• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

umpseb

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • umpseb 7 mars 2007 22:26

    Je me permets de réagir à cet article, qui est à mes yeux une succession d’affirmations gratuites, voire au mieux une synthèse des différentes contre-vérités assénées par la gauche concernant la problématique de la sécurité.

    Je précise être fonctionaire de police depuis une douzaine d’années, avoir travaillé dans différents services dont la police de proximité, et prétend avoir un peu de légitimité pour m’exprimer sur le sujet.

    Tout n’était pas rose lorsque messsieurs CHEVENEMENT et VAILLANT se sont succédés au Ministère de l’Intérieur, comme vous le prétendez (n’oublions pas la manifestation sans précédent dans l’histoire de la 5ème République des Policiers et des Gendarmes, défilant dans la rue en octobre 2001, alors que ni les uns ni les autres n’ont le droit de grève !) Leur bilan s’est traduit par une forte hausse de la délinquance, avec les résultats que l’on connait (lorsqu’un ouvrier qui traditionnellement vote communiste donne sa voix à Jean Marie LE PEN, ce n’est pas parce qu’il est devenu soudainement un néo-nazi)

    La police de proximité dont vous parlez, savez vous de quoi il s’agit ? Mettre « du bleu » sur la voie publique pour rassurer les citoyens aux heures de pointe, partant du principe qu’il y a un « sentiment d’insécurité » à combattre plutôt que la délinquance elle-même. Qu’a fait Nicolas Sarkozy ? Il n’a fait que redéployer les fonctionnaires de police vers des missions consacrées à la lutte contre la délinquance (si ce n’est pas la police qui va s’en occuper, qui d’autre ?) en privilégiant ce que le gouvernement Jospin avait laissé tomber en désuétude (-40% d’effectifs dans cette branche pour justement permettre la généralisation de la police de proximité) = l’investigation. Il s’agit en résumé de constater les infractions, d’en rassembler les preuves et d’en rechercher leurs auteurs.

    Le résultat ? La délinquance générale est en baisse depuis la 5ème année consécutive (source : Observatoire National de la Délinquance, dépendant de l’Institut des Hautes Etudes sur la Sécurité Intérieure, dirigé par Alain BAUER, qui n’est pas par définition ce que l’on pourrait appeler un homme de droite) Les violences contre les personnes ont augmenté durant les deux dernières années (moins en 2006 qu’en 2005), avec cependant un fort taux d’élucidation (auteurs identifiés) : +44,58% par rapport à janvier 2002.

    Ce bilan n’est certes pas parfait, mais il est loin de la catastrophe que vous décrivez.

    Enfin, vous amalgamez me semble-t-il les raisons qui ont menées aux émeutes de novembre 2005 et la politique de sécurité du gouvernement Jospin. Avez vous la mémoire sélective ? N’y a-t-il pas eu d’émeutes alors que monsieur Chevênement était Ministre de l’Intérieur ? Le problème des banlieues n’est pas né avec Nicolas Sarkozy, et je parie mon traitement que vous n’habitez pas dans l’un de ces quartiers dits sensibles, sans quoi vous sauriez sans doute que la majorité des gens y vit la peur au ventre à cause d’une minorité d’individus organisant leur économie souterraine en bande organisée, et que si Nicolas Sarkozy ne leur portait pas régulièrement des coups, notamment au travers de l’action des Groupes d’Interministériels de Répression (les fameux GIR, composés des services de gendarmerie + police + douanes), il n’y aurait sans doute pas eu d’émeutes.

    Il convient également de rappeler que l’ordre public a été rétabli sans qu’un blessé grave ou un mort ne soit à déplorer, tant du côté des forces de l’ordre que des émeutiers.

    Si vous vous intéressez au problème, je vous invite à visiter mon blog intitulé REPUBLIQUE ET SECURITE, dont l’URL est : http://politiquement-incorrect.typepad.fr/







Palmarès



Agoravox.tv