos arguments sont les bons. Ainsi donc, présentez les, et nous en reparlerons avec plaisir. En attendant, dommage, vous desservez la cause ...



  • UltraLord 7 octobre 2011 10:51

    Le racisme apporte simplement des réponses faciles. Il est plus facile de se dire que c’est de la faute des arabes, des juifs, des gros, des petits, des noirs ou même des nains ...

    C’est un peu comme la religion. Elle apporte des réponses, principalement à la question de la mort.

    C’est une façon de répondre à des questions pour lesquels on n’arrive pas à trouver mieux. Alors on se complait dans des réponses absurdes. Mais vivre dans le déni est pour beaucoup plus facile que d’affronter la réalité et d’oeuvrer à la changer.

    Il est plus facile de dire qu’on a pas de boulot à cause des étrangers, plutôt que de refaire son CV, ou d’aller suivre une formation. Il est plus facile de dire que la violence vient des banlieues, sans jamais chercher à réduire la part de violence que l’on peut avoir en soi.

    Une réponse facile, mais si fallacieuse .... Elle leur apporte un repos illusoire, car c’est la haine qu’elle leur apporte, et non la paix ...



  • UltraLord 21 septembre 2011 17:25

    Effectivement, cet homme n’est pas le seul innocent à mourir. Prenez par exemple la dernière fillette renversée sur Paris ...

    Sauf que pour celui-ci, on sait quand il va mourir, et à priori, il n’y a pas de raison valable qu’ils meurent (sans compter en plus le fait que la peine de mort est inutile et néfaste).

    Vous proposez que les américains se démerdent. Oui, sauf que ce pauvre type, il n’a rien demandé. Alors qu’on s’égosie dans le monde entier à crier cette injustice, si cela permet qu’elle soit évitée, tant mieux ...

    Et si vous avez d’autres exemples qui ne soient pas américains ... et qu’il vous plait de sélectivement ne pas vous occupez des américains, et bien soit, donnez vos noms. Pour ma part, je m’indignerai autant.

    Cordialement,

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès