• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Valtat

Valtat

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 13/07/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 22 40
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Valtat Valtat 13 juillet 2012 14:55

    Me semble-t-il



  • Valtat Valtat 13 juillet 2012 14:52

    Monsieur,

    Je suis un enfant de la République et comme Homme, comme Citoyen de cette République, je m’attache et m’intéresse à tout ce qui peut venir la ternir, la troubler (évidement, pour vous, ceux qui ne pensent pas dans votre sens, sont de fait des adversaires, donc pro turcs… vision singulièrement simpliste).

    Ceux qui veulent dévoyer la République française au vu de leurs intérêts particuliers (diaspora arménienne en particulier), sont inintéressants, pour ne pas dire dangereux. A ma connaissance, « la République ne reconnait pas de communautés, ni arménienne, ni autres ».

    Il semble que mon texte ne vous convienne pas, je le regrette. Il ne dit pourtant que des vérités vérifiables. Votre invective n’est pas la bonne manière, n’est pas une proposition intelligente pour régler l’histoire turco-arménienne « conflit » que vous entretenez avec jouissance depuis des décennies, et qui n’est, en fait, pas uniquement turco-arménien. Vous avez le droit de ne pas être d’accord (liberté de penser), comme j’ai le droit de ne pas être d’accord avec votre volonté belliqueuse. « Je suis heureux de pouvoir penser ce qu’il me plait de penser ». Vous ne cherchez pas la paix, mais la violence dont vous avez, à la différence des turcs, usés et abusés (dois-je vous rappeler meurtres et attentats commis par votre communauté » ? Voulez-vous que l’histoire vous flanque de votre histoire (Deuxième guerre mondiale par exemple, Haut-Karabagh) ?

    Je réitère, je refuse l’Histoire aux mains des politiques, trop dangereux, une atteinte à la liberté, ce qu’après le précédent Président, le nouveau s’empresse de faire ! Et pour vous répondre, malgré vos amalgames, c’est une affaire individuelle et non une affaire d’état. 

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Europe Politique Histoire

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité