• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Wrendlinger

Scientifique (Ingenieur en electronique) et curieux de tout, je me passionne pour la Geopolitique, l’Economie et l’Histoire.
Amateur de bonne chair et de vins, j’aime debattre de maniere constructive autour d’un bon repas...
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Wrendlinger 3 janvier 2008 08:09

    Eh bien monsieur, a mon tour de vous remercier !

    Rappeler egalement cette episode de la rancon qu’a du supporter la toute jeune IIIe republique montre aussi que parfois l’adversite, les contraintes peuvent faire bouger la societe francaise, alors que l’afflux de liquidite peut mener a la sinistrose !

    Mais aujourd’hui le contexte social-economique a change... Par exemple, nos politiques, plus occupe a endormir le bon peuple - souvent au profit d’interet qui nous depassent - ne veulent pas, ne font pas d’effort de pedagogie. Bref, ils se placent en veritable marchands des emotions, jouant avec nos peurs, nos joies afin d’en retirer des voix. Alors leur demander de priviligier l’interet national au profit du leur est un peu vain...

    Allez assez de pessimisme, 2008 est la, c’est le temps des resolutions ! Esperons que notre gouvernement travaille pour l’avenir et s’attache a diminuer cette dette, ou tout au moins, a la transformer en « bonne » dettte smiley

    A nous egalement de travailler dans ce sens ! Le gouvernement ne peut pas, et ne doit pas tout faire ! En tant qu’adulte responsable, il faut aussi savoir faire des efforts, des sacrifices pour le bien-etre de tous...

    Cordialement, Wren.



  • Wrendlinger 1er janvier 2008 14:15

    Eh bien bravo pour votre article tres interessant et tous mes voeux pour cette nouvelle annee 2008 smiley

    Votre analyse de ce que prepare notre gouvernement (n’oublions pas que notre « cher » president a ete elu par une large majorite de concitoyens) est pertinente et illustre assez bien finalement la faible marge de manoeuvre de ce dernier.

    J’emettrais juste un doute sur la TVA, car cela serait assez impopulaire et notre president veut avant tout s’inscrire dans la duree, ce qui est peut-etre en contradiction avec sa volonte de reformer (car pour durer, il faut s’attacher un noyau dur, une clientele, ce qui ne peut se faire que par des avantages discrets negocies au cas par cas...).

    Maintenant quelques commentaires, qui je l’espere seront constructifs...

    De nombreuses personnes l’ont souligne, mais il est vrai que le poids de la dette rapporte au PIB n’est pas le plus catastrophique du monde avance. Cependant ce qui est important, ce n’est pas le poids de la dette en elle-meme qui compte, non c’est sa structure !

    Grosso modo - et d’avance je m’excuse pour cette vision un peu trop schematique - si l’Etat est endette parce qu’il construit des autoroutes, des hopitaux, des centres de recherches, des ecoles, des poles economiques, des maisons de retraites specialisees, etc... Bref si l’Etat s’endette de maniere a ameliorer les flux commerciaux, augmenter sa capacite d’innovation (education, recherche), amoindrir les impacts societaux (retraite, situation des seniors, hopitaux), alors on peut parler d’une - si j’ose dire - bonne dette. Par contre, si l’Etat s’endette pour se payer son train de vie, alors la il y a danger !

    Parce que dans un cas, on peut esperer une creation de richesses (croissance structurelle, emplois, innovation, invention, etc...) qui va venir contrebalancer le poids de la dette, voire meme l’annuler ! Et ce sans forcement speculer... Et dans l’autre c’est la fuite en avant avec bien sur, une fois tous les bijoux de famille vendus, la ruine.

    Comme exemple, je vous renvoie a 2 periodes de l’histoire de France qui illustrent assez bien mon propos :

    - le mauvais exemple, LouisXIV, qui en prenant la tete de la France etait a la tete du plus puissant Etat europeen (et du plus peuple) et s’est ensuite acharne a avant tout etancher sa megalomanie. A la fin de son regne, l’Angleterre nous avait depasse, la France etait ruinee et meme si la rigueur de LouisXV nous a un peu redresse, cela n’a pas empeche la revolution de 1789 !

    - le bon exemple, NapoleonIII, qui dans un premier temps a favorise la revolution industrielle, les banquiers, l’entreprise, etc... Cela a permis a la France de rejoindre le cercle ferme des puissances modernes ! Sans lui, je ne suis pas sur que la France serait a la place ou elle est actuellement et pourtant je n’ai aucune sympathie pour ce tyran qui a musele l’esprit de la Nation par gout d’absolutisme et de pouvoir, bouffi d’orgeuil, qui s’est ensuite detruit tout seul !

    Or a vous lire, vous et d’autres, j’ai l’impression que la « famille » France est plutot dans le 2e cas...

    C’est a dire - meme si la situation n’est pas encore critique - que la France s’endette plus pour maintenir un certain lustre qu’elle n’a plus depuis longtemps - et alors pas de pb, l’Europe est un defi qui devrait nous enflammer ! - et pour payer ses gaspillages (retraites de la fonction publique, etc...). Bref quand je vois l’etat lamentable de nos centres universitaires, l’arrogance de nos Grandes Ecoles, la situation des jeunes (1/4 au chomage, voire plus...), la situation des vieux (la bombe papy-boom connu depuis les annees 70, la bombe alzheimer, etc...), je me dis que nos chers hommes politiques jouent un peu trop les apprentis sorciers ou a force de menager la chevre et le choux, oublient les vrais pbs ! Ceux contre lesquels leurs methodes habituelles (rustine, effet d’annonce, mesurettes...) ne peuvent rien !

    Maintenant comme certains, j’espere que ce gouvernement va redresser un peu la barre - meme si comme vous, je pense que cela necessiterait une action a plus long terme - mais au vu des 8 premiers mois, j’ai des doutes.

    Cordialement votre, Wren.







Palmarès