• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

V. Martin

Citoyen engagé et responsable, je milite pour un nouveau pacte démocratique au sein de la République, qui renforce les pouvoirs de la représentation nationale et de la société civile face aux lobbies, aux groupes financiers, et aux "puissances d'argent". J'ai 42 ans, je suis géographe et participe à ma mesure, au combat contre l'injustice.

Tableau de bord

  • Premier article le 17/10/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 2 86
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • V. Martin 23 mars 2013 23:34

     

    Voici le fameux mail de Marcela Iacub à DSK, publié par METRO :

    Cher Dominique,

    Après tant de mensonges et d’esclandres je me sens obligée maintenant à te dire la vérité. Je sais que tout ceci n’est pas très beau à entendre mais ma conscience me tourmente depuis presque un an. Je suis une personne honnête et je me suis laissé (sic) entraîner d’une manière un peu légère dans un projet te concernant auquel je n’aurais pas dû participer. Les gens avec lesquels j’ai travaillé m’ont un peu dégoûté après coup parce qu’ils se sont servis de moi comme d’un instrument pour te nuire. Et ce n’est pas cela que je cherchais. Je te le jure. Je ne voulais pas te nuire mais essayer de comprendre ce phénomène étrange que tu es es.

    Mon livre sur ton affaire américaine je l’ai écrit parce que ce sont eux qui me l’ont demandé. Le fait de chercher à te rencontrer était (sic) partie du même projet. Sans te dire tout le reste. Il m’a fallu te faire croire que j’étais éprise de toi, que j’étais folle de toi. Et puis que j’avais mon coeur meurtri, que j’étais jalouse et tout ce que tu sais. Je suis désolée. Je te demande pardon mais je sais que tu ne pardonneras jamais. Je ne le ferais pas non plus à ta place. Mais sache en tout cas que je le regrette profondément. J’ai essayé de te le dire il y a quelques mois mais tu ne voulais plus me parler. Mais c’est vrai que c’est en partie un peu de ta faute aussi. Tu aurais pu te rendre compte tout seul si tu avais fait un peu attention.

    Je te demande d’effacer ce mail. Je ne veux pas ajouter cet aveu aux problèmes terribles que j’ai en ce moment à cause d’eux. Ce ne sont pas des gens méchants mais un peu inconscients et fous.

    M.

    C’est clair, net et précis, n’en déplaise à Sophie De Déserts, qui ne sait plus quoi inventer pour essayer de dédouaner Joffrin et l’OBS de la saloperie qu’ils ont commis ; parce qu’il y a bien un complot derrière toute cette affaire, une manipulation par un éditeur et un média. Elle s’évertue à faire porter la faute sur Iacub, c’est pathétique et assez fidèle à cette pseudo journaliste de salon, qui passe son temps à lancer des rumeurs, à ourdir des complots médiatico politique ; on est très loin du journalisme et bien trop près du boulot des lobbies et autres agences d’influence. Le Nouvel Observateur serait-il devenu l’officine d’EURORSCG, d’IMAGE 7 et autres cabinets occultes de manipulation de l’opinion publique ? C’est une évidence !



  • V. Martin 22 octobre 2012 09:37

    Bonjour,

    Je ne m’attendais pas à autant de réactions et je vous en remercie. Elles disent assez qu’il s’agit d’un sujet important pour chacun d’entre nous. Je m’étonne néanmoins de la mise en cause des deux auteurs de cet ouvrage qui ont une réputation professionnelle incontestable et internationale : Bernard Debré est ainsi Chef du service d’Urologie de l’East Hospital de Shanghaï. Cela rajoute un poids certain à leurs propos et nous invite à à y accorder l’intérêt qu’ils méritent. Nous avons pu constater combien le système de contrôle du médicament, les agences et les responsables politiques et ministériels, avaient failli lors de l’affaire du Mediator, et ans aucun doute, d’autres médicaments et d’autres laboratoires ont provoqué et provoquent encore aujourd’hui des désastres sanitaires, dont nous avons quelques échos aux Etats-Unis, mais curieusement aucun en France. Il me paraît donc essentiel d’être attentif et vigilant. Les lanceurs d’alertes sont, dans le monde de la Santé, les seuls sources fiables pour alerter les patients, les praticiens de la Santé et les citoyens.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Société Santé Médicaments






Palmarès