• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

walden

walden

en recherche de rencontres intellectuellement stimulantes, recadrage et chicane bienvenus

Tableau de bord

  • Premier article le 06/10/2012
  • Modérateur depuis le 10/11/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 265 128
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 3 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires



  • walden walden 28 juillet 2013 14:16

    si besoin était, les salaires faramineux des joueurs, le coût de leur transfert prouve définitivement qu’il n’y a pas de lien entre la valeur économique et l’intérêt, la valeur en soi, des choses



  • walden walden 28 juillet 2013 14:12

    à spartacus,
    si en cotisant moins, les prestations sont plus élevées dans la fonction publique, il faut en déduire qu’elle redistribue plus efficacement, qu’elle est mieux gérée que le privé fondé sur le bénéfice, les marges et la plus-value. Non ?



  • walden walden 27 juillet 2013 14:20

    droit de se vendre à un patron, droit de craindre le chômage, droit de bosser pour gonfler le portefeuille d’un autre, droit à ne pas décider ce qu’on produit, comment on produit ... y a-t-il moyen de faire l’impasse sur votre drôle de ’droit’ ?



  • walden walden 27 juillet 2013 14:18

    d’autre part, vous confondez le travail - effectivement un droit - et le marché de l’emploi qui organise la main d’oeuvre comme un ensemble de serfs corvéables sous la pression du marché, sous l’aiguillon de la nécessité. Travailler (au sens de vendre sa force de travail à un patron qui en prend une partie pour lui) n’est plus alors une liberté mais une contrainte. De même, l’entrepreneur n’est plus libre de ses mouvements, de ce qu’il fait mais il doit investir pour retirer un maximum de profit, ce qui altère et la nature de son activité et la façon dont il l’organise.
    A ce moment-là, il ne demeure rien de la liberté dont vous parlez, pour personne.



  • walden walden 27 juillet 2013 14:15

    la taxe ou la cotisation sur le ’fruit du travail’ n’est un coût pour personne puisque les concurrents sont tous soumis à la même taxe : si vous l’ôtez vous diminuerez le prix, la valeur ajoutée sous la pression des concurrents. A l’inverse, il s’agit de la reconnaissance d’une valeur produite ailleurs que dans le marché du travail. En bon libéral, vous devriez reconnaître à la faillite la vertu d’une sanction d’une gestion moins efficace que celle des concurrents ... taxés de la même façon.
    Cessez donc de vous plaindre et assumez votre propre incurie (comme vous assumez, j’imagine très bien, vos propres mérites quand les affaires roulent) mais les règles du jeu étant les mêmes pour tous, elles ne désavantagent personne et permettent ... de reconnaître la valeur produite hors du marché de l’emploi.
    Vous constaterez d’ailleurs que le travail en noir est généralement facturé au prix du net en blanc, c’est-à-dire que, sans taxe, sans cotisation, ce n’est pas le bénéfice qui augmente, c’est le prix qui baisse.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès