• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Wald

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 196 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Wald 3 septembre 2023 03:42

    @Eric F
    Oui, les termes sont excessifs par raport à ce que je voulais en fait dire, c’est plus que ça a été un handicap, et qui s’est révélé plus fort à certains moments. 
    Un point assez étrange du destin de la France est que justement, elle avait tiré profit d’un haut niveau scolaire et technique, donc la société française en connaissait les avantages, et c’est par exemple quand « on » devait ramasser le pactole avec l’arrivée en force d’internet qu’on a bazardé notre excellence en maths.
    Les USA (comme le Canada ou l’Australie) ne sont pas forcément mieux niveau scolaire moyen, mais leurs immigrés chinois et indiens atténuent le problème.
    Deux points que j’avais oublié de mentionner. Les analystes travaillant pour la prospective des Etats Unis pensaient début années 70 que la France deviendrait plus puissante que l’Allemagne (Herman Kahn). Donc le destin contrarié de la France a surpris beaucoup de monde, et pas des imbéciles.

    Dernier truc, en lisant « l’étrange défaite », j’ai été étonné par les résonnances actuelles de ce livre écrit dans le contexte si précis de la défaite de 40, ça se trouve en pdf facilement et gratuitement. Gamelin et l’état major de 40 étaient de dignes ancêtres de nos énarques. smiley



  • Wald 2 septembre 2023 18:03

    Pour continuer, il faudrait déjà que ce vous considérez comme un problème en soit un pour la majorité. Si « les gens » pensent en majorité qu’ils trouveront des expédients, entourloupes ou autres et qu’il n’y aura pas de conséquences au déficits en tous genres, c’est pas un problème. Si une vie passée à regarder le bout de son jardin est mieux ou aussi bien que vivre dans un pays fait l’admiration du monde, ou qui envoie des fusées sur la Lune, c’est pas un problème, ça l’est peut-être pour vous, mais vous êtes minoritaire.

    Dire que la société française est profondément unie et soudée peut paraitre provocateur, mais pour tout ce qui est rapport au savoir, importance de l’enseignement, des universités, et aussi les conséquences d’une incurie financière (on pense que ça ne posera jamais problème), et l’absence de volonté d’égaler l’Amérique du Nord, certains pays européens ou asiatiques, il y a un commun accord de gens qui ne sont d’accord que sur ça, des bobos de grande ville au loulous de banlieue en passant par des bourges de province. 

    https://www.tresor.economie.gouv.fr/Articles/5b70243d-b1f7-40d5-9edc-3f79967afa24/files/b27319c8-1d4d-4ccc-befd-5d98945df57b

    Probablement qu’il y a des causes de nature proprement « anthropologique », liées à certaines spécificités de la société française, à son histoire, et un certain nombre de facteurs en interaction. Le fait que les deux derniers siècles aient été globalement dominés par d’autres (anglo-saxons, allemands il y a un siècle), rapport à la modernité tordu et complexe (la France passe en 50 ans d’un pionnier de la SF moderne comme Jules Verne à un torchon comme Ravage de Barjavel et à « La France contre les robots ») ? Tout ça à la fois ? Quel est le rôle de l’immigration ? Elle n’a débuté, pour son volet non européen, que parce qu’on ne s’est pas engagé dans des efforts de robotisation et uniquement avec des personnes qu’on a fait venir (pas d’invasion, et les hommes politiques immigrationnistes ont été systématiquement réélus). Est-ce lié au fait que la France est un territoire historiquement uni par sa construction étatique (c’est pas une unité linguistique, comme l’Allemagne ou géographique), et que quand l’état (et ses élites) qui l’a constituée est devenu à bout de souffle, il a entrainé tout le corps social avec lui ?

    Quels sont les liens entre le déclin actuel (à peu près incontestable) et la perte de la suprématie européenne après 1815 ? Quel est le rôle de la catastrophe démographique de la guerre 14-18 ? Est-ce que la France (si je dois donner « mon avis » c’est mon facteur dominant) s’est finalement enfermée après le Second Empire dans une forme de provincialisme frileux, protectionniste (les lois Méline) et conservateur (la France était un peu « larguée » économiquement en 14 comparée aux Anglais, Allemands et Américains), qu’on a pu croire qu’elle en sortirait entre 1945 et 75, mais que le courant historique long a repris son cours par la suite ?

    Un de mes amis proches, cultivé et très grand connaisseur en littérature (et pas que française), pense qu’un certain type de culture bourgeoise, trop centrée sur le moi social et liée à la culture du statut social (avec tous les liens avec l’absolutisme royal et la centralisation politique), a étouffé tout souffle extérieur, en récupérant ce qui venait de l’extérieur (le romantisme, la modernité, la science par la suite), mais pour mieux les passer à son tamis et les dévitaliser. 

    J’ai été formé en sciences humaines il y a deux décennies, j’en suis pas mal revenu avec les années, et je pense depuis des années que les littéraires sont de plus fins analystes des sociétés, et j’aurais tendance à me ranger à son avis, aussi parce que j’ai moi même des raisons de penser de la sorte.

    Surtout des questions donc, peu ou pas de vraie réponse catégorique.



  • Wald 2 septembre 2023 16:46

    Bonjour l’auteur,

    Vos interrogations me parlent, j’ai eu à une époque les mêmes. Très honnêtement je n’ai pas de révélation miracle à vous faire. Je me contenterai de quelques observations personnelles, de quelques liens, que je considère les plus sûrs.

    Si on parle d’un déclin relatif (la richesse augmente, mais moins vite qu’ailleurs), l’évolution du PIB/hab depuis 40 ans entre la France et les USA est un exemple incontestable. Mais ce n’est pas propre à la France, mais c’est partagé (certes dans une moindre mesure) par l’Europe de l’Ouest (la trajectoire historique de l’est, voire de l’Asie, fausse les comparaisons).

    Tel est le sens d’un article, pour prendre un exemple, comme celui-ci (j’avais lu la version payante mais elle est plus dispo). A part quelques nuances, pointées d’ailleurs par les commentateurs, le constat peut difficilement être nié. Il n’y a pas que la France, par exemple l’observation que des secteurs low tech comme le luxe et le tourisme prennent une part croissante dans les économiques européennes de manière globale (il n’y a pas que Bernard Arnault).

    Si l’on compare la situation de la France, du Portugal, de l’Italie et de l’Espagne par rapport à l’Europe du Nord et en prenant comme point de référence 2008, on voit que l’Europe du Sud a été déclassée dans l’intervalle (la société française en fait partiellement partie). Là encore, pas d’exclusivisme français.

    Je prends pas la Grèce en compte, à cause du cas particulier de sa mise en restructuration (ça l’a obligée à faire plonger son PIB). Je vous fais remarquer qu’il y a 20 ans, le discours ambiant était que l’Europe du Sud s’alignerait assez rapidement sur des pays à fort PIB/hab, ou du moins réduirait son retard à pas grand chose. Regardez où sont l’Espagne, le Portugal...

    La France a aussi connu une augmentation importante du nombre de ses fonctionnaires et des prélèvements obligatoires dans le dernier demi-siècle. Notamment dans les collectivités territoriales. Ca peut être une explication au moins partielle. Autre phénomène des 50 dernières années, une immigration massive de gens peu qualifiés et parfois conflictuelle.

    Pour l’avenir, je ne vois pas comment un pays n’est pas lourdement impacté à terme, dans ses capacités économiques et technologiques, par le niveau scolaire de ceux qui sont au moment présent dans les collèges et lycées. De ce point de vue, ça veut dire que la France ne pourra jouer aucun rôle dans la guerre technologique pendant des décennies. Elever un niveau scolaire général prend bien plus de temps que le détruire. Un mécanisme d’inertie puissant est le niveau des professeurs. S’ils viennent majoritairement de classes d’âge elles mêmes déclassées scolairement, un effort de redressement éducatif en souffre forcément, ça avait été observé en Asie, où il a fallu faire au début de leur expansion avec un corps enseignant pas toujours hyper qualifié académiquement. L’exemple asiatique montre néanmoins que ce problème peut être résolu.

    Mais soyons clairs, ce genre de FAITS, pas d’interprétations au doigt mouillé, ça ne peut se purger qu’en un demi-siècle. On en paie les conséquences déjà depuis des années (stats de la productivité du travail, déficit commercial, baisse de la part des secteurs de pointe...). Problème (et pas qu’un peu smiley ), nous n’avons vu que le début des conséquences économiques du déclin scolaire, que le début...



  • Wald 28 décembre 2022 19:17

    @mmbbb
    Je vois difficilement comment la France peut faire cavalier seul. Sans la signature allemande de fait pour le roulement de la dette chaque année, je vois pas comment on peut éviter un alignement du niveau de vie sur la capacité économique du pays. On aurait quoi ? 15% de baisse du niveau de vie ? 
    On est politiquement liés pour des décennies, parce qu’un redressement commencerait par une remontée du niveau scolaire, et que c’est du long terme. 
    Je préférerais que la France soit aussi riche (relativement à sa population) que les USA, la Suisse, la Suède, la Hollande, Singapour, Taiwan, Hong Kong, Israël (liste qui s’allonge au cours des ans). 
    Hélas c’est pas le cas, donc pour tout ce qui relève d’épisodes comme l’applatissement dans l’affaire des sous marins avec l’Australie, on a pas les moyens de montrer les crocs. On est bien obligés de jouer un rôle d’état client. 



  • Wald 27 décembre 2022 18:23

    @Ⓒⓐⓡⓝⓐⓖⓔ
    Quel compte sur cette page ? Parce que je n’en vois aucun qui me semble y correspondre. Bien sûr il y a « pacifico » smiley mais il a le bonheur de ne pas être là.
    Ceci dit, faut ouvrir l’oeil, pacifico est différent de ses anciens comptes, plus discret et qui me parait essayer de se camoufler, chose qu’il ne faisait pas avant. Avant il fallait trois coms pour le débusquer, ça parait moins vrai maintenant.
     
    J’observe cet avorton depuis plus de 10 ans et je sais que c’est un sournois et un vicelard, ça lui ressemblerait bien.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv